You make me go insane



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

 You make me go insane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Ahn Tae Kyung
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 66
Ϟ live in seoul since : 02/04/2012


MessageSujet: You make me go insane    Lun 30 Avr - 18:27

Aaron && Tae Kyung

Il y a des fois où on se demande ce que l'on fou là. Sur terre, dans cette pièce, avec ces gens ou qu'importe. Mais qu'est-ce que l'on fou là ? Toi, tu te demandes surtout pourquoi tu es assis sur cette chaise, dans cette salle d'attente. écouteur sur les oreilles, musique à fond et tetrix en marche, tu t'occupes comme tu peux jusqu'à que ton tour vienne. évidemment, tu as horreur de ces moments où l'on te fait patienter pour une chose que tu voudrais bien éviter. Mais sans ça, comment savoir ? De toute, tes parents te forcent à venir ici. Tu ne peux pas leur désobéir par caprice, c'est impossible alors que tu fais tout pour leur cacher ton passe temps douteux. Pourtant, perdu dans ton jeu, tu n'entends même pas le médecin énoncer ton nom. Il lui fallut faire plusieurs pas jusqu'à toi pour venir te tapoter l'épaule et obtenir ton attention. C'est à toi. Bien qu'il te le dise avec un sourire, ce dernier ne te rassure en rien. Ravalant ta salive, tu ranges ton portable avant de le suivre, légèrement inquiet. Tu as beau faire le caïd et te dire que ta santé t'importe peu, tu as quand même peur des dernières nouvelles. C'est sûrement pour cela que tu détestes ces visites à l'hôpital. Soit ça te contrarie, soit ça te soulage. Mais franchement, depuis l'annonce de ta maladie, ça ne te rassure plus. Le simple fait qu'il puisse déclarer la chute de ton état te pousserait dans un gouffre. Vivre et profiter, c'est bien. Avec une épée au dessus de la tête, ça l'est moins. Tu en viens même à te ronger les ongles quand tes pensées diverges vers des sujets plus délicats et sombres. Serais-tu conscient de ton état quand ce dernier se dégradera ? Sûrement pas. Les gens souffriront autour de toi, seulement parce qu'ils remarqueront l'évolution ... mais toi, tu verrais ça comment dans ton coin ? C'est la question qui te revient souvent à l'esprit. Si oui ou non, tu en seras bien conscient. Aujourd'hui, tu l'es, mais qui sait, demain ce ne sera plus le cas.

De nouveau rappelé à l'ordre, tu es forcé de retirer tes vêtements pour aller enfiler une sorte de blouse légère et étrange. Un look horrible qui te fait penser à ces émissions américaines ... Non, n'y penses pas. En général, ce genre de truc sont sanglant, limite critique. Or, le médecin te demande juste de t'installer sur une sorte de table lit, avec un truc au dessus de ta tête. Le coeur battant, tu fermes lentement les yeux quand la 'table' avance dans la machine, t'enfermant complètement à l'intérieure. C'est stressant, tu n'entends que le battement de ton coeur contre tes tempes. La gorge sèche et douloureuse, les yeux qui te brûlent, la peau du cou qui te démange, l'envie de bouger, de parler même. Un calvaire qui semble s'éterniser dans cette petite boite. Mais la fin arrive toujours. Sûrement le seul moment où tu sembles soulagé, jusqu'à que le médecin prenne les radios et les examines, l'air sérieux. Bonjour l'angoisse avec ses 'hum' significatifs et énervants. Tu n'y comprends rien, c'est comme regarder un tableau où sont représenté des tâches, des traits ou va savoir quoi de plus stupide. Bref. Aussi normal que puisse l'être un docteur, ce dernier commence un dialogue que seul lui peut comprendre avant de s'excuser et faire bref. En gros, pas de grand changement depuis la dernière fois. Les neurones vont bien, comme ton audition, ou le reste. Tu en as marres de tout ces examens ennuyeux qui ne font que titrer les étapes de cette foutue maladie. Si seulement ils pouvaient te foutre la paix et te laisser vivre tranquille. Pourtant, tu as besoin de ces médicaments pour vivre, comme de l'ordonnance qu'il te fournir une fois le rendez-vous clos.

C'est ainsi que tu quittes l'hôpital pour aller dans une pharmacie récupérer un tas de truc chiant à souhait. Des boites par-ci, des boites par-là, puis un sachet pleins et aucun moyen de se montrer discret. Si quelqu'un que tu connais te voit sortir de là avec ça dans les mains, c'est cuit. Heureusement, tu arrives à sortir de la pharmacie et rentrer chez toi pour déposer le tout. Habituellement après ce genre d'examen, tu ne peux rester chez toi à te morfondre sur le résultat. Non, tu préfères traîner dans Séoul, dépenser ton argent et aussi ton temps. Jusqu'à que la nuit tombe et que tu ailles flâner à droite ou à gauche. Tomber sur un mec qui te propose une belle somme contre un petit peu de ton temps. Un coup d'oeil à son allure. Il n'est pas vieux, ni moche. Ni maigre, ni gros, ni laid, ni beau. La question se pose, accepter ou pas ? Le faire patienter ou pas ? Tu attends quoi de lui ? Un peu de plaisir, de l'argent ou juste le fait de prendre la vie comme un jeu. Franchement, ce torturer l'esprit avec ce genre de truc t'emmerde, alors au diable les réflexions. Sans attendre, tu lèves tes fesses de ton muret et fait face au gars. « Montre d'abord l'argent. » Bah oui, pas d'entourloupe. Tu ne voudrais pas lui accorder ce qu'il veut sans voir ce qu'il propose. Ce soir, tu n'as aucune envie de faire des cadeaux, juste en recevoir. Mais crois-tu vraiment que tu vas arriver jusqu'au bout sans avoir de bâton dans les roues ? Tu n'y penses pas en prenant son argent et en le laissant te guider vers un endroit plus discret. Genre, un hôtel à quelques pas d'ici. Pauvre gamin.


Move the crowd, Action !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Han Aaron
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 31
Ϟ live in seoul since : 01/04/2012


MessageSujet: Re: You make me go insane    Sam 5 Mai - 13:26

« Hm d'accord, pas de soucis je verrais ça ce soir en rentrant maman. Je dois te laisser, faut que je fasse quelques courses et tu sais que j'aime pas vraiment parler au téléphone donc, je t'envoie un mail ce soir ok? » de suite après avoir entendu sa réponse tu raccrocha puis remit ta musique à tes oreilles. Les gens autour de toi te regardait assez bizarrement, juste parce que tu n'avais pas parlé dans une langue très familiale pour eux, oui parce que ce n'est pas tous les jours que l'on entend quelqu'un parler français surtout un coréen. Tu avais pris l'habitude d'appeler ta mère et de lui parler en français, c'était après tout les seuls moment où tu pouvais parler en français avec quelqu'un, cette langue te manquait un peu et puis ça te change totalement du coréen. Enfin tu ne te fiais pas aux regards des autres, tu avais juste tracé ta route, ton frigo criait famine et c'est pourquoi tu était parti faire des courses, tu n'avais pas cours aujourd'hui enfin si tu avais cours mais tu n'avais pas envie d'y aller, tout simplement parce que ce que tu devais voir aujourd'hui ne t'intéressait pas du tout alors tu t'étais dis que tu n'avais pas à aller en cours et puis au pire tu rattraperais sur quelqu'un de ta classe. De toute façon vu ce que vous faites avec le prof' que vous avez tu n'aurais pas grand chose à rattraper, un peu soulagé oui ce qui était aussi une seconde raison de ne pas aller en cours, oui il fallait l'avouer. Ta mère que t'avait-elle dit ? Elle t'avait dit d'aller voir ton médecin, d'aller chercher des vitamines et tout ce qui va avec, pourquoi ? Tout simplement parce que tu avais de nouveau la tête qui tournée, que tu tremblais encore et que tu avais fait un nouveau malaise. Tu ne voulais pas l'inquiéter alors tu lui disais que oui tu irais, mais au final tu n'y allais jamais, après tout ça ne servait à rien puisqu'aucun médecin n'arrivait à savoir ce qu'il clochait avec toi. Alors il te donnait des vitamines à prendre, vitamines qui ne faisait aucun effet sur toi vu que tu étais toujours autant cassé et que tu n'arrivais pas à dormir, enfin passons ça passerait un jour ou l'autre non ? Enfin bon tu avais tout de même dis à ta mère que tu prendrais rendez-vous chez le médecin et que ce soir tu lui dirais quand tu irais, bon et bien tu n'aura plus qu'à lui mentir et lui dire que le jour de ton rendez-vous le me médecin à eu un contre-temps non ? Après tout t'étais habitué à dire des mensonge de ce genre, ça ne te changerait pas à d'habitude.

