always need you ~



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

 always need you ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Jung Hae Woo
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 22
Ϟ live in seoul since : 28/04/2012


MessageSujet: always need you ~   Dim 29 Avr - 17:24

Afin de fêter l'arrivée du printemps et donc des beaux jours et les bonnes notes qui venaient de tomber, tous les étudiants de la classe de Hae Woo s'étaient donnés rendez-vous dans un petit bar de la capitale coréenne. Cela faisait à peine quelques semaines que la jeune fille s'était installée dans son appartement et avait commencé à fréquenter son nouvel établissement scolaire et on peut dire qu'elle s'était déjà bien intégrée. En même temps, les choses n'allaient pas changer, depuis toujours elle avait su attirer les regards sur elle. Se faire des amis était aussi simple que de dire bonjour pour notre jeune femme. Et elle devait dire que c'était assez plaisant, elle qui avait toujours manqué d'entourage au sein de sa petite famille, elle comblait ce vide avec l'attention qu'elle recevait de ces gens, de son entourage. Attention, je n'insinue pas qu'elle a toujours été seule, non, ses frères étaient un bien belle occupation... Croyez moi, avec eux, elle n'avait pas une minute de répit. Ils avaient toujours une idée en tête, quelque chose à faire pour occuper leur grande sœur adorée... De plus, étant des jumeaux, si l'un s'était décidé à rester tranquille, s'était l'autre qui venait à l'assaut. Dans le pire des cas, elle avait les deux collés à elle. Mais ça ne la dérangeait pas tant que ça. La famille était quelque chose de sacré chez elle, enfin ses frères étaient sacrés. Elle a toujours été comme une mère pour eux, à toujours s'en occuper et à être derrière leurs fesses pour qu'ils se bougent un peu. Mais c'était aussi celle qui le prenait dans ses bras pour les consoler et les câliner. Les câlins, en plus, ne figuraient pas dans la liste des choses que la demoiselle refusait. Elle était toujours partante, même avec des amis plus ou moins proche, pour un petit accrochage. Oui, notre demoiselle est assez tactile si je puis dire. Elle fit un signe de la main à sa camarade de classe, elles étaient devenues assez rapidement proches étant donné que la demoiselle l'avait bien aidée à son arrivée. Il avait été dit qu'elles devraient se retrouver à l'endroit même où elles venaient de se faire signe, le portail de l'école, dans une heure et demi environ histoire que Hae Woo ne se perde pas en chemin. Elle n'était pas encore tout à fait habituée aux rues de Séoul. Bien que les principales étaient bien installées dans sa petite tête, les petites ruelles qu'elle n'empruntait que très rarement n'y étaient pas du tout. Ne voyant pas où se situait l'endroit où ils devaient tous se retrouver, elle avait demander de l'aide à ses camarades. Et cette étudiante avait accepté de l'aider.

Hae Woo retourna donc dans son appartement pour se préparer. Et se connaissant, elle savait qu'elle allait mettre pas mal de temps. Elle avait déjà réfléchie sur sa tenue, tentant quelques trucs à l’arrache, dès qu'elle avait une petite minute à perdre, mais elle n'avait rien trouvé de très concluant. En même temps, elle était tellement perturbée en ce moment... Dire qu'elle était venue à Séoul, qu'elle avait fait des heures d'avion pour retrouver Ilyah et qu'en faite, il était déjà avec une autre... Elle était déçue. Elle s'était fait de belles illusions depuis quelques années, c'est vrai qu'elle aurait pu être un peu plus futée pour se dire qu'il n'allait peut être pas l'attendre tant d'année pour profiter un peu de sa jeunesse. Surtout qu'il était beau garçon et que, le connaissant, il devait être sur un chemin sûr afin de se fabriquer un bel avenir. Il avait donc pas mal d'atouts de son côté. Elle aurait du se douter que le jeune homme ne garderait sans doute pas se premier amour dans son cœur toute sa vie. Mais elle était naïve, ce n'était encore qu'une enfant, d'un certain côté. Elle croyait encore en ces choses... Elle secoua sa tête. Ce n'était pas maintenant qu'elle devait pensé à lui, bien qu'il occupait toute sa tête. Après quelques dizaines de minutes de réflexion, elle opta pour un robe assez simple et cintrée qu'elle accompagna de chaussures assorties et d'une veste tout aussi cintrée. Elle passa ensuite par la case maquillage, quelque chose de discret conviendra parfaitement, elle n'abusa pas trop. Elle ajouta à sa tenue quelque accessoires, qu'elle adorait, et se lissa entièrement les cheveux. Cela lui donnait un air plus mature, qu'elle appréciait beaucoup. Elle prit ensuite quelques affaires et se mit en route. Elle n'avait pas peur d'avoir froid, à sortir les jambes à l'air. Je sais bien que les beaux jours pointaient leurs bouts de nez, mais il fallait tout de même qu'elle fasse attention. Quoique, quand vous avez toujours vécu en Russie avec des températures terrible l'hiver, ce n'était pas bien difficile de sortir en jupe à Séoul. Bref, là n'était pas la question. Hae Woo ferma sa porte à clé et glissa cette dernière dans son sac. Elle savait qu'elle allait galérer pour la retrouver en rentrant ce soir, mais ce n'était pas très important.

Comme prévue, elle retrouva son amie à l'heure devant le portail. Les deux allèrent à la soirée et en profitèrent. En même temps cette petite fête avait ce but. Hae Woo aimait bien la manière dont les coréens se retrouvaient pour fêter un peu se genre d'événement. Bien que les buts étaient les même qu'en Russie, les manières de procéder était un peu différentes. Hae Woo en avait fait des soirées, elle n'était donc pas inhabitée à ses pratiques. Elle ne vit pas la soirée passée, si bien que sa montre afficha onze heures rapidement. Elle s'était dit qu'il serait raisonnable de ne pas rentrer trop tard... Quoique l'heure, ce n'était pas très important. Le plus gros, pour la demoiselle, était déjà fait. Elle avait déjà ingurgité quelques verres, bien assez pour être un peu saoul. Était-ce donc réellement judicieux de partir maintenant ? Ne se posant plus trop de questions, elle décida de faire le chemin du retour seule, n'ayant pas envie d'attendre son guide qui devait encore rester quelques bonnes heures. La salle était encore bien pleine quand elle la quitta, mais elle n'avait qu'une envie : dormir. La journée l'avait épuisée, elle tenta donc de retrouver son chemin seule, si fiant à ce qu'elle voyait... Enfin plus ou moins. Parce que notre petite ingénue était bien perdue dans les ruelles de Séoul. A cette heure là tout était un peu sombre. C'était assez déstabilisant, mais cela n'avait pas l'air de gêner notre jeune femme qui, passant devant un bar, se fit royalement accostée par deux hommes : « Alors, elle est perdue la petite souris ? Elle cherche son chemin ? »Bien-sûr, ils n'étaient pas aussi net qu'elle, ils avaient du passer la soirée à trinquer dans le bar juste à côté. C'est vrai que Hae Woo était perdue, mais elle avait quand même un minimum de jugeote pour ne pas s'accompagner de personne comme eux. Elle les regarda donc vaguement :

