7 AM. ↔ Ririchou.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

 7 AM. ↔ Ririchou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité


MessageSujet: 7 AM. ↔ Ririchou.   Jeu 19 Avr - 17:46

It’s 7 o’ clock in the morning. Conversation got boring.
You said you’d go into bed soon.
So I snuck off to your bedroom. ~


Le soleil avait alors atteint son zénith quand Rain décida de presser le pas. Les rues, d'abord vides, commencèrent doucement à se remplir, paresseusement. Les premiers klaxons retentirent. Des travailleurs dans leur voiture, ou attendant leur bus, des lève-tôts faisant leur jogging matinal. Tout ce beau monde fit oublier un court instant l'objectif qu'il s'était fixé. Il secoua vigoureusement sa tête, ce n'était pas le bon moment pour observer, il pourrait bien le faire. Un jour, si sa paresse ne lui fera pas faux-bond. La marche accélérée se transforma alors en sprint effréné. On aurait pu le prendre pour un simple jogger s'il ne portait pas cette chemise immaculée et ce bas de smoking. La veille, celui-ci s'était rendu à l'enterrement de vie de garçon d'une de ses brèves connaissances, sans trop savoir pourquoi il y était allé. Finalement, il ne l'avait pas regretté, pour son plus grand bonheur. Enfin, le plaisir ne fût que de courte durée. Lui qui espérait revenir aux alentours des une heure du matin, il avait été bien gâté. Il s'arrêta un instant pour souffler, il n'était plus très loin et cela lui suffisait. Mais le bruit qui émanait du quartier où il résidait le faisait un peu flipper, alors il reprit. Il porta rapidement sa main sur un des suçons qu'il avait senti en se réveillant. Pas chez lui. Il n'aura rien dit, si ça venait d'une fille.

    Putain.


Rain continua de pester, encore et encore. Ce n'était pas son genre, de découcher, même si plus de la moitié de ces relations s'adonnent à ce type de jeux. Quelques mètres le séparaient de l'immeuble où il vivait. Il ralentit brusquement, et silencieusement comme s'il avait peur qu'on l'attrape au milieu de la route, il glissa sa main dans sa poche, cherchant sa clé. Comme étonné de ne pas le trouver, il glissa sa main dans son autre poche, ainsi que celles de son pantalon. Rien. Il se retient d'hurler. Ce n'était assurément pas son jour. Mine de rien, il s'avança et composa le code d'entrée de l'immeuble, avant de se glisser à l'intérieur, comme si tout allait bien. La blague. Attendant l'ascenseur, il continua de chercher, pris d'un soudain élan d'espoir. Il avança. Il vit alors son visage, celui-ci ne l'avait pas vu depuis hier soir. Rain y voyait un garçon canon, à la mine blafarde, renfrogné, et deux suçons qui arrivaient pleinement à briller sur son cou. Il déplia le col de sa chemise, au bord du gouffre. Il quitta l’ascenseur et s'engagea dans un petit couloir qui le mènerait chez lui. Il n'allait pas sonner. Pas question de réveiller Hae Ri ou Ji Na. Déjà parce qu'elles n'étaient certainement pas du matin, et puis il ne leur donnera pas l'opportunité de voir cette gueule-là. Le Rain si pimpant et si frais avait alors brutalement disparu, s'en était presque troublant. La chance revint de son côté quand il se rendit compte que la porte n'était pas fermée à clé. Il pourrait la forcer plus facilement, et en faisant moins de dégâts et surtout moins de bruits. Il aurait bien pu utiliser sa carte de crédit, mais elle pouvait alors se fissurer, et puis Rain n'avait en aucun cas envie de la changer. Il essaya de la forcer sans trop faire de bruits, même s'il en doutait. Finalement, il glissa sa carte, et fit coulisser la porte. Un grand grincement se fit entendre, et le garçon pria pour que les filles ne l'aient pas entendu. Doucement, il ferma la porte, chuchotant un petit "Yes !" dans la pénombre, avant de se glisser dans la cuisine, et de boire un coup. Enfin, de prendre un verre d'eau dans cette situation, ces deux sprints l'ayant comme achevé. Il avança, léger, vers sa chambre, entendant le parquet grincé à chaque seconde. Un bruit étrange se fit entendre de derrière, c'est ainsi que Rain se prit un coup de massue sur le crâne. Cette massue ressemblait fortement à une lampe de chevet, mais il n'y fit pas attention. Le brun s'affala par terre, grimaçant de douleur. Quand il vit la silhouette, il reconnu Hae Ri. Il hurla quand il vit celle-ci recommencé, et arrêté en reconnaissant sa voix.