Tu avais finis tes courses, tu étais finalement rentré chez toi. Tu t'étais affalé sur le canapé et n'avait pas bougé de celui-ci pendant au moins un heure, tu ne faisais rien, tu n'avais même pas allumer la télé, ni même pris ton ordinateur, tu étais posé tranquillement regardant le plafond, quel beau plafond. Aller Aaron wake up bouge, tu as plein de chose à faire et pourtant tu ne bouge pas d'un pouce. Aurais tu oublié que tu dois préparer un gâteau pour ce soir pour l'anniversaire de Byeol ? Alors bouge il est déjà quatorze heure tu ne sera jamais dans les temps pour ce soir si ça continue. Avant de t'attaquer à ton gâteau tu attrapa ton ordinateur portable et envoya un mail à ta mère : j'ai un rendez-vous pour le 25 mai, il n'était pas libre avant, ne t'inquiète pas. Menteur professionnel, ça ne te faisait ni chaud ni froid de mentir à ta mère, ce n'était pas la fin du monde après tout si tu n'allais pas le médecin ce n'est pas comme si tu avais quelque chose de grave sinon ils te l'auraient dit alors tu t'en fou.

Dix-huit heures trente, tu étais encore dans ta cuisine en train de faire le gâteau d'anniversaire là c'était sûr tu ne serais vraiment pas à l'heure et ça n'allait pas du tout le faire. Au pire tu viendrais que pour donner le gâteau enfin pas pour manger quoi, Byeol ne t'en voudra pas de toute façon c'est un anniversaire surprise alors au moins elle aura encore plus la surprise de te voir débarquer avec le gâteau non ? Tu décida tout de même de prévenir sa sœur qui avait organisé tout ça, tu lui avait alors envoyé un message lui disant que le gâteau ne serait jamais prêt pour vingt heure et que tu avais décidé de venir que vers les vingt-trois heures pour donner le gâteau.

Tu avais finalement terminé ton gâteau, tu étais d'ailleurs assez fière de toi, tu étais parti te préparer puis après cela tu grignota quelque chose à manger avant de finalement sortir de chez toi pour rejoindre tout le monde. Ce n'est pas commun de voir quelqu'un se trimbaler avec un énorme gâteau dans un métro alors encore une fois tous les regards étaient posés sur toi, bon dieu tu ne supportais pas cela, mais là tu te devais de ne rien dire sinon ton gâteau il allait mourir. Durant tout le trajet tu n'avais pas quitté le sol des yeux jusqu'au moment de sortir et d'aller jusqu'au bar où était tout le monde. Finalement tu préféra quitter la soirée qui commençait un peu à partir en live il fallait l'avouer. Tu étais finalement passé dans une ruelle tu connaissais assez il fallait l'avouer. Et tu ne fus même pas surpris de le voir là se tenant devant un nouveau gars, sans doute la nouvelle personne à qui il ferait plaisir ce soir ? Enfin ça aurait été le cas si tu ne t'étais pas décidé à te ramener devant lui, « Ben alors tu fais quoi ? Ça fait au moins vingt minutes que je t'attends, t'as dis que t'allais arriver et en fait t'as juste voulu garder le fric ! » alors là c'est sûr que t'allais tout casser mais bon il était habitué à force kyung non ? Depuis quand jouais-tu à ce jeu avec lui ? Depuis un petit moment maintenant, tu n'aimais pas le savoir avec un inconnu juste pour se faire un peu de fric alors tu prenais un malin plaisir à lui faire partir tous les potentiels clients juste en faisant des scènes de ce genre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ahn Tae Kyung
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 66
Ϟ live in seoul since : 02/04/2012


MessageSujet: Re: You make me go insane    Sam 5 Mai - 15:23

La journée avait mal commencé. Un réveil brutal qui s'enchaîne sur une monotonie déconcertante en voyant les placards de chez toi vide. Rien à manger, rien de bien à boire. Juste un moment à bugé devant le néant avant de te rendre compte que ça ne ferait strictement rien apparaître! Quand la débilité atteint une certaine zone du cerveau, on peut s'attendre à tout, non ? Comme voir apparaître un paquet de céréale et une bouteille de lait ? Et pourquoi pas un bol et une cuillère aussi, ce serait cool. Mais non, juste une méchante araignée qui faisait sa vie dans bidonville city. Comment elle faisait pour se nourrir dans ce coin perdu de la cuisine ? Bah, on s'en fou, de toute, tu viens de la tué ... Ce qui t'emmène à ne rien glander jusqu'à que ta mère te téléphone pour te rappeler ce fameux rendez-vous. Genre, "on te laisse vivre seul mais nous sommes toujours après toi", merci les parents. C'est presque démoralisant quand tu regardes la liste des appels, manqués ou pas. Toute les cinq minutes revient le même numéro, et devinez lequel. Celui de maman. à force, tu fais mine d'être occupé et de ne pas décrocher, même si c'est sur ton portable. wtf. Pourtant, à cet instant, elle te sermonne sur le fait d'aller à ce rendez-vous, au risque qu'elle ne te payerait pas tes prochaines courses. Haaan vile! Du coup, tu es bien forcé de bouger tes jolies fesses pour quitter l'appartement et aller voir ce médecin. Bon, ce n'est pas la première fois et sûrement pas la dernière. Mais comment dire ... ça ne t'enchante pas des masses d'être enfermé dans ce genre de pièce, à attendre qu'un mec sans patient vienne te chercher. Et tout ça, pour te foutre dans une machine inquiétante où tu as l'impression d'être déjà dans un cercueil. Quand même, tu as le temps pour ça ... Bref. Tout ça pour dire que ce rendez-vous chez le doc' fut nul à ch... vous avez compris. et qu'en plus, fallait que tu fasses encore un effort pour aller récupérer tes médicaments. Certains non remboursés. Arnaqueur. Se faire de l'argent sur le dos des malades, c'est bien la société ça. Et après on s'étonne que le taux de mortalité augmente. Qu'ils pensent déjà à réduire les sommes pour les opérations. Au fond, ce n'est pas le sujet et ce n'est pas ça qui va te donner plus de temps. Argent ou pas. Tiens, en parlant d'argent, il t'en faut.

C'est ainsi qu'après avoir déposé furtivement tes médicaments chez toi, tu retournes en ville faire un tour. Surtout pour ne rien glander et attendre que la nuit daigne arrivée. C'est toujours à ce moment que quelqu'un tombe sur toi et te fait une belle offre. Les gens ils ne comprennent pas pourquoi tu peux faire ça. Ils se demandent surtout pourquoi tu ne vas pas à l'école pour faire quelque chose de ta vie. Ils ne savent pas évidemment, un temps soit peu qu'ils s'en préoccupent. après tout, qui se demanderait pourquoi ce clochard fait la manche en espérant avoir un bout de pain dans son assiette ce soir ? C'est pareil pour toi. Pourquoi les gens se poseraient des questions sur ton compte ? En tout cas, lui ne le fera pas. Ce mec trop gourmand qui te propose un bel échange. Une petite liasse de billet contre toi. ça te fait rire, quand même. Tu ne vaux sûrement pas ça. Mais si ça leur plait de mettre autant pour si peu, qu'il fasse. Tu ne diras sûrement jamais non, bien au contraire. Parfois tu demandes plus pour voir jusqu'à où ils sont près à aller. Pourtant, à peine le gars t'a-t-il filé son fric et décidé de l'endroit qu'un petit grain de sable vient te gâcher la vue. Une façon subtile pour dire que cet emmerdeur est de retour. C'est quoi son nom déjà ... Tu le sais au moins ? Ah oui! Aaron! Prononce bien les deux A façon américaine sinon ça va faire aron, et c'est moche. Le pire dans l'histoire, c'est qu'il débarque comme une fleur sans se dire qu'il pourrait te pourrir ta vie de jeune adolescent dans la fleur de l'âge qui veut s'amuser et goûter à tout. Non, lui il aime bien te faire chier. Gosh. C'est quoi cette histoire ? Tes yeux s'arrondirent comme des soucoupes volantes, ton cerveau cherchant à analyser ce qu'il te raconte. Puis vient le regard noir, remplis de sous-entendu vulgaire quant au fait qu'il ferait mieux de partir. Sans compte l'autre abrutis qui débarque de sa planète mars pour venir te sonner les cloches. « 'Tin! En fait tu veux juste mon fric pour aller te taper un autre gars! sale p... » Et bim, dans les dents. Ce mot ne te fait plus rien depuis longtemps. Non, c'est surtout le fait qu'il te chope par le col et fourre sa main dans ta poche pour récupérer son du, qui semble t'agacer. Puis il se casse, ronchon, te laissant avec ce type.