Hae Woo — «  Non non, tout vas bien, je sais où je vais, merci. Est-ce que je peux passer ? »

Elle détestait qu'on lui barre le chemin de la sorte, oui car évidement, eux n'étaient pas tellement intéressé par le fait qu'ils pouvaient bien la raccompagner, ils s'étaient mis en tête qu'elle resterait gentiment avec eux, comme une fille de 22 ans devait le faire, et leur servir un peu... Ils voulaient s'amuser. Les voyant se rapprocher un peu trop d'elle en rigolant, elle recula légèrement et passa à un autre ton :

Hae Woo — « Laissez moi passer ! »

Mais vous vous imaginez bien que cela les faisait plus rire qu'autre chose, ils n'arrêtaient pas de rigoler, s'envoyant quelques piques, ceux que l'on s’envoie quand nous sommes amis, le principe du qui aime bien châtie bien : « Tu vois, tu lui fait encore peur, avec tes grands airs... C'est pas très malin de faire fuir d'aussi belles jeunes femmes tu sais... ». Hae Woo était dans de beaux draps, ce n'était pas cela qui allait arranger son cas... Elle reculait donc, temps qu'elle pouvait. C'est tout ce qu'elle pouvait faire.

Tenue


Jung Hae Woo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Yoon Shin Hwa
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 112
Ϟ live in seoul since : 16/04/2012


MessageSujet: Re: always need you ~   Lun 30 Avr - 10:31

Le petit garçon qui le représente semble être perdu, affolé de ne pas s’y retrouver. Ses pieds ont touchés le sol de la Corée du Sud, il y a des années de cela, et encore aujourd’hui, les larmes glissent, roulent, sur ses joues roses de colère. Il n’est pas en colère contre elle, ni contre personne, juste contre lui-même. Il se sent faible depuis le jour où il est parti, depuis le jour où il a abandonné sa meilleure amie. Moscou, c’est une ville si lointaine à présent, que même aujourd’hui, âgé de ses vingt-quatre ans, il revoit les paysages magnifiques, les déserts, les vallées, comme-ci c’est hier qu’il a quitté la tendre nation avec qui il a partagé tant de moments parfaits et inoubliables. Il se souvient de son sourire, si brillant dans les rayons du soleil matinal. Ils se promenaient souvent parmi les arbres de la forêt. Souvent, les jeux de cache-cache s’y déroulaient. Ils n’étaient pas que tous les deux. Ils étaient une bande entière à s’amuser, à rire, à danser autour d’un feu de camp le vendredi soir. Ilyah s’en rappelle si bien. Ilyah en rêve, parfois, il désire tellement y retourner – retrouver cette enfance parfaite qu’il a partagé avec sa petite sœur. Quand il voit aujourd’hui, Inna, il se demande si ils n’auraient pas dû rester en ses lieux. Elle a bien trop changé. Elle a bien trop grandit. Il déteste se voir si indifférent de d’habitude, comme-ci, lui, n’a pas grandi. Un soupir s’échappe de ses lèvres et le verre de Whisky claque sur le rebord du bar. Il y a deux heures qu’il traine en ce genre de lieux sinistres. La vérité, c’est peut-être que Ilyah ne sait plus où il en est. La vérité, c’est que peut-être a-t-il envie de retourner au seul endroit où il se sentait bien, où il se sentait libre et aimé. A-t-il seulement le choix que d’aller de l’avant à présent ? Un grognement rauque s’échappe d’entre ses lèvres et son regard se lève doucement vers le barman. Son regard à demi effrayé, à demi exaspéré, il le voit, il le sent. Ilyah est frustré qu’on le prenne pour ce genre d’homme. Quand il franchit le seuil d’un bar, généralement, tous les regards se tournent vers lui. Ilyah et sa carrure musclée revêtu d’un ensemble plutôt chic, plutôt cher, ne font pas inaperçus dans les ruelles les plus pauvres de Séoul, comme dans les plus riches d’ailleurs. De temps à autre, il aimerait être un fantôme, pour voir ce que les autres pensent de lui, pour voir qui pleurerait sa mort, pour voir ce qu’il perdrait à mourir. Non pas qu’il pense, une seule fois, de se suicider et de mourir. Ilyah n’est pas ce genre de garçon, qui perd la tête pour une femme – ou deux, dans son cas. Ilyah est juste un garçon perdu qui se jette dans l’alcool quand il sent que tout va mal. Ce soir, c’est exclusivement avec des collègues de travail qu’il s’est rendu dans ce bar. A présent, il est seul. Il y a surement une heure que ses quatre collègues sont gentiment rentrés chez eux, heureux de retrouver leurs femmes et leurs enfants, leur foyer chaleureux. Ilyah aimerait tellement vivre la même chose qu’eux. Moscou et la demeure qu’ils avaient en Russie, c’est sans doute ça, son foyer chaleureux. Il n’a pas de femme, ni d’enfants – peut-être n’en aura-t-il jamais au rythme où il va avec les femmes. Il les cumule, les collectionne.

« Oy, un verre de plus. »
« Tu rigoles, mon joli, tu rentres chez toi, maintenant. »
« OY JE PAYES ! »
« Casse toi… Maintenant. »

Un grognement. Il pousse un long soupir exaspéré et se lève doucement. Ilyah n’est pas ivre, sachez-le. Il a juste bu deux ou trois verres de Whisky à la suite. Et la jeune femme qui est sortie de la pièce d’à côté, musclée et robuste, elle ne fait que le prévenir qu’il faut s’arrêter là. Ilyah est ronchon quand il est « ivre ». Ilyah est violent quand il est « ivre ». Le temps s’assombrit de plus en plus. Ilyah jette un regard par la fenêtre, en enfilant son manteau maladroitement. Il lui suffit de claquer la porte derrière lui pour montrer à quel point il est mécontent de s’être fait virer de la sorte, alors qu’il n’embêtait sans doute personne, assis au bar. La nuit est bien tombé et les quelques réverbères qui éclairent les ruelles sont les seuls lumières pouvant rassurer le jeune homme dans sa quête pour rentrer chez lui. Aussi, quand il tourne dans une ruelle étroite, il entend distinctement les ricanements de deux vieux bougres et la voix familière d’une jeune femme. Fronçant les sourcils, comment aurait-il pu reculer suite à ses supplications féminines trop audibles à son goût ? Il s’élance d’un pas déterminé vers l’endroit d’où provienne les voix et se retrouve rapidement à l’entrée d’une seconde ruelle. Là, deux hommes et une jeune femme dont le visage ne lui est pas assez visible avec la nuit sombre et le peu de luminosité. Il lève les yeux au ciel. La dernière fois qu’il a sauvé une jeune femme des mains de deux pervers, il s’était montré un peu trop fort et s’était quand même pris une raclée. Ses points claquent. Ses doigts se renferment dans sa paume. Il grince des dents. Sa mâchoire se resserre.

