Trapped [FREE]



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

 Trapped [FREE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité


MessageSujet: Trapped [FREE]   Lun 23 Avr - 12:12


Trapped
Soo Ah restait figée sur la banquette de la voiture, effrayée et choquée. Tout s'était passé si vite !

Elle se promenait tranquillement dans une des rues de Seoul quand tout à coup une énorme voiture noire aux vitres teintées s'était arrêtée à côté d'elle, des hommes en costume sombre en étaient sortis, l'avaient entouré, avaient fondu sur elle et l'avaient jeté sur la banquette arrière.

La tête recouverte d'une sorte de sac, elle ne pouvait rien voir. Et c'était à peine si elle pouvait respirer, le souffle court provoqué par une soudaine claustrophobie. Nul besoin de bâillon pour l'empêcher de crier, elle était tétanisée et elle se doutait que même si elle avait pu crier à plein poumons dans cette voiture, personne ne l'aurait entendu au milieu du brouhaha. Si un seul son avait pu filtrer à travers le blindage du véhicule, il se serait instantanément confondu au bourdonnement incessant de la capitale.

Ses mains et ses jambes étaient libres mais bien qu'elle se soit vigoureusement débattue au début pour se libérer, des bras vigoureux l'avaient ramené et cloué sur son siège. Puis une voix ferme lui avait intimé de se tenir tranquille et un choc sur le sommet du crâne l'avait étourdi quelques instants. Malgré le sac qui amortissait un peu le coup, la douleur était cruelle. Il avait du la frapper avec quelque chose de dur. Peut-être une batte ou la crosse d'un revolver...

Au début, elle avait cru naïvement avoir été kidnappée par erreur. Mais elle se souvint de sa réelle situation et comprit qu'on l'avait sûrement enlevée en échange d'une rançon. Quoi qu'il en soit, ses ravisseurs étaient quatre - de cela, elle était certaine. Deux se tenaient maintenant à l'avant de la voiture, et deux autres étaient sur le siège arrière, de chaque côté d'elle.

Soo Ah ne s'était jamais sentie aussi démunie de sa vie. Cette fois, personne n'était plus là pour lui venir en aide. Ni ses amis, ni les gardes du corps qui étaient normalement censés veiller sur elle. Elle était seule face à l'inconnu, et sûrement en route vers l'enfer...

Le silence dans la voiture s'éternisait, seulement rompu par la respiration haletante de la jeune femme. Cela faisait des mois qu'elle n'avait pu monter dans une voiture, et cette fois-ci, on ne pouvait pas dire qu'il s'agissait des meilleures circonstances...

« Qu'est-ce qu'elle a donc ? Mais faites-la taire ! »

« Je crois qu'elle va nous faire un malaise... »

Ils durent enfin arriver à destination car on la fit descendre sans ménagement du véhicule et elle se retrouva à marcher à l'aveugle sur un sol de gravier. Ils entrèrent dans un bâtiment. Bien qu'elle ne put rien voir et qu'elle se trouva dans un état second, vidée de ses forces, le souffle court et le cœur battant à tout rompre, Soo Ah put sentir l'odeur de renfermée et de moisissure qui imprégnait l'endroit. Il s'agissait sûrement d'un bâtiment désaffecté.

« A l’aide ! A l’aide ! Sauvez-moi, je vous en prie ! » ne cessait de crier la jeune femme avec ses moindres forces, à moitié tétanisée tandis que des mains solides la forçaient à avancer et l'entraînaient vigoureusement.


Alors qu'ils montaient un escalier et qu'elle était retenue par un homme de chaque côté, Soo Ah s'arma de courage. D'un mouvement brusque de la tête, elle secoua la couverture qui lui couvrait le visage, repoussa ses ravisseurs par une prise qui les envoya rouler de chaque côté, et tomba elle-même, roulant jusqu'au bas de l'escalier en criant sous la douleur du choc qui se répercuta dans son épaule.

« Ne la laissez pas s'échapper ! » ordonna une voix impérieuse.

Soo Ah releva la tête et eut tout jute le temps de voir le visage de l'homme qui avait parlé et qui se trouvait en haut de l'escalier. Visiblement le chef des ravisseurs. Une énorme cicatrice lui barrait la joue droite et ses yeux étaient réduits à deux fentes. Elle était certaine de ne jamais oublier ce visage... Sans perdre un instant, elle se remit sur ses jambes et s'enfuit à travers les couloirs.