« P*tain de m*rde! Tu abuses là! Tu n'as pas quelqu'un d'autre à aller faire ch*er ? Tu vas faire quoi maintenant, hein ? T'imagines même pas l'argent que j'aurai pu me faire là! Avec ça, je pourrais m'acheter dix fois ta paire de shoes! Vas-y, comment je fais maintenant !? » Tout ça avec un débit impressionnant et une façon de parler qui ne correspond pas à ton physique cute. Oui, ça t'arrive de t'énerver souvent pour rien, ou juste contre lui parce qu'il t'emmerde vraiment. Au final, tu te met à taper du pied comme si tu attends quelque chose de lui. Bah quoi, à cause de sa débilité profonde, tu viens de perdre un 'client' intéressant. D'ailleurs, tu ne tarde pas de revenir à la charge, l'air mauvais et faussement contrarié. « J'vais finir par te faire rembourser tout mes coups manqués ... Et ça va coûter cher. à moins que tu es un mode de payement plus convainquant ? » Un sous-entendu lourd de sens que tu ne lui caches pas alors que tes yeux s'occupent de le relooker avec envie et appétit. Bah quoi ? Lui aussi il est baisable, faut pas le cacher, ni se voiler la face! Jusqu'à maintenant, tu lui as foutus la paix sur ce point... Ce soir, ce ne seras sûrement pas le cas.


Move the crowd, Action !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Han Aaron
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 31
Ϟ live in seoul since : 01/04/2012


MessageSujet: Re: You make me go insane    Lun 7 Mai - 11:54

Tu étais planté devant lui, tu avais trouvé finalement ton occupation de fin de soirée. T'aimais bien le faire chier dés que tu le pouvais et tu ne pouvais pas rater une occasion pareil, lui casser son coup. Ok ça lui faisait perdre son argent mais qui tu ne lui as jamais dis que s'il le voulait tu pouvais très bien lui rembourser ce qu'il venait de perdre s'il n'y avait que ça qui compter pour lui, ça ne te dérangeait pas de dépenser de l'argent pour lui et de l'occuper au lieu qu'il se fasse un nouvel inconnu qui sait un jour un de ces inconnus pourraient très bien s'en prendre à lui non ? Y a toujours des gars bien tordus après tout, mais passons en fait c'était ta façon de « prendre soin de lui » sans réellement le montrer chacun à sa manière de protéger une personne, même si tu le faisais plus chier qu'autre chose qu'est-ce ça pouvait lui faire que tu fasse ça pour lui ? Hm rien ça devait seulement le faire chier. D'ailleurs un jour il faudra que tu m'explique pourquoi tu as décidé de s'accrocher à ce gosse. D'accord vous avez seulement deux ans d'écart mais ça reste un gosse. Alors tu avais déballé une histoire sortie de nulle part, mais le coup du gars qui s'est fait niquer parce qu'au final ben monsieur a gardé l'argent et n'a rien fait d'autre ça marche toujours pour faire fuir le nouveau client. Tu aurais dis qu'avant que l'inconnu ne passe c'était son tour ça aurait moins marché parce que peut-être que l'autre aurait attendu qui sait ? Alors cette histoire était parfaite. Ah sa réaction, sa réaction quand tu avais raconté ta jolie petite histoire c'était magique, les yeux qu'il faisait il ne comprenait vraiment rien à ce qui venait de se passer et à ton apparition, enfin finalement il te regarda avec son regard noir qui ne te faisait plus grand chose ça t'amusais juste de le voir comme ça, faut dire que maintenant t'es habitué à le voir ce regard. Enfin quand le potentiel client eut ouvert la bouche tu aurais préféré qu'il soit muet juste pour éviter de l'entendre insultait kyung, hm faut dire que tu apprécia guère ce qu'il venait de dire mais d'un côté c'était obligé d'avoir une réaction pareil non ? Bien que t'aurais très pu lui sortir quelque chose mais bon ça sortirait du rôle de ton client et donc peut-être que l'autre trouverait ça bizarre et qu'au final il aurait insisté mais bref passons ce n'est pas le cas, tu as gardé ce que tu voulais dire pour toi et tout va bien, enfin tout va bien c'est vite dit.

Le gars était partit, avait reprit ce qu'il lui revenait et puis ça y est maintenant tu te prépara au potentiel pétage de plomb de la part de kyung. Ah il allait t'en dire des choses, te pourrir même, mais ce n'est pas comme si tu n'étais pas habitué si ? Ton sourire en coin c'était dessiné sur tes lèvres non pas que tu prend plaisir à te faire pourrir par le plus jeune mais plutôt que ça te fait assez rire de le voir s'énerver contre toi comme ça. Qui pourrait croire qu'une bouille pareil pouvait autant s'énerver sur tout le monde ? Beaucoup de personne se font une très bonne image de Kyung au premier rapport après tout c'est un gars vachement mignon qui pourrait croire ce qu'il fait actuellement avec tout le monde ? Pas grand monde. Tu vas faire quoi maintenant ? Ah ben maintenant je vais partir ! Ouais t'aurais très bien pu lui répondre ça mais en fait tu n'avais pas vraiment le temps de répondre à quoique ce soit tellement il s’excitait contre toi. Argent, argent il n'avait que ça en bouche, s'il n'avait que l'argent qu'il intéressait et bien tu lui en passerais si ce n'est que ça le problème. Non non tu ne jette pas l'argent par la fenêtre quoique.. mais non tu gère très bien tes économies enfin économies c'était vite dit vu que c'était surtout tes parents qui te filait l'argent mais passons là n'est pas le sujet. Il s'était arrêté mais tu savais que d'un instant à l'autre il allait continuer son petit speech alors tu le laissa continuer sans rien dire pour le moment, tu le regardais juste.

Te faire payer tous les coup que tu lui avait fait perdre ? Ne rêvait-il pas trop ? Ah ces gosses je vous jure. Non mais la somme de tout ça était incalculable tu lui en avait fait sauter tellement des coup que oui la somme ferait vraiment cher ! D'ailleurs tu te félicitais toi même de réussir à lui faire perdre tous les potentiels clients qu'il pouvait à voir, parfois tu te demandais même comment tu faisais pour réussir. Un mode de payement plus convainquant ? Hm intéressant ! Ton sourire en coin ré-apparut en entendant cela tient il revenait à la charge avec ses sous-entendus ça faisait longtemps que tu n'en avais plus entendu, ça t'avais limite manquer avoues ! Tu le regarda un instant, ah bien que tu savais très bien où il voulait en venir toi tu te contenta de sortir une réponse totalement à la ramasse juste pour le faire chier un peu plus, « Ben écoute si tu veux je peux tout le temps te faire de la bouffe pour te rembourser tout ça.  » , mais oui tout à fait Aaron, d'ailleurs pourquoi tu répondais à la ramasse c'est vrai qu'au départ tu avais prévu de répondre quelque chose du genre : j'étais tellement bon la dernière fois que ça te manque et que tu trouve une excuse juste pour te taper Han Aaron ? Mais bon non ça tu te le garda pour toi surtout que tu ne savais pas du tout comment c'était passé cette nuit entre vous deux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ahn Tae Kyung
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 66
Ϟ live in seoul since : 02/04/2012