« Vous avez entendus la demoiselle ? Laissez là respirer. »
« Qu’est-ce qu’il a le p’tit gars ? T’as un problème ? »

Il soupire, lève les yeux au ciel. Ilyah n’aime pas se battre, mais quand c’est nécessaire, il le fait. Il n’a que très peu appris à se battre, mais, disons que son père lui a appris quelques prises plutôt utiles pour sauver une jeune femme en détresse comme celle-ci. Alors qu’il avance dans la direction d’un des deux ivrognes, il rencontre le regard de la jeune femme et reste pétrifié sur place.

« Je… Hae Woo ? Qu’est-ce que… »

Il n’a pas le temps de répliquer : Le poing de l’ivrogne numéro un s’échoue sur sa joue rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jung Hae Woo
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 22
Ϟ live in seoul since : 28/04/2012


MessageSujet: Re: always need you ~   Lun 30 Avr - 16:16

Ivrogne n°1 — « Tu vois, tu lui fait encore peur, avec tes grands airs... C'est pas très malin de faire fuir d'aussi belles jeunes femmes tu sais... »
Ivrogne n°2 —« Peut être mais elle est encore plus mignonne quand elle est en colère la petite souris. »
Ivrogne n°1 — « C'est vrai... »


Il continuait, encore et encore. Hae Woo comprenait facilement que, vu la vie que ces deux là pouvait avoir, il était facile de trouver des étudiantes attirantes. Malheureusement pour eux, elle ne faisait pas partie de ses filles qu'elle pensait mal éduquée à traîner dans les rues, la nuit, et qui se faisaient une joie de tomber sur un tel duo. Elle regarda donc les deux hommes et leurs demanda pour la énième fois de la laisser passer. Mais ce n'était que des paroles dans le vent, c'est à peine si ils entendaient ce qu'elle leur racontait, tant ils lui riaient au nez. Elle n'aimait pas qu'on lui manque de respect, mais elle était mal placée pour ouvrir sa grande bouche. C'est fou comme le courage se dissipait rapidement chez elle quand elle en avait le plus besoin. Ou plutôt, elle savait qu'elle ne devait pas trop parler dans ce genre de situation, elle ne faisait pas le poids face à ces deux gros plein de soupe - ou de bière dans le cas présent. Elle n'avait jamais été douée pour les bagarres de toutes façon, alors elle faisait ce qu'elle pensait le mieux : reculer gentiment en espérant trouver rapidement un échappatoire. Les paroles. C'était son arme préféré et ce avec lequel elle était le plus « douée » si je puis dire. Elle savait ce qu'il fallait dire au gens pour qu'ils intègrent ou comprennent son point de vu. Oui c'était une bonne oratrice. Disons plutôt que sa vie et ses frères, très bougeons, lui ayant attiré pas mal de soucis, elle avait du « défendre » chacune de leurs bêtises... Oui, ils étaient plutôt forts ses petits garnements, assez fou pour embêter les voisins qui, à la longue, en avait assez marre de les entendre crier et qu'ils jouent avec leur chien... Elle était donc plus ou moins habituée à être dans une position mature dès son plus jeune age, étant donné que papa jung n'était pas souvent là. Lui aussi était un bel exemple...Elle lançait quelques coup d’œil à gauche et à droite, histoire de voir si elle ne pouvait pas faire diversion avec un objet au lieu de directement crier au viol. Elle se trouvait à côté d'un bar, quelqu'un allait forcément venir l'aider... A moins que les gens ici soient vraiment sans cœur au point de laisser une jeune fille se faire agresser en pleine rue. Elle ne tenait pas à tenter ce genre d'expérience... Ce n'était pas sa tasse de thé. C'est pour cela que lorsqu'elle entendit une voix autre que celle des deux hommes, elle relava la tête.

Ilyah — « Vous avez entendus la demoiselle ? Laissez là respirer. »
Ivrogne n°1 — « Qu’est-ce qu’il a le p’tit gars ? T’as un problème ? »


Mais...Elle la connaissait cette voix. Elle regardait le jeune homme mais n'arrivait pas vraiment à discerné son visage. Ce ne fut que lorsqu'il s'approcha et que leurs regards se croisèrent qu'elle eut une révélation : Ilyah ! Mais que faisait-il ici à une heure pareil ? Lui aussi était du genre à traîner les rues, comme ça ? Elle le regarda. Elle voyait bien qu'il était resté immobile dès qu'il l'avait vu le visage de la demoiselle, elle allait lui dire de faire attention, mais...

Ilyah — « Je… Hae Woo ? Qu’est-ce que… »

Elle n'eut rien le temps de lui dire qu'il se prit le poing d'un des deux ivrognes, qui se mirent directement à rigoler.

Hae Woo — « Non ! »
Ivrogne n°2 — « Et ça joue à Superman... Haha ! La jeunesse me fera toujours rire ! »


Elle allait lui demander si ça allait, se jeter sur lui, mais elle n'eut même pas le temps de lui demander si il allait bien que le second ivrogne s'était déjà ré-intéressée à elle. Elle aurait peut être du partir en courant quand elle en avait l'occasion ? Non, elle n'était pas ce genre de fille à laisser Ilyah, bien qu'il soit bien fichu, entre les mains de ces deux alcooliques. Elle l'aimait bien trop pour partir sans lui. C'était pour lui qu'elle était revenue, il ne fallait pas l'oublier. L'homme qui s'était approcher d'elle venait de lui prendre le poignet. Elle tentait de se débattre, du mieux qu'elle pouvait, mais elle n'était pas douée pour ce genre de chose. Les paroles, en plus, n'allaient servir à rien dans cette situation. Elle tenta de le gifler, mais ce fut juste une belle occasion pour lui d'attraper son autre main et de la tenir fermement.