Les murs peints en blanc suintaient d’humidité. La plupart des conduits étaient oxydés, et des trous dans le ciment laissaient apparaître ici et là toutes sortes de câbles électriques et diverses tuyauteries érodées. Le sol huileux était couvert de tâches brunâtres douteuses. Il n’y avait pas de fenêtre, et les rares bouches d'aération étaient couvertes de moisissures.

De toutes ses forces, elle courut vers le bout d'un couloir mais du s'arrêter net lorsqu'elle vit un de ses ravisseurs jaillir par un des côtés. Elle fit alors demi-tour à reculons, jetant un œil vers des escaliers pour y trouver une échappatoire. Trop tard, un autre homme en descendait en courant.

« Attrape-la ! » lança-t-il à l'autre homme qui se trouvait à une vingtaine de pas en face d'elle. Un troisième homme apparaissait au bout du couloir à ses côtés. Elle semblait prise au piège. Seule issue, un autre escalier sur sa gauche qui descendait vers les étages inférieurs. Elle s'y précipita en courant.

« Hey ! Cherchez-la bien ! Nous ne devons pas la laisser s'échapper ! »

Un mur blanc. Un deuxième mur blanc. Une porte en fer avec pour seule ouverture une fenêtre munie de barreaux. Et il y en avait plusieurs... Était-elle dans une ancienne prison ? Elle se glissa à l'intérieur, jetant un coup d’œil aux autres hommes qui s'étaient dispersés dans la « prison » à sa recherche et referma soigneusement derrière elle.

Après être passé près de la sienne, un des hommes ouvrit une des autres portes munie de barreaux et disparut. Il n'y avait désormais plus personne en vue ; c'était le moment. Après une dernière vérification à travers l'ouverture, Soo Ah ouvrit avec précaution la porte métallique qu'elle avait verrouillée derrière elle. Elle pensait avoir enfin trouvé la sortie.

Il s'agissait d’une porte munie d'un loquet coulissant en métal. Une fois sortie, elle plaça ses deux mains sur la poignée qui se trouvait en bas et tira avec la plus grande des précautions la porte vers elle tandis que derrière les éclats de voix de ses kidnappeurs à sa recherche retentissaient encore dans tout le bâtiment.

« Alors ? Vous l'avez trouvé ? »

« Aish! Mais où peut-elle bien être passée ?! »

« C'est pas vrai bordel ! Qu'est-ce que vous foutez ?! »

Sa liberté semblait toute proche, elle sentait presque la fraîcheur du vent sur son visage, une fraîcheur salvatrice qui venait un peu la libérer de cette oppression qu'elle avait dans la poitrine. Mais alors qu'elle pensait être presque sauvée, elle se retrouva nez à nez avec un homme.

Ils échangèrent un long regard en silence. Dehors, un éclair déchira le ciel, éclairant leurs visages dans cette nuit noire. Le visage en sueur, les yeux brillants et grands ouverts, Soo Ah devait paraître encore plus jeune que son âge, perdue, affaiblie et terrifiée. Déjà qu’elle paraissait beaucoup plus jeune, mais avec sa petite taille elle aurait très bien passé pour une enfant effrayée.

L'homme quant à lui ne semblait pas beaucoup plus vieux qu'elle. Il devait avoir à peu près le même âge. Si elle l'avait rencontré dans de toutes autres circonstances, elle l'aurait sans doute qualifié de "beau", car son visage et son regard dégageait une force et un charme indéniables.

« Je vous en prie, aidez-moi », laissa-t-elle échapper dans un souffle tandis que terrifiée, elle le fixait, les yeux écarquillés et le regard implorant. « Je vous en prie... aidez-moi. »

A présent, tout dépendrait de sa décision. Son sort reposait entre les mains cet inconnu. Aussi Soo Ah priait pour qu'il ne fasse pas parti du groupe de ses ravisseurs...


Note de la joueuse
L'histoire ne se passe pas vraiment à Incheon
mais plutôt dans les zones industrielles désaffectées de Seoul.
Je ne savais juste pas où le poster.
:14:
Revenir en haut Aller en bas
 

Trapped [FREE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
stfu. :: i want nobody but you, you. :: archives time. :: anciens rps-