say what you need to say.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

 say what you need to say.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Bae June
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 91
Ϟ live in seoul since : 25/04/2012


MessageSujet: say what you need to say.   Lun 30 Avr - 17:47

Ce soir-là, il n'y avait pas Jung Hee pour jouer à ses côtés. Et même si elle adorait leur petit duo improvisé, elle avait le libre choix pour chanter la chanson qu'elle voulait sans qu'il n'objecte quoi que ce soit. Elle n'avait pas trop de mal à se l'avouer, mais de temps en temps ça faisait du bien. Ça, c'est ce qu'elle se disait en ce moment, mais dans quelques jours elle dira qu'il lui manque avant qu'il ne revienne jouer et qu'ils se chamaillent encore. Assise sur un tabouret au milieu de cette scène qu'elle connait si bien à présent, June posa sa guitare sur ses genoux qu'elle venait de croiser et commença à jouer. Le brouhaha cessa dans la grande pièce. Les regards se tournèrent sur elle. June pouvait commencer à chanter. C'était une chanson de Lilly Allen, celle qui avait pour simple titre : 22. Oh, elle n'avait pas une voix exceptionnelle. Il lui arrivait même de chanter faux. Mais elle savait jouer de la guitare divinement bien. En fait, elle savait si bien en jouer qu'elle n'aurait même pas besoin de chanter pour attirer l'attention sur elle. Mais voilà, elle devait sans doute avoir besoin d'extérioriser tout ce qu'elle vivait en ce moment, autrement qu'avec son doigté sur la guitare. Pendant la représentation, un des clients se mit à faire les percutions en frappant d'une cuillère son verre de bière encore plein. June lui sourit. Elle était heureuse, là, à cette instant. Elle ne pensait plus à son mariage qui approchait à grands pas, ni à son futur mari et encore moins à son père. Son esprit était ailleurs, loin, très loin. Au-dessus de tout. Le regard tourné vers la porte du bar, elle voyait entrer des têtes inconnues attirés par la musique mais aussi un ou deux amis qu'elle connaissait, dont Ethan. C'était un jeune homme qu'elle avait connu ici-même. Il était venu la féliciter après qu'elle soit descendu de scène. Et ils avaient, depuis ce soir-là, très bien sympathisé.

Des applaudissements suivirent la dernière note qu'elle joua et June dû redescendre sur terre. Après une petite révérence, elle quitta la scène et alla s'installer au comptoir. Habituellement, elle chantait plus d'une chanson, mais il arrivait que le gérant du bar organise des soirées-concerts où plusieurs groupes et chanteurs montaient sur scène pour se faire connaître ou tout simplement pour se faire plaisir. Le serveur savait ce qu'attendait June. Il lui servit son verre d'eau habituel avant qu'elle ne parte à la recherche des personnes qu'elle avait vu entrer tout à l'heure. Elle croisa d'abord une amie avec qui elle faisait très souvent des manifestations devant l'immense immeuble qui servait de siège à l'entreprise de son père. Elle savait très bien pourquoi elle était passé par ici, c'était pour lui donner la date du prochain rassemblement. June était toute ouïe et trépignait déjà d'impatiente à l'idée de la mannif' qui se préparait. La plupart des manifestants connaissaient le lien qui unissait June et le patron de cette boite, mais aucun d'eux ne se doutaient de son vrai but. Beaucoup pensaient qu'elle faisait ça uniquement pour blesser son père ou bien pour attirer son attention. Personne ne savait, à part cette amie, que son paternel l'obligeait à se marier et que malgré tout, elle ne ressentait aucune haine pour lui. Et c'était peut-être mieux qu'ils ne sachent rien de toute façon.