Ivrogne n°2 — « Alors comme ça tu t'appelles Hae Woo ? C'est un joli petit nom tu sais... »
Hae Woo — « Lâchez-moi. »


Elle tentait de bouger pour ne pas lui rendre les choses trop facile et tenter de voir si Ilyah allait bien, même si elle se doutait bien qu'il poing n'était pas la pire et qu'il n'allait pas mourir pour cela. Hae Woo gesticulait comme une gamine qui aurait envie d'aller aux toilettes, elle répétait sans cesse « Lâchez-moi. », ne trouvant rien de mieux à faire. Il la faisait reculer, voulant la plaquer contre le mur de cette ruelle. Pourquoi était-elle passer par là. Elle hésitait entre crier ou mettre un coup de pied bien placé. Mais ne voyant pas ce que son super héros faisait, elle attendit un signe de vie de sa part. Ou plutôt, elle tenta. Parce que cet homme commençait réellement à se rapprocher. Rien que le fait qu'il lui tienne les mains en était déjà trop.

Hae Woo — « N'approchez plus ! Arrêtez ! »
Ivrogne n°1 — « Arrêtes, tu lui fais peur ! Et je te signale qu'on doit partager. »

Ils partirent dans une petite conversation, qui prenait d'assez grands tournants et qui déconcentrait celui qui tenait Hae Woo. Elle en profita pour lui donner un coup bien placé. Ou tenter. En tout cas, grâce à cela, elle avait attirer l'attention des deux hommes sur elle, une chance pour que Ilyah fasse quelques choses non ?


Jung Hae Woo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Yoon Shin Hwa
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 112
Ϟ live in seoul since : 16/04/2012


MessageSujet: Re: always need you ~   Sam 5 Mai - 14:33

A Moscou, quand tu étais petit, tu courrais dans tous les sens pour fuir les grands garçonnets qui adoraient te voler Hae Woo pour quelques heures, parce qu’ils voulaient lui apprendre des choses de grands. Toi, tu savais pertinemment que ta « meilleure amie » se laisserait facilement bernée par leurs beaux yeux, leurs carrures d’athlètes et leurs douces paroles mielleuses et surtout, particulièrement fausses. A chaque fois, tu t’élançais vers elle et lui attrapais la main d’un geste rapidement. Elle avait une peau si douce que tu n’aurais jamais voulu quitter sa main, quitter ses bras quand vous vous endormiez dans l’herbe fraiche du soir pour observer les constellations de la nuit éclairée. Votre relation était particulièrement étrange, mais pour rien au monde tu aurais voulu la quitter. Quand tu la regardes à travers la fenêtre de la salle de classe, parce que les jeunes filles se changent pour le sport quotidien, tu passes réellement pour un pervers et elle se retrouve rapidement face à toi pour te frapper. C’était une habitude qu’elle avait – de te frapper au visage, aux épaules, à la tête. Elle adorait littéralement, et ce jour, où tu regardes encore par la fenêtre de la salle de classe, elle ne fait rien de normal. Elle se pointe face à toi et vos lèvres de joignent, comme-ci elle aurait pu entendre quelque chose de spécial de ta part ou sur toi. Il était vrai que tu l’aimais aussi. il était vrai que ton cœur battait la chamade en sa présence, mais vous étiez bien trop jeune pour comprendre cela. Tu étais bien trop naïf pour savoir que « l’amour » s’emmêlait dans votre relation. Il aurait été absurde que tout ce que vous aviez construit soit détruit par des « je t’aime » et des « baisers », puisqu’elle n’était autre que ta meilleure amie. Et quand à douze ans, on t’a dit que l’an prochain tu partais, tu t’es définitivement jeté dans ses bras pour lui montrer qu’elle te manquerait. Tu t’es définitivement montré attentionné et aimant – tu as été le meilleur ami que tout le monde rêvait, sans doute.

« N’avez-vous pas entendus ce que la demoiselle a dit ? »

Il échappe un léger rire sournois et son poing s’effondre sur la joue d’un des deux ivrognes. Il montrerait presque les dents s’il avait été un loup affamé et énervé par ce genre d’hommes absurdes et brutaux. Il soupire bruyamment et attrape la main de la jeune femme, comme quand ils étaient enfants. Il s’élance dans la ruelle voisine et la tire vers lui, ses doigts s’entremêlant littéralement avec ceux de Hae Woo. Il y a bien longtemps que ce contact ne s’est établi. Il y a bien longtemps que la chaleur de sa paume n’eut touché la sienne. Il frisonne doucement et son regard se tourne simultanément vers elle avant de regarder derrière eux, les deux hommes titubant de toutes leurs forces pour essayer de les rattraper, sans pour autant y parvenir. Ilyah est bien trop rapide. Il entraine la jeune femme à sa suite dans une autre ruelle, puis une autre, et encore une autre. Il court le plus vite qu’il peut, et il ne lâche pas sa main. La douceur de celle-ci le surprend particulièrement. Il sourit malgré lui, comme-ci il semble soudainement heureux de retrouver cette sensation, de retrouver ses souvenirs ancrés au fin fond de son cœur.

« T-Tu vas bien ? »

Ils se sont arrêtés au milieu d’une foule de gens tous indifférents à ce « couple » - ces deux amis, qui se retrouvent après des années séparés par des kilomètres et des souvenirs inoubliables. Il la regarde comme-ci il n’avait encore jamais vu ce sourire immense sur ses lèvres, comme-ci la douceur de sa peau était différente que celle qu’il avait connu autrefois. Il la scrute, la fixe, ne la perd pas de vue. Sa main toujours enfouie dans la sienne se resserre davantage et il se rapproche doucement d’elle, déplaçant une mèche de cheveux de sa joue.

« Ils ne t’ont rien fait, ne ? J-Je suis arrivé à temps, hein ? Tu… »

Il s’inquiète pour un rien, certes, mais il a toujours été coutume dans son caractère, de s’inquiéter pour n’importe qui. Il pourrait même venir en aide à son ennemi si celui-ci en valait le coup. Ilyah est bien trop gentil quand il agit pour le bon vouloir des gens. Ilyah est bien trop tendre avec les jeunes femmes. Un léger rire secoue ses épaules et il grimace, tel un idiot, avant de reculer doucement. La distance entre eux, s’étant écourté quand il rêvassait encore de leurs sorties nocturnes et leurs courses poursuites dans l’école primaire de Moscou.

« Erm. Du coup… Tu es restée, ici… »

Une légère hésitation se lit sur son visage quand il prononce ces mots. Il est tout à fait heureux qu’elle soit restée, au fond.