MessageSujet: Re: You make me go insane    Lun 7 Mai - 16:12

Franchement, tu avais envie de lui arracher les yeux pour les écraser avec ton pied puis l'asperger d'essence pour mettre feu à sa dépouille. Oui, vu comme ça, on dirait que tu veux sa mort la plus rapide et violente. Quoique, ça ne semble pas une impression, à dire vrai. Juste une pensée la plus profonde que tu puisses avoir en l'écoutant déballer une histoire sortit d'on ne sait où, juste pour te casse les couilles. fhefoehfif. Si tu pouvais le rouer de coup et le jeter sous un bus -à l'arrêt- ce serait le rêve pour toi et ton business. Après tout, tu es une pute. Qu'importe ce que tu veux montrer aux autres, ou bien cacher, ça ne changera jamais le mot qui leur revient en tête. Rien qu'à voir autour de soit ... La plus part des gens qui te regardent trafiquer avec des mecs -et des filles- pensent directement à mal. Pour eux, ça semble grossier et vulgaire, comme si ils regardaient en clochard dans la rue sans se dire qu'il a tout perdu. on ce serait exagéré puisque tu as tout pour toi. Des parents qui te soutiennent, des amis ignorants, des clients idiots. évidemment, tu ne penses pas au tord qu'ils pourraient te faire. Si l'un d'eux est fou, si l'un d'eux voudrait te faire du mal. Au fond, tu reviens toujours à la même chose. 'Et alors ?' aujourd'hui, demain ou dans dix ans, ça ne changera pas ton destin pour autant. Alors que ce Aaron s'inquiète pour ton compte ou pas, qu'est-ce que ça te change ? Ou tu te fais des idées et en fait, il veut juste te pourrir ton plaisir parce que ça l'amuse. Tout simplement. Dans tout les cas, tu as juste envie de l'étrangler, rien que pour s'être montré devant toi et avoir dit une bêtise plus grosse qu'il ne pourrait l'être lui-même. Combien de fois lui avais-tu lancé ce regard menaçant, signe qu'il ferait mieux d'arrêter avant de t'énerver ? Un nombre de fois que même toi, tu ne te souviens pas. Mais tu as l'impression qu'il s'en fou, qu'il passe outre mesure en ce disant que ce ne sont que des yeux, rien de plus. Aish! foutu sdfofi! devant l'autre, tu ne peux décidément rien faire à moins de le perdre et dire adieu à ton fric. De toute, il n'a pas attendu que tu agisses avant de faire son rabat joie et te traiter de tout les noms. Tu t'en fou. Qu'il dise ce qu'il veut sur ton compte, ça n'a pas d'importance à tes yeux ... C'est surtout le fait qu'il récupère ce qu'il lui appartient, le pire. Et paf! perdu l'argent.

Deux choix s'offre à toi, le tuer direct ou patienter un peu. La patience reste l'arme du singe, ou c'est peut-être pas ça. En tout cas, une fois seul à seul, tu ne te gênais même plus pour déballer ton sac et péter une durite contre lui. C'est de sa faute si tu viens de perdre un client, autant être franc. Et puis, ton fric merde! Oui, tu ne penses qu'à ça, l'argent, l'argent. Mais qui n'y pense pas, hein ? Dans la vie, faut de l'argent pour avancer, sans ça, tu restes au point de départ. Et avoue, ta famille n'est pas riche. C'est à peine s'ils peuvent te payer tes études sans serrer la ceinture alors que tu ne glandes rien à l'école. Si tu fais tout ça, c'est sûrement pour les rembourser ? Ils se donnent la peine pour un rien, alors que tout ce que tu apprends .. bah, ça ne te serviras strictement à rien. Sauf qu'ils ne comprennent pas parce que tu es leur fils et qu'ils veulent que tu réussisses. Bande idiot, c'est sûr, tu n'arriveras même pas jusqu'au bout. Cette idée te mettait encore plus en colère, ravivant la petite flamme dans ton coeur. Et les mots devenaient plus lourd, plus chiant. Sisi, tu faisais un sermon à Aaron pour qu'il comprenne ce qu'il venait de faire. Malgré ton apparence d'innocent, tu étais bien tout le contraire. Mais avec lui, ça rentre par une oreille et sort par l'autre. Du coup, ça t'agace d'avantage. Pourquoi il fait ça d'abord ? Tu as la tête du martyre pour lui ou bien ? Chai pas, il y a bien quelque chose qui ne lui revient pas pour que tu l'es sur ton dos à chaque fois. Un jour, tu le saurais. Mais pas aujourd'hui, tu as un compte à rendre avant.

Remboursé. C'est vite dit. Il perdrait énormément dans ce cas, avec tout les coups qu'il t'a fait louper. ça ne se chiffre pas à un ou deux, mais bien plus. Sans exagérer. Mais même avec trois quatre fois, ça ferait cher. Vu combien tu demandes par moment. Faut pas croire, tu ne pensais pas qu'au fric ... Après tout, tu lui donnais la chance de rembourser autrement. Idiot, tu rêves trop là. Dans ta tête, tu t'imaginais des trucs pas possible que seul toi pouvais avoir à l'esprit. Alors que lui, il doit sûrement s'imaginer autre chose de plus saint. Ou pas, qui sait. Il a du comprendre où tu voulais en venir, même en faisant l'idiot. Te faire de la bouffe ? Il te disait ça naturellement, comme ça, paf dans ta face. Cette fois-ci, tu vires au rouge. Il te prend pour un abrutis, c'est sur. Et franchement, tu ne te retiens même pas pour lui parler avec amertume. « Je te le ferais bouffer pour que tu t'étouffes avec .... » Owi, et tu le regarderais s'étouffer avec un air satisfait et heureux. D'ailleurs tu venais de capter son sourire en coin, ce sourire qu'il arborait depuis un moment déjà. Surtout quand tu t'énerves contre lui. Okay, ça le fait rire de te voir dans cet état. Décidément. Sur ce, tu te rapproches brusquement de lui, rétrécissant la distance à quelques pauvres centimètres. Les yeux dans les yeux, sourire en coin, tu essayes d'imiter son air penaud avant de reprendre ce regard en biais. « Avoue, ça te fait tellement chier de ne pas te souvenir de la dernière fois que tu fais tout pour pas que les autres puissent vivre la même chose ... Alors que tu ne te souviens même pas. » Tu fis mine de rire avant de regarder vaguement son visage dans les détails. En fait, tu sais bien ce qu'il s'est passé ce jour là ... Et justement, c'est plutôt à toi que ça fait chier. Avoue, Aaron n'est pas comme tout tes clients, bien au contraire. Il n'a rien du cas désespéré qui cherche à coucher avec un mec seulement parce qu'il n'arrive pas à pécho une nana. Faut dire la vérité, ta clientèle sont des cas, quelque uns font ça seulement parce que tu leurs plais. « J'pourrai savoir pourquoi tu me fais autant chier ? ça t'apporte quoi de faire fuir ces mecs ? Si c'est pour t'amuser, trouve toi une autre tête de turc ... » à tes yeux, il faisait ça par amusement. C'est tout. Tu devais être la personne parfaite pour subir ce genre de traitement. Mais au moins, qu'il te donne une raison à sa façon de se comporter.