June abandonna la jeune fille auprès d'un garçon qui semblait s'intéresser à elle et continua à se frayer un chemin dans le bar, son verre d'eau à la main. C'est qu'il y avait du monde là-dedans ! A la recherche d'Ethan, il n'a pas fallut beaucoup de temps avant qu'elle ne se retrouve nez à nez avec lui, légèrement poussée dans ses bras par la foule. Elle manqua de faire tomber son verre en se faisant bousculer et en resserrant son étreinte sur le gobelet, June renversa un peu d'eau sur le jeune homme. Elle se mordit la lèvre tout en lui lançant un regard gêné, mais voyant que ça n'avait pas l'air de le déranger plus que ça, la jeune fille s'excusa simplement avant de passer à autre chose. « Ça me fait plaisir de te voir, Ethan. Qu'est-ce que tu fais là ? » lui demanda-t-elle après avoir posé son verre sur une des tables proches d'elle. Il était surement venu boire un coup, mais pour une raison qu'elle ignorait, elle aurait préféré qu'il vienne la voir chanter. Il y avait de plus en plus de monde et le bar qui semblait si grand, paressait trop petit pour contenir autant de gens. June invita le jeune homme a la suivre dans un coin plus au calme, entre la porte des toilettes et le comptoir vers le fond du bar. Ils purent ainsi s'installer sur deux hauts tabourets, discuter sans que personne ne les bouscule et peut-être boire un coup comme ils l'avaient déjà fait. Il était peut-être autre chose à faire que de rester assis là avec elle, mais elle tenta de lui demander : « Tu veux boire quelque chose ? Cette fois, c'est moi qui invite. ». Elle fit un signe au barman pour qu'il vienne de leur côté.



never erase your past.
it shaped you into the person you are today and will hepl mold you into the person you'll be tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Russel Ethan
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 26
Ϟ live in seoul since : 27/04/2012


MessageSujet: Re: say what you need to say.   Mar 1 Mai - 19:04

Malgré une vie des plus occupées, sans vraiment de raison particulière en fait vu qu’il n’avait plus le droit aux soirées mondaines traditionnelles, Ethan trouvait toujours le moyen de perdre son temps. Au lieu de préparer ses prochains tours de magie ou de se présenter à son travail, il préférait aller en boite de nuit ou dans les bars. C’était presque logique et typique de la part du jeune homme alors il ne fallait pas s’étonner en le voyant se préparer pour sortir plutôt d’enfiler son uniforme de travail qui trainait on ne sait trop où, probablement sur le plancher de sa chambre ou dans son garde-robe, il ne s’en préoccupait pas tellement. Il était beaucoup préoccupé à entrer rapidement sous la douche pour ne pas attraper froid. Une fois sur le sous le jet d’eau chaude, voir brulante, Ethan dut penser à se dépêcher s’il ne voulait pas être en retard. Et c’était dans ce genre de situation que des questions du genre ‘en retard pour quoi ?’ prenaient tout leur sens, parce que ce n’était pas dans les habitudes du jeune homme de se dépêcher pour quoi que ce soit ou même de sentir le besoin de le faire même lorsque c’était nécessaire. Probablement que ça ne lui faisait pas de mal d’y penser pour une fois, mais bon c’était loin d’être quelque chose qui méritait une quelconque louange considérant ce qu’il s’apprêtait à faire : sortir. C’était aussi simple que ça, mais ça n’impliquait pas seulement boire à ne plus se souvenir de rien.
Une fois sorti de la douche, il se dirigea vers sa chambre pour enfiler des vêtements propres, à savoir les premiers qu’il trouva sur son chemin. Il lui restait suffisamment de temps pour se rendre. Il appela donc un taxi en direction d’un bar en particulier. Et c’était à ce moment là qu’on pouvait encore se demander ce qui le motivait autant à se dépêcher pour ne pas être en retard, enfin, pas trop en retard parce qu’il était hors de question qu’il soit en avance non plus. Il ne fallait pas nécessairement chercher une logique chez ce jeune homme, c’était très probablement une peine perdue de toute façon. Arrivé dans le bar, il fut plus ou moins surpris de voir que la prestation de la jeune femme avait déjà commencée. Cette jeune femme, c’était June, une demoiselle qu’il avait rencontré dans ce même bar et qui jouait merveilleusement bien de la guitare et qui chantait plutôt bien selon lui. Aux yeux d’Ethan, c’était une amie, tout simplement et par conséquent venir la voir jouer était tout simplement logique puis ça joignait l’utile à l’agréable : il pouvait boire à souhait par la même occasion. Une pierre deux coups et dans la mentalité du jeune anglais, c’était parfait comme idée. S’il avait su à l’avance qu’elle jouait, c’était bien parce qu’un de ses amis travaillait comme barman dans ce bar, il avait donc drôle à des informations de l’intérieur.