(ai pris du teeeemps pour répondre, pardon. <3 dure semaine T.T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jung Hae Woo
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 22
Ϟ live in seoul since : 28/04/2012


MessageSujet: Re: always need you ~   Sam 5 Mai - 22:26

Ces deux hommes étaient vraiment des ordures. Heureusement que Ilyah était là pour prendre la main de Hae Woo et l'entraîner avec lui dans sa course. Elle le suivit sans rien dire se concentrant au d'abord sur ces pas, viellant à ne pas se ramasser en plein élan, se serait trop dommage de retomber entre les mains de ces ivrognes. Mais rapidement ses souvenirs d'enfances revinrent à la surface de ses pensées. Elle n'a plus besoin de se concentrer sur ses pieds, son attention se concentre sur le jeune homme qui lui a pris la main des centaines de fois. Elle sentait son cœur battre, non pas à cause de la course qu'elle était en train de faire, mais à cause de cette simple main. Elle en avait rêvé depuis tellement longtemps que le fait de le revivre la faisait elle même revivre. Elle comprenait maintenant pourquoi elle voulait absolument aller à Séoul, pourquoi elle voulait le retrouver. Même si, depuis quelle était dans la capitale sud coréenne, elle avait déjà souhaité retourner en arrière et ne jamais avoir prit cet avion pour s'envoler vers ces rêves. Sa Naïveté la perdra, elle le savait, mais n'avait jamais pu s'en persuader et se l'imprimer. Elle était arrivée sur le sol coréen en espérant tomber dans les bras d'Ilyah alors que cela faisait plus de dix ans qu'elle n'avait plus de nouvelles de lui. Maintenant qu'elle y repensait, elle voyait à quel point elle était aveuglée par cet amour qu'elle s’entêtait à vivre. Sa vie s'était quelque peu écrouler quand elle avait revu le jeune homme, quelques temps au par avant, avec une autre femme, mignonne... Elle s'était vraiment rendu compte que la célèbre citation « l'amour rend aveugle » était bel et bien réelle. Mais même si elle avait éprouver de la colère vis à vis d'Ilyah ou même d'elle même, elle ne pouvait pas se dire qu'elle devait tout oublier. Il est justement souvent impossible d'oublier son premier amour.Elle avait l'impression d'être revenue à se bon vieux temps où ils couraient, main dans la main, pour échapper à leur camarade qui avait ce fameux rôle du loups. Hae Woo avait toujours eu le sourire, dans toutes ces parties qui parfois pouvaient être interminables. Elle se revoyait agripper à Ilyah pour s'encourager à avancer de plus belle et ne pas se laisser avoir par son petit côté fatiguée. Elle avait cette volonté de réussir depuis toujours, ça avait toujours été un fait, c'est d'ailleurs grâce à cela qu'elle est ce qu'elle est aujourd'hui, mais quand Ilyah était avec elle, tout avait l'air plus facile. Retrouver cette facilité était une de ses priorités. Ils s'arrêtèrent une fois que les foules les envahirent. C'était plus rassurant de se retrouver autour d'un amas de personne. Ils ne se lâchèrent pas la main pour autant, reprenant leurs souffles. Hae Woo ne pouvait s'empêcher de sourire.

Ilyah — « T-Tu vas bien ? »
Hae Woo — « Oui, ne t'inquiète pas, un peu essoufflée, mais c'est tout. »


Dit-elle une fois avoir reprit son souffle, toujours très souriante. Il se rapprocha ensuite, serrant la main de Hae Woo un peu plus fort et déplaçant une mèche de cheveux avec son autre main. Elle le regarda, lui fit un sourire, oui elle allait bien banane, elle était avec toi. C'est ce que la petite voix off devrait dire dans un film.

Ilyah — « Ils ne t’ont rien fait, ne ? J-Je suis arrivé à temps, hein ? Tu… »

Il souhaitait vraiment la faire craquer ? Elle adorait qu'on lui porte un peu d'attention, elle adorait la manière dont il était inquiet, elle l'adorait peu être simplement. Elle serra donc aussi sa main, le regarda et lui assura que tout allait pour le mieux, le coupant en mettant son index sur la bouche d'Ilyah :

Hae Woo — « Oui, juste à temps... Tout va bien ! »

Mais avec tout cet élan de gentillesse de la part du jeune homme, elle n'avait pas vu venir la suite. Le petit air hésitant qu'il avait soudain pris, mais elle s'en fichait un peu. Ce qu'il y avait de bien avec l'alcool pour Hae Woo c'est que ça la rendait un peu moins sensible. Ça la faisait aussi sortir de son sérieux habituel et elle prenait beaucoup moins à cœur les propos des gens... Positif le soir, négatif le matin quand même.

Ilyah — « Erm. Du coup… Tu es restée, ici… »
Hae Woo — « Ah oui ! Je dois faire mes études ici, j'ai tellement forcé la main à mon père. »


Elle avait, paradoxalement, toujours un sourire aux lèvres. Bien qu'elle soit à moitié saoul, elle avait quand même ce mal de cœur qui la prenait. Elle n'arrivait pas à voir si il était content ou non de la revoir, elle s'était imaginée des tonnes de scénarios... Mais celui là, elle ne l'avait pas vu venir. Peut être es-ce qu'il s'en fichait, d'elle ?

Hae Woo — « I-Il est tard non ? On devrait rentrer. »


Jung Hae Woo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Yoon Shin Hwa
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 112
Ϟ live in seoul since : 16/04/2012


MessageSujet: Re: always need you ~   Sam 12 Mai - 9:23

(désooolée, c'limite pourrie. mais bon, il est meugnon ilyah *o*)


Face à elle, il perd tous ses moyens. Tremblant, il inspecte ses traits, pour voir si elle a récolté une égratignure lors de leur course poursuite, mais rien, pas même une frôlure. Un soupir de soulagement s’échappe de ses lèvres et il dépose machinalement le haut de son front sur l’épaule de la jeune femme pour l’attirer à lui. Il y a bien longtemps qu’il n’eut pu sentir une femme contre lui, sans pour autant la déshabiller et lui faire autre chose d’indécent. Les seules qu’il eut enlacé récemment, ce fut seulement Cameron et Ekaterina. Ji Na, entre autre. Mais c’est tellement différent au jour d’aujourd’hui que même lui, semble perdu à l’idée de penser à elle. Il encercle la taille de la jeune femme de ses bras imposants et inspire le parfum de ses cheveux, son visage dans son cou. Il y a si longtemps qu’il ne l’a pas enlacé elle, que ça lui paraitrait être hier, s’ils n’avaient jamais été séparés de la sorte pendant tant d’années. Retrouver Hae Won était particulièrement bon, sans aucun doute, mais savoir que derrière, il y avait encore Ji Na, le rebutait précipitamment et il reculait malgré lui.