Move the crowd, Action !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Han Aaron
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 31
Ϟ live in seoul since : 01/04/2012


MessageSujet: Re: You make me go insane    Mar 8 Mai - 9:17

Là il n'y avait que toi de bien calme, d'un côté tu voulais être comment ? Tu n'allais pas t'excitait sur lui alors qu'il ne t'avait rien fait. Oh c'est vrai beaucoup de personne aurait juste très mal réagit en l'entendant parler comme ça, mais toi réellement ça ne te faisais vraiment rien du tout, habitué ? Un peu trop. Hm tu te demandais bien quand il se rendrait compte que tout ce qu'il pouvait te dire ne te faisais pas grand chose, quoi il dit tout ça et peut-être qu'il le pense mais au fond, il doit bien appréciait ta compagnie sinon il se serait déjà cassé non ? Avoue que s'il se casse tu le vivrais un peu mal hein ? Tu serais vexé même. Dans sa tête il devait pensé à comment il allait te tuer, enfin tuer est un bien grand mot. T'aimais bien lui répondre à côté de la plaque, le prendre pour un con un peu aussi c'est vrai, mais c'était tellement drôle ? C'était un petit jeu que t'appréciais pour ta par mais peut-être que lui appréciait moins, mais ça tu t'en foutais il fallait l'avouer. Alors tu lui avais dis que pour le rembourser tu lui donnerais de la bouffe quoi, tout le monde aurait été heureux de recevoir de la bouffe de ta part, surtout de tes pâtisseries ! Mais fallait croire que ce n'était pas le cas de celui qui était face à toi, faut dire aussi que lui dans sa tête il pensait plus à autre chose que de la bouffe, mais t'aimais te foutre de sa gueule. Tu l'avais vu devenir rouge, il l'avait très bien comprit que tu le prenais pour un idiot et pourtant il continua dans la lancée de la bouffe, regarde comme c'est mignon ce qu'il venait de te dire , non je rigole. Il avait toujours des pensées bien tordu le gosse, te le faire bouffer pour que tu finisse par t'étouffer ah je vous jure il se demandait ce que serait la prochaine façon de le tuer qu'il lui annoncerait. « Toujours autant sympathique, moi aussi je t'aime Ahn Tae Kyung » tu lui fis un grand sourire juste après cela, bonjour l'ironie ça faisait longtemps que tu n'étais pas venu, que dis-je cela faisait à peine vingt minute. En fait si tu aimais bien autant le faire chier c'est parce qu'au final avec lui tu pouvais te comporter comme tu pouvais l'être réellement sans qu'on te dise quoique ce soit, quoi il faut l'avouer habituellement tu ne te conduit pas comme ça, t'es plus le gars froid qui parle que lorsqu'il en a envie et je ne sais quoi d'autre, bref en tout cas tu n'es pas comme ça.

Il s'était finalement rapproché de toi, que te voulait-il cette fois ? Il avait finalement lui aussi son sourire en coin que tu avais d'ailleurs perdu, puis il te regarda finalement les yeux. Ce n'était plus celui qu'il voulait celui qui dans sa tête prévoyait la façon de tuer, non là il avait changé d'un coup. Tu ne lâchais pas des yeux, il croyait quoi ? Que tu baisserais les yeux juste parce qu'il vint finalement à parler de cette fameuse nuit, cette nuit où t'as eu méchant trou noir, cette fameuse nuit durant laquelle tu aurais couché avec et dont seul lui sait réellement ce qu'il s'est passé. « Franchement si ça me faisait tant chier de ne plus m'en souvenir, je t'aurais déjà payé pour terminer une seconde fois dans ton lit non, tu ne crois pas ? » , arrête Aaron , ça te fait réellement chier de ne pas te souvenir de cette putain de soirée, mais bon tu n'allais pas lui sortir ça quand même sinon ça n'a plus aucun sens et ça casserait tout ton petit jeu. Regarde regarde comment il à l'air si fière de lui de ce souvenir de cette fameuse soirée, tu n'avais pas lâché son regard et le sourire en coin que tu avais perdu quelques instants auparavant finit pas revenir sur tes lèvres. Il voulait savoir pourquoi tu le faisais autant chier ? Même toi tu ne le savais réellement, tu ressentais juste le besoin de le faire chier lui et personne d'autre c'est tout, peut-être parce que finalement lui aussi tombe très bien dans le panneau quand tu lui dis quelque chose, ok il n'y a pas que lui, mais lui tu ne sais pas ses réactions, comment il se comportait dés que tu lui faisais ça et bien ce n'était pas comme tous les autres, y avait un truc en plus. Puis finalement ouais ça doit être aussi le fait que lui sache très bien ce qu'il s'est passé et que toi non alors ça te fait chier, alors tu te dis qu'au fond un moment à l'autre tu l'aurais une nouvelle fois dans ton lit, mais toi tu ne veux pas le payer pour ça non, tu veux que ça se fasse automatiquement, t'as pas envie d'être un des clients qui ne fait que lui donner de l'argent et prendre ton pied, non t'as pas envie d'un truc autant malsain ? Enfin tu ne savais quoi lui répondre mais finalement tu te pencha vers son oreilles, « Hm rassure toi ce n'est pas que pour m'amuser, au moins quand je te casse tes coups je sais que tu n'es pas entre de mauvaises mains tu vois. » , tu te remis finalement face à lui sans rien ajouter. Tu t'attendais déjà à ce qu'il t'envoie balader avec ta dernière réplique mais tu t'en foutais, au moins il savait un peu pourquoi tu faisais cela non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ahn Tae Kyung
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 66
Ϟ live in seoul since : 02/04/2012


MessageSujet: Re: You make me go insane    Mer 9 Mai - 17:52

On ne peut pas dire que tu sois vraiment méchant avec lui, sinon tu lui aurais déjà passé à tabac pour s'être montré devant toi. C'est déjà beaucoup quand tu veux avoir la paix. Mais monsieur ne semble pas connaître la signification de ce mot. Au fond, c'est toi le pauvre martyr qui devrait déprimer dans l'histoire. Tu parles quasi dans le vide avec cet énergumène. Apparemment, il se fou de ce que tu lui racontes, ou tout du moins, ça lui passe au dessus de la tête. J'suis sur, tu pourrais lui faire des avances qu'il ne le capterait même pas, pensant juste que tu continues ta moral à deux wons. Mais ça t'énerve quand même de voir ce sourire collé sur son visage, étirant le coin de ses lèvres comme s'il en avait rien à battre de ton monologue. ça porte bien son nom. En même temps, il se fou de ta poire, trouvant amusant de te mettre en rogne après avoir tout gâché. évidemment que tu as des envies de meurtre. Lui prendre la tête pour l'éclater contre un mur, ce serait cool pour lui et reposant pour toi. Mais tu ne peux décidément rien faire de plus que parler, parce que malgré ta grande gueule, tu es pacifistes. Les poings, tu ne les utilises que si nécessaire ... Ou pas. En attendant, tu es toujours là à le fixer et à parler. Franchement, tu aurais mieux fait de partir avant de t'emporter contre lui. Mais il n'a pas tord, peut-être que sa présence t'attire et que tu ne peux vraiment lui en vouloir ? Qu'il ne s'attende pas à l'entendre de ta bouche, jamais tu ne dirais ça à voix haute, encore moins à la personne intéressée. Et puis, le fait qu'il t'offre de la bouffe comme 'remboursement' te mettait en boule. Comme si tu avais envie de manger alors que l'on venait de te traiter de pute et de reprendre une bonne somme d'argent. C'est sûr, Aaron se fou de ta tronche et sans se cacher. Vengeance. C'est sans mal que tu lui répondis d'aller le manger lui-même et de s'étouffer avec. Bien sûr que tu es sympa, toujours et en toute circonstance! Il croit quoi, que tu vas accepter de bouffer après ce qu'il venait de faire ? Faut pas rêver. « Va te faire, Han Aaron » Sympathie, sympathie (a) Remarquez, tu te souviens de son nom en entier. En plus, il y a qu'avec lui que tu parles si vulgairement. Bon ça, ce n'est pas vraiment un mérite pour lui parce qu'il s'en prend pleins la gueule mais voila quoi! Il devrait être content d'avoir à faire avec le 'vrai' Tk, et non une pâle copie faite pour piéger les gens. Avec ça, impossible qu'il vienne dans ton lit ...