Ce qui était étonnant, c’était que le jeune homme était venu seul, ce qu’il ne faisait que très rarement. Certes ce n’était probablement pas un problème, s’il le voulait vraiment, il pourrait sans aucun doute se trouver une fille avec qui partager une bonne soirée voir une bonne nuit, mais c’était loin d’être le planning qu’il s’était fait. Non à la place, il se faufila pour commander une bière et s’installa confortablement contre un mur pour écouter la fin de la performance. Ce n’était pas si bizarre de voir Ethan se donner tant de mal pour encourager une amie, mais il fallait tout de même avouer que normalement, il lui arrivait d’être trop paresseux pour le faire. Bien installé dans la foule, il vida son verre avant d’applaudir fortement lorsque la prestation fut terminée. Éventuellement lorsque le prochain numéro serait sur scène, il se mettrait à la recherche de la demoiselle qu’il était venu voir, mais pour l’instant il préférait rester sur place.
Le pire, c’est qu’il n’eut même pas à le faire, puisque June le trouva la première, manquant même de lui renverser de l’eau dessus. Nullement dérangé, il sourit pour lui montrer qu’il n’y avait pas de quoi être gênée et sourit même un peu plus en entendant la question qu’elle lui posait. « Je suis venu te voir, franchement ! » L’évidence même voyons, il se contenta tout de même de préciser : « Boire un coup aussi, mais surtout passer t’encourager disons. » Elle pouvait décider d’elle-même ce qui était le plus véridique à ses yeux, mais pour Ethan, c’était évident que l’encouragé avait été la priorité. Sans rien dire, il la suivit alors qu’elle l’entrainait vers un coin plus tranquille. Une fois la proposition de boire amenée sur la table, il lui fit un clin d’oeil avant de faire remarquer : « Tu sais très bien que je ne refuse j’aimais un verre. » Par principe, il comptait ne pas trop profiter de l’argent de la demoiselle si bien que lorsque le barman arriva : « Cinq shots de tequila pour ma part. et en se tournant vers June il ajouta : tu bois avec moi cette fois ? » Par boire il voulait dire, boire beaucoup, mais c’était sous-entendu en soit. Il suffisait de le connaitre un peu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Bae June
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 91
Ϟ live in seoul since : 25/04/2012