« Pardon. Je… »

Ilyah se comporte à nouveau comme un idiot. Il bégaye comme quand il s’adressait à Ji Na autrefois. Il s’adresse à elle, comme-ci il était troublé par elle. Est-ce seulement le cas ? Ilyah ne sait que trop pensé, mais sa main s’enfonce dans celle de la jeune femme et son pouce caresse le haut de sa main, en l’entrainant vers les immeubles de Apgujeong. Il ne sait où elle vit, ce qu’elle est devenu, ce qu’elle compte faire, si elle a un petit ami, si a un mari, un fiancé, si par mégarde, elle a déjà des enfants. Ce serait bien trop tôt, en effet, mais la vie est tellement pleine de surprises que cela ne le surprendrait presque pas. Perdu dans ses pensées, il reste silencieux quelques instants, tout le long du chemin. Son regard se tourne machinalement vers elle quelques instants. Trois fois. Trois fois qu’il tourne son visage vers elle et se mord la lèvre inlassablement. Jamais encore une fille ne l’a mis dans un tel état, pas comme cela, du moins. Cela le perturbe davantage en la présence de sa « meilleure amie ».

« Où vis-tu ? »

Il n’est pas capable de lâcher d’autres mots en sa présence. Les quelques verres d’alcool qu’il a avalé avant ça lui retourne légèrement l’estomac. Il ne serait pas surpris de se sentir mal à cause de la course poursuite et de ces trois ou quatre verres d’alcool. Il n’avait pas été en douceur avec le degré d’alcool que procurait les verres engloutis, c’était vrai, mais est-ce qu’il pensait tomber sur la jeune femme et devoir lui sauver la vie en même temps ce soir ? il aurait préféré être en meilleure condition pour la ramener chez elle. Aussi, presse-t-il déjà sa main dans celle de Hae Won avant de s’adosser au mur derrière lui pour reprendre ses esprits et par la même occasion, stopper les hauts le cœur incessants qui le poursuivent depuis un bon quart d’heure. Il soupire, ferme les yeux et porte la main de la jeune femme sur sa cage thoracique. Son cœur bat trop fort pour que ce soit les hauts le cœur, c’est vrai, mais qui se soucierait de la vraie raison, ce soir.

« J’ai bu quelques verres avant… Ça me réussit pas de sauver une jeune femme en détresse, en même temps, on dirait. »

Il échappe un léger rire nerveux et resserre ses doigts autour des siens. Il y a longtemps que sa peau n’a pas déjà brulé contre celle d’une autre. Il y a si longtemps qu’il n’eut pas sentir son cœur battre contre sa cage thoracique. Un soupir l’enfonce vers le sol, et il glisse, se recroquevillant doucement contre le mur derrière lui. Au loin, la lumière de la lune les éclaire parfaitement. Il peut déjà voir la lueur de son regard planté sur lui. Il peut déjà voir la candeur avec laquelle elle le scrute doucement, un léger sourire, une légère inquiétude sur son visage.

« Tu… tu veux venir à la maison ? On pourrait parler du… du vieux temps, disons. »

Une moue légère se dessine sur son visage et il espère presque qu’elle accepte de lui tenir compagnie pour cette soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jung Hae Woo
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 22
Ϟ live in seoul since : 28/04/2012


MessageSujet: Re: always need you ~   Jeu 17 Mai - 21:56

Rentrer, ça c'était une bonne idée. Hae Woo avait envie de rentrer chez elle, de se reposer un peu. Retrouver des endroits qui lui étaient propres, où elle avait des marques et des appuis, étaient toujours signification de bonheur pour elle. Les personnes qu'elle revoyait aussi. Elle était contente de voir Ilyah, parce qu'il faisait parti de sa petite vie, de sa vie passé, de son bonheur passé. Elle était justement revenue pour le retrouver. Vous n'imaginez donc même pas à quelle point elle était heureuse qu'il pose sa tête sur son épaule afin d'être près d'elle. Elle sentit alors ses bras autour de sa taille. Cela faisait tellement longtemps qu'ils n'avaient pas été aussi... Proche ? Elle sentait son cœur battre. Il se manifestait de plus belle pour lui montrer pourquoi elle était revenue. Mais il fini par s'écarter :

Ilyah — « Pardon. Je… »
Jae Woo — « Ce... Ce n'est rien. »


Elle lui fit un petit sourire en sentant la main du jeune homme prendre la sienne et la caresser. Elle était loin d'être contre ces petits gestes, cela lui avait tellement manqué. Ils étaient toujours main dans la main en Russie, toujours. La jour où il avait du partir, elle avait tout fait pour lâcher sa main au dernier moment. Elle tenait à garder cette sensation toute sa vie, même si elle n'était qu'une enfant. Mais même si elle avait tout mis en place pour ne pas oublier ces quelques douceurs, elle se rendait compte, maintenant qu'il lui refaisait, qu'elle retrouvait ce qu'elle avait perdu au fil des années, elle retrouvait la douceur de sa peau, et rien n'était plus beau. Ils s’enfoncèrent ensuite dans les rues. Elle commençait à se reconnaître, nous arrivions dans des coin de son quartier par lesquels elle passait pour se rendre en cours, elle n'avait donc plus de problème pour retrouver son chemin. Mais elle ne voulait pas lui dire. Ça casserait ce beau moment, et même si elle se disait que ce n'était pas bien de réagir ainsi, elle ne souhaitait pas qu'il la lâche, un retour à la réalité serait trop violent, bien trop pour se soir. Autant rester dans le rêve tant qu'on le peut ! Le jeune fille ne lui lâche pas la main, pas décidée à la quitter. Elle a envie de se rapprocher de lui, de coller sa tête sur l'épaule de son meilleur ami et de marcher... Comme si ils étaient en couple. Mais elle se résigne :

Ilyah — « Où vis-tu ? »
Jae Woo — « P-Pas très loin, j'habite dans le quartier, je commence à me reconnaître... »


Elle eut tout juste le temps de répondre avant qu'il ne soit pris de ce qu'elle avait l'impression d'être des vertiges. Il s'adossa contre un mur. Inquiète, elle ne put s'empêcher de lui demander ce qu'il avait, si tout allait bien. En réponse à ces questions, il posa la main de la jeune fille sur l'emplacement de son cœur où elle pouvait à présent sentir chaque battements. Elle eut rapidement une explication plus... probable que ce qu'elle pensait :

Ilyah — « J’ai bu quelques verres avant… Ça me réussit pas de sauver une jeune femme en détresse, en même temps, on dirait. »

Elle fit un sourire. Ne trouvant aucun mot, elle décida de passer son autre main sur la visage du jeune homme. Si ça ne tenait qu'à elle, elle l'aurait déjà embrassé mainte et mainte fois... Mais il était en couple. Bien qu'elle soit un peu bourrée, elle avait toujours cette fichue idée en tête. Pour une fois que l'alcool pouvait lui faire oublier quelque chose, c'était loupé. Le jeune homme se recroquevilla sur lui même en soupirant, elle le suivit, afin d'être toujours à la même hauteur que lui, elle aimait tellement avoir son visage en face du sien. Elle le regarde d'ailleurs. La Lune est bien présente de soir, elle n'a aucun mal à le scruter dans ses moindre détails, tel que son joli sourire, bien qu'il soit léger.