    Putain. Hae Ri, c'est moi !
Revenir en haut Aller en bas



Hwang Hae Ri
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 24
Ϟ live in seoul since : 01/04/2012


MessageSujet: Re: 7 AM. ↔ Ririchou.   Dim 20 Mai - 17:36

Le soleil venait tout juste de se lever sur cette belle journée. Enfin… Hae Ri ouvrit et se releva légèrement. Le réveil sur sa commode indiquait clairement qu’il n’était même pas six heures. Elle regarda autour d’elle et remarqua le bazar laissé par ses colocataires la veille. Hae Ri soupira de lassitude en quittant ses draps, posant ses pieds sur le parquet grinçant. Elle se dirigea vers le couloir d’un pas lent et las, traduisant son manque de sommeil. En effet, Hae Ri avait profité de la soirée de vendredi soir pour faire une sortie en boite avec quelques une de ses connaissances. Ne renonçant à aucune folies, la jeune femme n’avait pas hésité à enchainer les verres d’alcool et ce matin, elle le regrettait. Amèrement.

En se rendant à la cuisine, elle jeta un coup d’œil dans la chambre de ses colocataires. Su rain, un de ses colocataires était lui aussi sortit hier soir et il avait l’air d’être rentré, même si il avait été très silencieux. Essayant de se faire discrète pour ne pas le réveiller, elle se décida à ranger les quelques affaires qu’il avait laissé trainer. Décidemment, il n’était vraiment pas soigneux et ordonné, même après les nombreuses recommandations de cette dernière. La jeune fille était très pointilleuse sur ce point : tout devait être propre et ordonné. Bref. Après avoir mis la chambre du jeune homme dans un état décent, elle se rendit finalement à la cuisine ou elle avala un médicament, suivit d’un café et d’une tartine de confiture. Soupirant de nouveau, la coréenne se releva et traversa le couloir pour se rendre à sa chambre quand elle entendit la porte d’entrée s’ouvrir. Prise de panique, elle se glissa dans la chambre la plus proche, celle de Su rain et se munit de la lampe de chevet. Des pas firent grincer le parquet et s’arrêtèrent un instant avant de repartir. Ils se dirigeaient vers la pièce ou se trouvait la jeune femme. Une grande silhouette pénétra dans la chambre à coucher. Ni une, ni deux, Hae Ri leva ses mains au-dessus de sa tête et frappa de toutes ses forces sur l’inconnu. Ce dernier tomba au sol et la jeune femme se prépara à frapper à nouveau quand l’homme hurla :

▬ Putain. Hae Ri, c'est moi !

Hae ri lâcha la lampe en le regardant, interloquée. Elle s’agenouilla à ses côtés, n’y comprenant rien avant de rétorquer.

▬ M..Mais, Su rain ?! Qu’est-ce-que tu fais là ! Je te croyais dans ton lit. Tu m’as fait peur !

En le regardant, elle réalisa qu’elle venait de l’assommer et s’empressa de se rendre à la cuisine pour lui trouver quelque chose à se mettre sur la tête. Le congélateur était vide. La seule option était le paquet de haricots surgelé qui était là certainement depuis un long moment. C’était la seule option pour empêcher une jolie bosse à son colocataire alors… Hae Ri attrapa la seule chose qui s’offrait à elle et retourna l’apporter à Su rain pour lui déposer sur le front. Elle se sentait tellement mal à l’aise de l’avoir frappée qu’elle ne tenta même pas de s’excuser.

▬ Tu m’as fait trop peur b*rdel ! Tu as que cette heure pour rentrer ! T’as passé la nuit ou encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

7 AM. ↔ Ririchou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
stfu. :: welcome to seoul, the dreaming city. :: apgujeong :: résidences :: loft de hyunn-su rain, hwang hae ri &kwon ji na-