MessageSujet: Re: say what you need to say.   Mer 2 Mai - 13:10

Oh ! Quand bien même elle espérait entendre cette réponse, June ne s'y attendait pas le moins du monde. Elle lui jeta un sourire complice parce qu'elle ne pouvait pas s'en empêcher. Elle se demandait tout de même comment il avait su qu'elle jouait ce soir-là avant de décider d'oublier cette question inutile qui gâcherait ce petit moment. C'est fou comme ces deux-là s'étaient très vite entendu, comme si quelque chose les pousser à aller l'un vers l'autre. Pourtant, Ethan n'était pas du tout le genre d'homme que June était habituée à côtoyer en tant normal. Il ne faut pas entendre par là qu'elle passe son temps avec des hommes de bonne famille, péter de frique avec des costumes sur mesure. Non, ça fait bien longtemps qu'elle a quitté ce monde et qu'elle refuse de s'attacher à ce genre de personnes, puisque pour elle, ils ne sont pas intéressants. Pour elle, Ethan fait partie du monde de la nuit, là où la débauche, l'excès, l'épicurisme et la recherche effrénée des plaisirs des sens se mêlent et s'entremêlent entre eux. Un monde qui lui fait peur uniquement parce qu'elle n'y a jamais mis les pieds. Un monde qu'elle hésite à connaitre pare qu'elle a peur de s'y perdre. Elle se trompe peut-être, mais elle craint de ne plus avoir le contrôle d'elle-même une fois qu'elle aura gouter à toute cette luxure. Elle n'a jamais fumé, même pas une cigarette. Elle ne sait pas boire, capable d'oublier tout ce qui s'est passé. Elle n'a jamais expérimenté la drogue ou d'autres substances, que bien des jeunes de son âge prennent au quotidien. Si elle avait voulu se vanter auprès de personnes de ce monde, elle aurait juste pu leur dire qu'elle n'était plus vierge. Et elle sait pertinemment qu'ils lui auraient tous rit au nez. Mais voilà, Ethan était différent à ses yeux même s'il faisait partie de ce monde. Et même si elle ne connaissait rien de sa vie ou de son passé, elle l'appréciait pour ce qu'il était et pour ce qu'il faisait.

June ne s'en rendait sans doute pas compte, mais elle avait besoin de se rapprocher de personnes comme Ethan. C'était comme une pulsion inconsciente pour s'éloigner encore un peu plus de la vie qui l'attendait. De nature bien trop réaliste et terre-à-terre, c'était un moyen de continuer à espérer qu'une autre vie l'attendait, comme un rêve. Alors c'était tout naturel qu'elle aille vers lui, bien qu'entre ces deux-là, tout autre chose allait se passer dans un avenir proche. Mais passons. Ethan était aussi venu se sustenter en alcool et comme il y avait trop de monde là où ils se trouvaient, June l'attira dans un coin du bar, au comptoir, où ils pouvaient s'asseoir aisément. Elle lui proposa un verre, qu'il ne refusa pas. Ce qui ne surpris absolument pas la jeune fille. Elle l'avait déjà vu ingurgiter des litres d'alcool sans broncher. Bon d'accord, c'était peut-être pas des litres, mais ça lui paraissait énorme comparé à ce qu'elle pouvait boire, elle. D'ailleurs, elle fit de gros yeux en entendant ce qu'il était en train de commander. Avec cinq shots de tequila, il y avait moyen qu'elle soit déjà dans un état pitoyable. De son côté, elle avait décider de prendre un simple diabolo kiwi, l'une de ses boissons favorites. Enfin, jusqu'à ce qu'il lui demande de boire avec lui... June leva les yeux vers Ethan et se pinça l'intérieur de la lèvre. Elle n'osait pas lui dire qu'elle serait incapable de boire comme lui, et qu'elle ferait mieux de se tenir à son diabolo. Mais en même temps, elle avait une terrible envie de lui dire oui. Juste pour voir ce que ça faisait. Juste pour lui faire plaisir ? Elle lança tout de même : « Tu sais. Hum. Je crois pas que ça soit une bonne idée. Je n'ai jamais appris à boire. Comme toi, je veux dire. ». Un vrai dilemme commençait à se créer dans sa tête, pour une question complètement ridicule, on est d'accord ! Elle était tiraillée entre sa foutu raison qui l'interdisait de s'aventurer sur ce chemin et son cœur qui lui priait de se lancer une bonne fois pour toute. C'était comme si sa vie en dépendait, alors que pas du tout.