Bref. Passons le 'j'm'énerve contre toi' pour te rapprocher dangereusement de lui, brisant ainsi la petite distance entre vous. Sourire en coin, les yeux plissés et le regard malicieux, tu l'observes sous un autre angle avec intérêt. Ce n'est pas rare de te voir changer de comportement aussi rapidement, surtout quand tu as quelque chose derrière la tête. En attendant, tu sondes Aaron du regard, gardant ton petit sourire suffisant. évidemment que tu es content de tes mots, évidemment que tu es fière de te souvenir alors que ce n'est pas son cas. Mais s'il savait, il passerait sûrement à autre chose. ça doit lui faire chier mais il se prend sûrement la tête pour un rien. autant dire qu'il en rirait, s'il apprenait la vérité. Mais tu ne comptes pas lui avouer, tu perdrais ta 'supériorité' sur lui et la situation. Tout les moyens sont bons, hein. Surtout avec Aaron et son comportement louche. Au moins, ses yeux étaient envoûtant ... Limite si tu ne te mords pas la lèvre pour t'empêcher de penser à des trucs pas clairs. Mais voila, monsieur ouvre la bouche, te ramenant direct sur terre. Fini la tête dans les nuages, tu hausses un sourcil avant de soupirer. Ouais mais non. Payer une seconde fois ? Qui dit que tu lui aurais fait payer la seconde fois ? Tout du moins, qu'il fut une première. « Qui dit que j'aurais accepté ton argent pour un second coup ? ça t'aurais quand même fait chier, non ? » Tu ne disais pas que tu aurais refusé de coucher avec lui, juste refusé son argent. Mais dans le sens où tu venais de le formuler, ça laissait croire que tu n'aurais pas voulu de lui. Tu le faisais marcher, c'est impossible que tu puisses dire non à un mec comme lui. Pas seulement pour son physique, mais pour le reste ... Sisi, dure à avouer mais il n'est pas con, ni méchant. Qu'importe. Passons aux aveux. Pourquoi il te fait autant chier à casser tes coups ? Tu veux savoir, c'est catégorique et tu risques de le pourrir s'il ne te dit pas la vérité. Exigeant, le petiot. Mais si à lui ça lui fait chier d'avoir une mémoire de poisson rouge, toi ça te fait chier d'être dans l'ignorance totale. ça semble juste un jeu pour lui, comme toi tu peux le voir comme un simple client. De toute, tu ne penses plus à ça une fois qu'il se penche à ton oreille, avouant enfin. Sa raison est valable, mais amusante. Et au final, tu ne peux te retenir de rire. Posant automatiquement ta main devant ta bouche, cachant ce sourire idiot. « Tu t'inquiète pour moi ? Si ce n'est pas mignon ~ » Tu fis une moue enfantine en lui pinçant la joue, changeant à nouveau de comportement. Mais c'est juste pour mieux l'enfoncer, lui tapotant à présent la joue. « Sorry but ... Je n'ai pas besoin de toi. Je sais me défendre contre les dégénérés en manque. Tu disais ça, mais la dernière fois que c'était partit en live ... Tu es resté enfermé chez toi pendant deux jours, un cocard à l'oeil et la lèvre explosée. Tu fais le fière, le grand mais face à ce genre de situation, tu n'en mènerais pas large. Bref. Tu ne veux pas t'étaler sur ça ... Du coup, tu lui chopes le col pour le rapprocher à nouveau de toi, frôlant ses lèvres. « T'veux me payer en bouffe ? Alors invite moi à manger. » Quand on dit que tu es exigeant, ce n'est pas un mensonge. De toute, il a voulu faire le malin, qu'il assume. Sur ce, tu le relâche et attend patiemment.


Move the crowd, Action !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Han Aaron
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 31
Ϟ live in seoul since : 01/04/2012


MessageSujet: Re: You make me go insane    Lun 14 Mai - 13:41

Oui un rire, un léger rire se fit entendre lorsqu'il te dit d'aller te faire foutre. Vraiment il n'y a que toi pour pouvoir rire dans un moment pareil, mais que voulais tu, aujourd'hui il fallait croire que tous ce qu'il te disait passait d'une oreille et sortait de l'autre sans pour prendre la peine de capter ce qu'il avait pu te dire. Tu pouvais te montrer assez insolent en fait qui l'aurais cru ? Toi bien sûr, bien sûr que tu le savais mais comme toujours peu de personne voit ce côté de ta personnalité, sens toi fière taekyung de le voir ainsi. D'ailleurs pourquoi, pourquoi se comportait normalement avec lui et non pas avec les autres ? C'est pas parce que vous avez sois disant couchés ensemble que tu fais de lui quelqu'un de spécial hein ? Non, mais tu ne sais expliquer pourquoi avec lui tu te sens d'être normal sans pour autant te sentir juger et puis il faut dire que lui aussi se comporte comme il est normalement, non parce que si jamais il y aurait plus de monde autour de vous maybe qu'il n'aurait pas agit comme il le faisait maintenant. Vous êtes vraiment bizarre autant l'un que l'autre, vous changez d'une expression à l'autre, vraiment les gens n'arriveraient même pas à comprendre votre relation, tellement elle est étrange, oui étrange. On ne peut même pas donner de mot à ça, vous n'êtes pas vraiment amis, au fond vous êtes quoi ? Hm même toi tu n'arrivais pas à savoir ça, il sortait juste de tes relations ordinaires c'est tout.

Tu lui avais finalement dis que si ça te faisais tellement chier, tu serais déjà devenu l'un de ses clients juste pour terminer une nouvelle foi dans son lit, mais il fallait l'avouer ce genre de chose ce n'était pas du tout ton truc. Non et puis même si ça te faisait chier et bien ouais tu n'irais pas le payer juste pour repasser un moment avec lui, autant attendre la prochaine soirée et être un peu proche et ne pas trop boire pour pouvoir bien se souvenir de tout et le coup était dans la poche.. ok aaron ne rêve pas trop. Il venait d'ailleurs de te faire revenir sur terre, « T'aurais dis adieu au fric que je t'aurais proposé ? Pourtant j'aurais pu te donner une très grosse somme tu sais. Enfin passons de toute façon c'est pas mon kiffe de faire ce genre de chose, je suis pas un gars qu'à besoin d'aller payer quelqu'un pour pouvoir avoir quelqu'un dans son lit., de nouveau sur le coin de tes lèvres on pouvait voir se dessiner ce sourire, et bam encore une fois ton côté franc refit sur face, non mais sérieusement les gens qui payait pour tirer leur coup ça te faisait rire enfin tu dis ça mais qui sait peut-être que dans quelques années toi aussi tu ferais ça hein.. non en fait non tu ne pourrais vraiment pas ou alors il faudrait vraiment que tu sois très désespérer mais vraiment hein pas qu'un peu, il faudrait que tu sois au fond du gouffre ; bon d'accord j'arrête, tout ça pour dire qu'encore une fois tu n'avais hésité à être franc de toute façon ça tout le monde le sait que tu es franc. Puis fallait l'avouer aussi, niveau charme tu étais assez sûr de toi, vu tu savais très bien que tu avais un gros charisme et que beaucoup de personne aurait déjà voulu terminé dans ton lit.. ok au passage aaron, tes chevilles vont-elles bien ? Finalement tu lui avais aussi dis pourquoi tu cassé tous ces petits plan, c'est vrai tu te sentais un peu pathétique en lui disant que si tu faisais ça c'était aussi un peu le « protéger » mais bon d'un côté qu'est-ce tu aurais pu lui dire ? Hm vraiment là tu séchais c'est vrai, tien tu ne fus même pas surpris par sa réaction, c'était tellement... probable avec lui après tout. Il avait finalement attrapé ta joue puis la tapota quelques instants, tu bougea alors ta tête froidement. Il sait très bien se défendre ? Oui aaron tu as le droit de rire, s'il ne te fait rien déjà quand tu le fais chier c'est qu'autre chose il ne doit pas faire grand chose aussi, enfin bon tu n'allais pas contredire le gosse toute façon ça ne servait à rien et puis tu tomberais dans son jeu comme il l’espérerait bien.