Ilyah — « Tu… tu veux venir à la maison ? On pourrait parler du… du vieux temps, disons. »

Elle fit un sourire et baissa la tête. Comme au bon vieux temps hein ? Pour elle, se temps était passé, elle avait envie d'un nouveau temps avec lui, pas qu'elle n'aimait pas ce passer, l'affirmer serait mentir. Elle lui caressa la main. Comment pouvait on dire non à un si beau jeune homme qui en plus s'amusait à faire une petite moue afin de faire craquer Jae Woo. Elle finit par lâcher :

Jae Woo — « Tu ne changeras jamais... Aller, viens, on va plutôt aller chez moi, nous ne sommes pas très loin. Je t'invite. Allons reparler de ce bon vieux temps ! »

Elle l'aida à se relever et serra sa main contre la sienne. Elle le regarda, quelque peu inquiète, et lui proposa de l'aide, qu'il n'avait qu'à lui demander quand ses hauts le cœur devenaient un peu plus important et qu'il n'avait plus la force de parler. Le sourire qu'elle avait sur les lèvres ne disparaissait plus, elle s'était déjà imaginée arriver à Séoul et qu'il ne se souvienne plus d'elle ni de ces beaux moments passés ensemble. Mais en faite... Il s'en souvenait parfaitement. Peut être était-il content de la revoir comme elle l'était elle ? Cela lui faisait chaud au cœur. Ils arpentèrent quelques rues avant d'arriver devant la porte de l'immeuble de la jeune fille. Elle sortit un trousseau de clé et inséra une d'entre elle dans la serrure. Elle fit entrer le jeune homme et répéta cette même action quand ils furent en face de son appartement. Elle poussa la porte et se détacha un peu de lui à contre cœur, histoire d'enlever ses talons et de jeter ses affaires quelques partes dans son salon.

Jae Woo — « Fais comme chez toi... Si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas, demande moi... Enfin, d'un côté, tu le sais non ? »

Vu le nombre de fois où il était venu chez elle, quand ils étaient petits, elle n'avait même plus à lui dire cela, il le savait. Et puis, tout ce qu'il lui appartenait était aussi à lui d'une certaine façon. Elle alla chercher deux verres et les remplis d'eaux avant de revenir dans le salon et se s'installer sur un des canapés.

Jae Woo — « Vu comme tu as couru, ça ne peut que te faire de bien. »

Elle posa le verre du jeune homme sur la table basse et siffla le sien avant de lui poser une question... Débile peut être, mais qui lui brûlait les lèvres depuis qu'elle l'avait revu ce soir.

Jae Woo — « Ilyah... Est-ce...que tu es content de me revoir ? »

C'était direct, comme toujours, mais elle ne voulait pas tourner autour du pot, elle voulait réellement avoir la réponse à cette question. Parce que la première fois qu'ils s'étaient revus... Elle avait eu l'impression de déranger.


Jung Hae Woo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Yoon Shin Hwa
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 112
Ϟ live in seoul since : 16/04/2012


MessageSujet: Re: always need you ~   Sam 26 Mai - 8:39

Assis sur le rebord du canapé de la jeune femme, il inspecte surtout les traits de son appartement, sans comprendre que les escaliers, qu’il a monté, sont les mêmes que ceux de son propre immeuble. Il n’y a pas fait attention. Il ne fait attention à rien quand son esprit divague comme à présent. Il a beaucoup trop bu pour se souvenir que sa main s’est posé sur l’épaule de la jeune femme pendant le trajet, ou qu’il s’est rattrapé en attrapant sa main quand il a trébuché pour la dixième fois sur le trottoir, manquant de tomber sur la route à ses côtés. Un verre d’eau planté face à lui, il le scrute avec inquiétude et dégout. Ce n’est pas un verre d’eau qui réussirait à modifier son comportement légèrement décontenançant.

« Désooooolé. Désolé. Désolé. J’devrais même pas être dans un état comme celui-ci face à toi, nee ? C’pas juste d’accueillir sa meilleure amie ainsi, heiiin ? Buh… Et en plus je dis n’importe quoi. Ca c’la faute de ces gars. Ils auraient pas du t’approcher. Mon cerveau a du faire deux tours dans ma tête et puis voilà le résultat… brillant…. »

Il se penche vers la table basse et attrape le verre d’eau pour le boire d’un trait. Ce n’est pas une si mauvaise idée de lui en avoir donné un. Cela lui permet d’avoir les idées déjà un peu plus claires qu’à son habitude. Ilyah a toujours eu coutume de boire un peu trop de verres d’alcool dans une soirée, mais il est certain que quelques heures auparavant, il n’a touché qu’à deux ou trois verres seulement. Ce qui n’est pas particulièrement glorieux pour son comportement et son esprit à présent. Il se sent idiot de tituber comme un ivrogne alors qu’il n’y a que très peu d’alcool dans son sang. Est-ce la demi bagarre à laquelle il a participé qui provoque cela ? Un frisson parcoure son échine quand il se rappelle du regard furieux et des mains baladeuses de ces deux hommes. Ils auraient pu lui faire n’importe quoi s’il n’était pas intervenu. Il soupire fortement tandis que son regard se tourne vers celui de Hae Woo. Elle a toujours la même douceur visible sur son visage d’ange. Elle semble toujours avoir la même peau, si douce, si blanche. La lumière du salon éclaire parfaitement sa chevelure et chacun de ses reflets éblouissent la vue du garçon. Il manque de sourire comme un idiot, comme quand il était petit et avait découvert la jeune femme dans la salle de sport de l’école. Ce souvenir a beau être particulièrement flou. Il semble que seul la silhouette de la jeune femme la marqué au plus haut point.