Et puis merde. Elle, qui s'était toujours laissée porter par ces envies, voudrait aujourd'hui ne pas le faire ? June qu'est-ce que tu peux être conne des fois. Elle se redressa sur son tabouret et lança au serveur : « J'prendrais la même chose. ». Au diable son diabolo ! Elle ne savait pas ce que ça allait donner, mais elle était contente de pouvoir le vivre. Elle ajouta à Ethan en le regardant du coin des yeux : « Si je ne répond plus de moi, tu vas devoir en assumer les conséquences. ». A son tour, elle lui fit un clin d'œil. C'était son père qui allait être content de la voir rentrer dans un état pitoyable. Peut-être même que ça allait le dissuader de la marier. Mais elle en doutait fort. Le bar était toujours aussi plein, et la soirée était loin d'être terminée. Les clients frappait dans les mains, chantaient les chansons qu'ils connaissaient. Il y en avait même certains qui avaient déjà trop bu. June montra du doigt un homme devant la scène, en train de reverser son verre en bougeant ses mains sur l'air de la musique. Et voilà qu'il enlevait son T-shirt pour le jeter au milieu du groupe qui était en train de jouer. Elle ne put s'empêcher de rire avant de dire à Ethan : « Si jamais je suis dans cet état, empêche-moi de faire la même chose ! ». Quand elle se retourna vers le comptoir, elle vit les shots arrivaient deux par deux dans les mains du serveur. Ce dernier la regardait avec un drôle de regard, lui qui était habitué à la voir boire de l'eau. Cinq petits verres étaient à présent devant elle. Elle ne savait pas trop comment s'y prendre alors elle prit un verre et trinqua avec Ethan avant d'en boire une petite gorgée. La réaction ne se fit pas attendre. June grimaça et s'écria : « Ah ! Mais c'est fort ce truc. Comment tu fais pour boire ça ?! ». Elle sortit légèrement la langue comme pour s'aérer la bouche. Ethan, lui, n'avait pas la même manière de boire. Cul-sec ! Ça doit surement mieux passer comme ça...



never erase your past.
it shaped you into the person you are today and will hepl mold you into the person you'll be tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Russel Ethan
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 26
Ϟ live in seoul since : 27/04/2012


MessageSujet: Re: say what you need to say.   Lun 7 Mai - 20:06

{pardon d'avoir mis autant de temps à répondre ::}

Bien loin de se douter que June n’était pas dans le même monde que lui, Ethan ne s’en préoccupait pourtant pas. Il savait qu’elle ne buvait pas tellement et il ne l’avait jamais vu prendre de la drogue ou une quelconque substance plus ou moins illicite, mais en soit il était loin de s’imaginer qu’elle était en fait une bonne petite fille de riche, un peu comme lui en fait. Il était plutôt bien placé pour comprendre ce qu’elle faisait ou essayait de faire, mais il était loin d’agir de la même façon que June, il prenait tous les risques possibles sans se soucier de ce qu’il pourrait lui arriver, tandis que la demoiselle était un peu plus prudente. Ce qui en soit contrastait bien avec la majorité des gens qui profitaient de la vie nocturne. Peut-être que cela aurait pu mettre la puce à l’oreille du jeune homme concernant sa véritable identité, à savoir qu’elle était plus ou moins comme lui, mais pourtant, comme s’il s’en fichait complètement - ce qui n’était pas nécessairement faux sans être particulièrement vrai non plus d’ailleurs, il ne cherchait pas vraiment à savoir ce qu’elle faisait vraiment dans sa vie, c’était dans sa nature peu importe de qui il s’agissait. Certes, il finirait par le savoir plus tard, mais nous y reviendrons. Pour l’instant le plus important était la proposition qu’elle venait de lui faire à savoir boire un coup. Ce qu’il était en partie venu faire puisque en grande partie à la base. Puis en soit, il ne pouvait clairement pas refuser de prendre un verre alors qu’on lui proposait si gentiment, ce serait bien mal le connaitre. Surtout considérant le fait qu’il n’aurait pas refuser même si la personne lui aurait mal demandé ou ne lui aurait pas demandé du tout. Après tout s’il était devenu si tolérant à l’alcool, c’est parce qu’il sautait sur chaque occasion. Bien sur, c’était loin d’être la raison pour laquelle il avait sauté sur chaque occasion, mais c’était la conséquence de ce qu’il avait fait dans les dernières années.
C’était d’ailleurs ce qui expliquait pourquoi il avait décidé de prendre cinq shots de tequila à la place d’une simple bière. Il fallait s’y attendre en même temps, tout ce qui pouvait le faire partir de la triste réalité lui faisait plaisir et malheureusement à cause de la bonne résistance qu’il avait, il n’y avait pas tant de chose qui pouvait le faire. Donc les shots de tequila était clairement le meilleur moyen pour passer un bon moment. Il avait proposé à June de boire avec lui et il attendait patiemment sa réponse. À quelque part, il avait l’impression qu’elle n’allait pas être folle de joie à l’idée, voir qu’elle refuserait, mais la réaction qu’elle eut le surprit. Pas une bonne idée ? Franchement, il n’y avait aucune raison qui qualifierait la proposition de mauvaise idée, surtout pas parce qu’elle n’en avait pas l’habitude, ce que Ethan ne se gêna pas pour faire remarquer : « Raison de plus pour accepter, il n’est jamais trop tard pour apprendre ! » Vraiment, ce n’était pas nécessairement une bonne idée de l’écouter, mais étonnamment June eut la brillante idée de dire oui au final. Le commentaire qu’elle fit lui arracha un sourire amusé alors répondait au tac-o-tac : « Eh bien, on verra bien quand ça arrivera, ça va être marrant. » Même s’il n’était pas du tout rassurant, il ne fallait pas penser qu’Ethan laisserait quoi que ce soit lui arriver.