Tient il avait l'air de ne pas avoir envie d'en parler plus, ce qui ne te dérangea pas des masses bien au contraire. Enfin il venait tout de même de te chopper par le col avant de te ramener un peu plus contre lui, un geste de plus et tes lèvres iraient sur les siennes, tu le regardais alors un peu, tu regardais un peu plus les traits de son visage, c'est qu'il est beau ce con. « Je pensais que tu n'en voulais pas de ma bouffe, à moins que tu ne veuille finalement vraiment m'étouffer ? Rah sale gosse, tu as de la chance que j'ai fais les courses aujourd'hui. » oui tu lui ferais réellement de la bouffe, non tu ne le mènerais pas dans un restaurant autant profiter de lui pour lui faire goûter tes petits test culinaire non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ahn Tae Kyung
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 66
Ϟ live in seoul since : 02/04/2012


MessageSujet: Re: You make me go insane    Lun 14 Mai - 14:42

Depuis le début, personne ne sait comment vous considérer. Des amis ? Non, ce n'est pas vraiment le cas. Des rivaux ? Ouais en quoi surtout. Des ennemis ? On pourrait le croire vu votre comportement mais tu ne déteste pas Aaron à ce point. Non, parfois tu l'imagines avec toi, pour une toute autre scène que celle que l'on voit d'habitude. Donc franchement non, tu ne peux lui afficher l'image du mec à haïr. Alors il est quoi pour toi ? Une relation étrange, hors du commun. Il ne fait pas partit de ce petit cercle qui t'entoure, bien que ce dernier soit tellement restreint que peu arrive à y rester. Il pourrait être un gars comme un autre, comme celui qu'il a fait fuir auparavant. Ou pas, qui sait. Aaron pourrait beaucoup et rien à la fois, il pourrait être important comme dispensable. Même toi, tu ne saurais dire ce qu'il représente à tes yeux. Mais avoue, quand il est là tu voudrais qu'il disparaisse, mais quand il n'est pas là, tu voudrais le voir. Cherchez l'erreur. Une vraie tête de mule, tu ne sais même plus ce que tu veux ou non. Peut-être qu'en ce moment, les mots qui sortent de ta bouche ne veulent rien dire. peut-être que tu cherches juste à l'énerver, à lui faire ressentir un truc que même pas toi t'arrive à ressentir. Tu ne sais pas, c'est juste ... bizarre. Alors le traiter de 'client' semble n'être d'un plan pour l'agacer, pour trouver une faille. évidemment, il ne tombe pas si vite dans le panneau, même en lui disant que tu pourrais refuser. Au contraire, c'est toi qui tombe dans ton propre piège. Affichant une moue contrarié quant à sa réplique. Une énorme somme d'argent ? Ouais mais tu lui mens. Tu t'en fous du fric, enfin non ... Mais tu te fous de SON fric, nuance. Bien sûr, tu ne peux pas lui dire et prendre le risque de lui faire grimper les échelons dans ton panel de relation. « Tu me prends pour une banque ou bien ? Si tu le dis ... » Il venait littéralement de te clouer le bec, il pouvait être fière. Normalement, tu aurais pris un air suffisant en sortant une grosse connerie mais pas cette fois. Et franchement, ça te met en boule de réagir ainsi. Il parle d'argent, de beaucoup d'argent ... mais tu n'en voulais pas de son argent, qu'importe le nombre ou l'épaisseur de la liasse. Aaron, c'était pas un client, point. Et puis, il n'a pas besoin de ça pour avoir quelqu'un dans son lit. Alors pourquoi il tente pas quelque chose sans parler de fric ? aish! Tu es juste jaloux qu'il puisse faire ce qu'il veut avec les autre sans parler de ce genre de moyen stupide et perfide. Toi, tu fais ça parce que tu n'as pas grand à donner aux autres. Regarde ton physique, il n'est rien comparé à celui de Aaron. Donc tu cherches juste à être une pute, pour avoir de l'argent en vendant des illusions aux gens. ça reste un jeu, au fond.

Pourquoi casser tes coups ? ça ne revenait plus vraiment du simple jeu pour lui .. mais d'une certaine façon de te protéger. ça te fait rire, franchement rire. Pense-t-il vraiment que tu es besoin de son aide pour arriver à quelque chose ? Si tu te donnes ainsi aux autres, c'est bien parce que tu en as rien à foutre de ce qui peut arriver. Il ne sait pas ce qui te ronge, ce qui te rend ainsi. Si tu veux aller vers les autres, même les plus fous, c'est bien parce que c'est ton choix. Mais qu'il ose être un obstacle ... oui, ça te fait rire. D'ailleurs, tu lui pinces la joue en lui avouant que c'était un acte mignon mais qu'au fond, tu n'avais pas besoin de lui pour te défendre. Tout ça en lui tapotant la joue, jusqu'à qu'il se retire brusquement. Hm, il le prendrait mal ? Il devrait le remarquer, tu n'es qu'un gosse. Même si tes idées sont démesurés, ton égoïsme surdéveloppé et ta vision des choses bien salopé, tu restes un adolescent bien trop jeune. Beaucoup le pensent, beaucoup le disent. Ils te voient tous comme quelqu'un que tu n'es pas. Même si tu sais taper ou mordre, tu n'as sûrement pas la force nécessaire pour mettre un mec ko. Tout le monde le sait bien. Arrête de te mentir, Taekyung. Tu te donnes des grands airs pour jouer le dure, mais tu n'es rien de plus qu'une victime face à leurs humeurs. C'est Aaron qui a raison. Il te faudrait même une garde rapprochée pour que tu sois en sûreté. Bref. Ce n'est pas vraiment le sujet que tu veux approfondir avec lui. ça reviendrait sûrement à un autre sujet plus sensible que tu détestes aborder avec les gens. Du coup, tu le chopes par son col pour le rapprocher brusquement de toi, te fichant pas mal d'être si proche de lui. Au final, tu acceptes ça bouffe. Sisi, comme si cela pouvait t'aider à te sortir de là. Mais tu rêves où il te propose de manger sa nourriture, et non celle d'un restaurant ou fastfood ? Cela t'arrache un sourire tandis que tu le lâches doucement. « Si cela arrive, ce sera de ta faute. Faut pas me mettre des idées en tête mais ... J'vais me risquer à m'empoisonner pour une fois. Tu sais cuisiner, toi ? Et bah... Si jamais je suis malade, c'toi qui me ramène chez moi » Un petit rire mesquin et tu lui tapote l'épaule. Tu plaisantes, bien sûr, qu'il ne le prenne pas mal. Et puis, tu es bien curieux de savoir à quoi ressemble ses plats, et le goût aussi. Une proposition alléchante, si puis-je dire. Mais il vit où, d'abord ? C'est bien beau de proposer des choses mais qu'il se décide à prendre les devants. « Je te préviens, j'suis un difficile sur la cuisine. » Ou pas. Tu voulais juste l'embêter, le faire stresser. ça fait toujours réfléchir les gens quand tu dis ça. Ils veulent faire quelque chose de bien, de plaisant en pensant que ça satisferait l'autre ... Enfin, ce n'est sûrement pas le cas de Aaron. à tout les coups, il va t'imposer un truc en te disant de la fermer. Ou tu l'imagines seulement.


Move the crowd, Action !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Han Aaron
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 31
Ϟ live in seoul since : 01/04/2012


MessageSujet: Re: You make me go insane    Mar 15 Mai - 10:41

Le prendre pour une banque lui ? Tu te retiens d'exploser de rire, ce n'était pas lui qui ne cherchait qu'à avoir des sous depuis tout à l'heure ? Ce n'est pas lui qui râler parce que tu lui avais fais perdre une grosse somme d'argent ? Ah ce petit perd là tête, tu ne trouve pas ? Il ne doit plus suivre votre conversation, faut dire que là tu l'avais vraiment bien trouver t'as réplique du je peux me faire n'importe qui, après tout avouons le c'est vrai. Mais bon tu n'as jamais sauter le pas avec beaucoup de personne parce que tout simplement au fond ces personnes ne t'intéressaient pas vraiment et puis l'amour, le fait d'être en couple et tout ces trucs tu vis très bien sans, oui ça ne t'intéresse pas, t'as autre chose à faire que d'être avec quelqu'un et puis ce n'est pas comme si c'était le plus important dans la vie, sortir avec quelqu'un. Non toi tu préfère tes petits jeux comme celui que tu joues avec taekyung par exemple, ah tu y prend d'ailleurs peut-être un peu trop de plaisir à jouer ce petit jeu et d'ailleurs au final tu ne sais pas du tout comment tout ça terminera, hm tu n'ose même pas trop y penser, tu préfère voir au fil du temps c'est bien plus intéressant. Tu restais satisfait de ta dernière réplique, tu lui avais finalement cloué le bec, c'était rare de ta part de réussir à clouer le bec à ce gosse, oui la plupart du temps il fallait l'avouer ça restait tout de même lui qui réussissais à avoir le dernier mot mais là non. Enfin un nouveau sourire satisfait s'était finalement dessiné sur tes lèvres.