« Je suis très très heureux de te revoir. »

Il sourit encore et encore, comme quand ils étaient petits et qu’ils passaient des heures sur la falaise à côté de chez un garçon de leur école. Celui-ci les invitait constamment à prendre le goûter avec eux. D’habitude, Ilyah ne se mêlait pas aux autres, pas très souvent du moins, mais au fils des années, il avait pris le temps de les apprécier à leur juste valeur. Et Hae Woo n’est pas la seule à lui avoir tant manqué jusque-là, tous, tous leurs amis, tous les camarades. Ils ont certainement grandis. Ils sont certainement riche ou pauvre, bien élevé ou non, étudiant ou employé dans une entreprise. Ils ont tous fait leur vie, comme lui, aujourd’hui. Il aimerait savoir ce qu’elle a fait depuis tout ce temps. Il aimerait savoir ce qu’elle compte faire à présent. Il aimerait savoir si elle restera à jamais près de lui, maintenant. L’alcool qui coule dans ses veines doit réellement agir sur ses pensées et sur son comportement. Généralement, Ilyah n’a pas une once d’émotion quand il retrouve quelqu’un. La preuve étant avec le retour de Ji Na, où il n’a pas réellement eu de réaction instantané quand il l’a aperçu sur le pas de sa porte. Son pouce vient se poser sur l’une des fossettes de la jeune femme et il trace un cercle doucement. Son pouce atterrissant au bas de ses lèvres, il les contemple de loin, comme de près. Il ne se rappelle que trop de souvenirs avec elle. Il a toujours voulu la revoir. Elle. Et ses lèvres. Particulièrement. Hae Woo l’a toujours hanté.

« Tu m’as réellement manquée… Je dirais. »

Un soupir s’échappe de ses lèvres et il se lève d’un bond, quittant sa contemplation pour se diriger dans la cuisine adjacente. L’appartement de la jeune femme est presque similaire au sien. Il fronce les sourcils sans pour autant s’en soucier et vient ouvrir quelques placards à la recherche de quelque chose de fort pour lui enlever ce mal de crâne qui commence à lui tourner la tête sincèrement.

« T-Tu as du café ? Ou du thé ? Ou… quelque chose de fort. »

Il y a bien quelque chose de fort quelque part. Quelque chose qui bat fortement dans une poitrine. La sienne. Son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Jung Hae Woo
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 22
Ϟ live in seoul since : 28/04/2012


MessageSujet: Re: always need you ~   Dim 3 Juin - 14:53

Hae Woo lui avait amener un verre d'eau. Comme elle l'avait dis, cela ne pouvait que lui faire du bien, après la course qu'ils avaient fait... Et puis ça remettrait peut être un peu en place les pensées de l'un comme de l'autre. Le jeune homme s'excusa, il n'était pas très fière de se montrer dans un tel état face à elle. Elle rigola, il avait toujours cette façon de s'exprimer qui n'avait pas changer. Elle se souvenait de beaucoup de chose, de beaucoup de côté de lui, et elle était assez heureuse de la retrouver. De plus, elle était contente qu'il la considère encore comme sa meilleure amie. Elle aurait pu mal le prendre, c'est vrai que pour elle il n'était pas un simple meilleur ami, mais ça lui faisait déjà chaud au cœur de voir qu'elle avait encore une place dans son cœur. Et une bonne place ! Ellle se contenta donc de rigoler avant de faire comme lui : boire son verre en un trait. Elle en rêvait depuis qu'ils avaient couru, cela avait été l'effort de la soirée. Après une journée pareil, il n'y avait pas à dire, Hae Woo allait bien dormir ce soir. Pourtant, pour le moment, elle n'en avait pas envie, une conversation avec son cher Ilyah la tentait plus. C'est pour cela qu'elle lui demanda si elle lui avait manqué. Oui, c'était très important pour elle d'avoir une réponse à cette question, car elle était quand même allé jusqu'en Corée, pays qu'elle ne connaissait pas, pays étranger, pour le retrouver. Et puisqu'il avait l'air d'avoir refait sa vie, elle pensait que ça l'aurait perturbé de la revoir, qu'elle se repointe comme cela à l'improviste.

Ilyah — « Je suis très très heureux de te revoir. »

Heureusement, la réponse à cette question fut positive, en même temps, il était vrai qu'elle ne le voyait pas dire le contraire alors qu'il l'avait sauvé de ces deux... beurk ! Elle se contenta de sourire, comme toujours, pour privilégier un petit moment de silence. Parfois ce dernier est bien plus fort que les mots, il laisse passer une ambiance, un sentiment, une atmosphère. Dans le cas présent, ce qu'il faisait passé était doux, calme, tranquille et apaisant. Pour la première fois depuis qu'elle était en Corée Hae Woo se sentait chez elle. Elle se sentait bien. Elle était de nouveau vers lui. D'ailleurs, elle sentait le pouce du jeune homme se balader sur son visage afin de finir au bas de ses lèvres.

Ilyah — « Tu m’as réellement manquée… Je dirais. »

C'est ce qu'il ajouta. Hae Woo était réellement heureuse d'entendre ça de sa part, en direct. Elle ne regrettait plus d'avoir fait tout ce chemin pour le retrouver et elle oubliait qu'ils avaient été séparés tant de temps. Il casse ensuite le silence de la jeune femme pour lui demander si elle n'avait aps quelque chose d'autre à boire :

Ilyah — « T-Tu as du café ? Ou du thé ? Ou… quelque chose de fort. »
Hae Woo — « O-Oui bien-sûr, suit moi ! »


Elle n'avait pas remarquer que son expression avait changé d'un coup, ou plutôt ça ne l'avait pas perturbée, elle se lava donc, à son tour, et alla en direction de la cuisine, veillant à ce qu'il la suive. Elle n'avait plus grand chose, après avoir regarder dans les placards, elle se redit compte qu'elle n'avait que du café. Elle se retourna donc vers lui et lui en proposa :

Hae Woo — « Je n'ai que du café, j'espère que ça ira... »

Elle commença à préparer les boissons. Il y avait pas grand chose à faire, juste à attendre que la machine fasse tout le travail après avoir poser deux tasses en dessous. Ce n'était pas la mer à boire. Hae Woo avait l'habitude de se faire des cafés, mais elle ne savait pas comment Ilyah les buvait.

Hae Woo — « Tu veux quelque chose avec ? »

Elle sortit un plateau et mit les deux tasses dessus, elle avait idée de retourner dans le salon mais au pire, qu'ils soient là où la bas, qu'est-ce que cela changerait. Elle posa la tasse du jeune homme sur la plateau, de son côté. Elle mit la sucrière pas loin, et se servit. Du café, à cette heure, ce n'était pas très raisonnable. Mais bon, comme si ces deux là l'avaient toujours été. Elle prit un gorgée de sa tasse. C'était bouillant.

Hae Woo — «  Alors, qu'est-ce que tu deviens ? Tu fais quoi de beau à Séoul ? »


Jung Hae Woo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

always need you ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
stfu. :: welcome to seoul, the dreaming city. :: apgujeong :: résidences-