Alors qu’ils attendaient leurs consommations, son attention, tout comme celle de June, se porta sur la scène et la foule qui frappait des mains sans grande harmonie, mais plus précisément sur le type qui ne savait pas comment tenir une bière et qui s’occupait à retirer son t-shirt l’instant d’après. C’était tout un spectacle et malgré un éclat de rire qui s’échappa de sa gorge, Ethan se concentra rapidement sur la demoiselle à côté de lui lorsqu’elle prit la parole. L’empêcher ? Oh, mais ce serait un gâchis total ! Il fronça légèrement les sourcils et déclara très sérieusement : « Ce serait si drôle pourtant. » Malgré le total sérieux dont il faisait preuve, son visage se détendit rapidement alors qu’il esquissa un sourire pour ajouter : « Mais d’accord, je ferai un effort pour t’en empêcher, même si ce serait dommage. » Après tout physiquement ce serait agréable pour les yeux et dans le genre c’était ligne de pensée d’Ethan quand il plaisantait.

Finalement les shots arrivèrent au grand plaisir du jeune homme qui s’empara rapidement du premier. Il trinqua avec la demoiselle avant de vider le contenu du petit verre d’un seul trait ce que June ne fit pas. Cette fois, il ne put s’empêcher de rire un peu avant de dire : « Il faut boire cul-sec, plus efficace, meilleur au goût, bref il est temps que tu apprennes ce genre de chose de toute évidence ! » Le sourire aux lèvres, il prit le deuxième verre et trinqua à nouveau avec la jeune femme pour caler le contenu encore une fois d’un seul coup. Suite à quoi il ajouta plus ou moins sérieusement : « Mais en fait après quelques uns tu ne goûteras plus grand chose alors... » Ce qui n’était pas faux si on pensait au manque total de pratique qu’elle avait, mais qui n’était pas totalement vrai non plus. Il se tourna ensuite vers le barman pour demander : « Deux autres shots chacun s’il te plait. » Après tout elle allait avoir besoin de se pratiquer si elle voulait apprendre à boire comme lui et pour se pratiquer, elle avait besoin de plus shots à boire. Le barman le regarda de travers pendant un moment avant de hocher la tête et d’aller chercher la commande. Suite à quoi il se tourna à nouveau vers June pour demander : « Alors prête à apprendre comment boire ? Après tout ça m’étonne que tu ne l’aies jamais fait avant... » Il n’était pas tellement intéressé sur le pourquoi du comment, mais c’était tout de même étonnant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

say what you need to say.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
stfu. :: welcome to seoul, the dreaming city. :: kangnam :: bars et cafés-