Tu lui avais remis en tête l'idée qu'il t'étouffe avec la bouffe que tu lui aurais préparé ? Comme si elle était réellement partie de ses pensées, comme si il oserait te faire ça, enfin il faudrait déjà qu'il arrive à te choper aussi pour te faire bouffer tout ça hein, « Genre ça sera de ma faute.. toute façon avant que t'arrive à m'attraper. » aller ça se voit quand même un peu qu'il n'a pas de force en tout cas moins que toi, tu arriverais sans doute bien mieux à te défendre que lui oupas, mais faisons comme si, d'ailleurs tu avais dis cela tellement sûr de toi, vraiment si cette scène se passerait réellement plus tard ça sera bien amusant, hm aaron pense à la filmer neee ? « Non je ne sais pas cuisiner, c'est juste pour pouvoir t'intoxiquer que je t'ai proposé ça en fait hein. », dis le gars qui aime ça la cuisine, rah vraiment ce petit .. bon d'accord il était pas censé savoir que tu es étudiant en pâtisserie mais quand même, enfin bon le plan de l'intoxiquer fallait l'avouer qu'il t'était passé par la tête... non je rigole, tu n'oserais pas faire ça à un gosse comme lui, c'est pas ton genre... quoique... « Hm rêve tu rentrera tout seul tu m'as pris pour qui ? Déjà que je te reçois chez moi, si t'es malade et bien tant pis pour toi, tu rentrera seul et crèvera sur le chemin. » , un sourire amusé s'afficha sur ton visage, roh qu'il ne s'inquiète pas le pauvre chou, tu lui préparerai un très bon repas, tu ne sais pas encore quoi, mais tu lui ferais quelque chose de bon, tellement bon qu'après ça il ne voudrait manger que de ta cuisine. Lui difficile pour la cuisine, « Tiens ça ne m'étonne même pas, autant tenir le rôle du sale gosse jusqu'au bout hein? » . Non ce n'était pas méchant, tu avais dis cela avec un ton amusé, il fallait l'avouer ça ne t'avais vraiment pas surpris d'entendre ça, il jouait simplement le rôle du chieur à fond, « Alors mon petit dis moi ce que t'aime pas ? Que je te fasse plaisir jusqu'au bout avec ma cuisine non? » oui tu pouvais te montrer gentil avec lui quoique l'idée de faire un repas avec tout ce qu'il n'aimait pas t'était passé par la tête il fallait l'avouer, non mais tu aurais cacher le fait que c'était tout ce qu'il aime pas autant il aurait kiffé sans savoir qu'en fait il mangeait des trucs qu'habituellement il ne mange pas parce qu'il aime , sisi la prochaine fois tu t'amusera à faire ça, mais pas ce soir, ce soir t'étais gentil bon d'accord tout dépendais pour quoi tu l'étais. Tu lui avais fais un sourire, en fait lorsque cela concernait la cuisine tu ne pouvais pas ne pouvoir faire plaisir à la personne pour qui tu cuisinais surtout quand celle-ci était spéciale et oui.. et puis devant toi il y aurait pu y avoir n'importe qui même la personne que tu déteste le plus tu lui aurais tout de même fait manger quelque chose de bon, seulement pour te sentir fière de voir que la personne elle a beau ne pas t'appréciait, mais trouve tout ce que tu fais délicieux, oui d'ailleurs quand ça se passe tu te sens tellement puissant.

« Bon direction Apgujeong alors! » tu l'entraîna alors avec toi jusqu'au métro, l'idée de prendre un taxi t'étais passé par la tête, mais en fait non tu n'avais pas envie, le métro c'était mieux et puis à cette heure-ci il ne devait pas y avoir grand monde quoi qu'en fait.. roh puis on s'en fou.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ahn Tae Kyung
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 66
Ϟ live in seoul since : 02/04/2012


MessageSujet: Re: You make me go insane    Jeu 17 Mai - 17:02

Tu passes ton temps à râler, qu'importe le sujet de discussion ou bien la raison. Une banque. C'est ainsi que tu te voyais sur le coup. Donner de l'argent, prendre de l'argent, faire des échanges et tout. Ouais, une banque. Avoue, ça te vexe surtout de n'avoir rien à redire contre ses propos. ça te frustre de devoir l'admettre et de te taire. En règle générale, tu ne la ferme jamais. Tu veux toujours le mot de fin, juste pour avoir raison et voir l'autre s'écraser. Depuis quand c'est devenu le contraire ? Depuis quand Aaron arrive à te fermer le bec de la sorte ? D'un côté, ça te surprend d'être ainsi sur le carreau, bien que trop renfrogné pour le réaliser. Son sourire satisfait ne laissait qu'un goût amer dans ta bouche. Une simple envie de rejouer la scène pour reprendre ton rôle de merdeux insatiable te prend mais tu n'y peux rien. Aaron gagne cette manche, malgré toi. De toute, un jour tu inverserais les rôles. C'est toi qui lui casserais tout, pas seulement un coup avec une fille. Sisi, tu es diabolique et rancunier. évidemment, tu gardes ça pour toi et pour le bon moment. Ou peut-être que d'ici là tu auras déjà oublié ton plan débile et ce qu'il s'en suit. Comme d'hab', quoi. En attendant, tu restes avec lui quoi qu'il arrive. Même s'il venait de te faire louper pleins de trucs. Ou qui sait, tu en gagnais sûrement plus à rester avec monsieur ? Comme la perspective de manger ses plats. Oui, dit comme ça, tu doutes fort de sa cuisine mais why not ? Même s'il te remet l'idée de l'éttouffer avec, en tête. C'est vrai, tu n'y pensais même plus depuis quelques minutes déjà, il venait juste de te le rappeler. Merci aaron. Que tu arrives à l'attraper ? Il sous-entend quoi, Mister chevillequienfle ? « Sans vouloir te vexer ... C'est toujours toi qui est dans mes pattes mais ... Tu sous-entendu quoi en disant ça ? Que je ne serais pas capable de t'attraper ou que j'en aurais pas la force ? » Même si tu mesures un mètre quatre vingt deux, enfin trois maintenant ... Tu es bien capable de le choper sans mal. Ou du moins, tu veux te le faire croire. C'est vrai quoi, tu es peut-être plus grand mais il est plus fort. Dure réalité à avaler.

« Je savais bien que tu voulais ma mort ~ Et tu oses m'inviter en me le disant ? » Tu ne peux t'empêcher de rire, comme si tu pouvais être offusqué qu'il t'invite pour t'intoxiquer. Il pourrait, mais pour toi ça sonne comme une plaisanterie. Genre, le mec c'est peut-être un fou furieux tueur de gamin et toi, tu y vas les bras ouvert. Ouais bon, on parle de Aaron là, pas Hannibal. En même temps, tu ne savais même pas qu'il savait cuisiner. D'ailleurs, tu ne sais pas grand chose de lui, rien en fait. Il fait quoi dans la vie, qu'est-ce qu'il veut faire plus tard ? Un jour, tu lui poserais toute ces questions, juste par curiosité. « Si c'est ça, j'viens pas ! J'suis sur, tu serais content que je crève sur le chemin, comme ça tu t'inquiétera plus pour moi et mon cul » Tu lui tires la langue en fronçant le nez. Genre, comme s'il te laisserait partir de chez lui malade comme un chien. Quoique, tu doutes là. Il pourrait sûrement le faire ? Pas après qu'il est dit qu'il s'inquiète pour toi. S'il te pourrit tes coups, il te laisserait pas rentrer chez toi malade, si ? Et si tu tombais sur un psychopathe en manque, il y pense ? Et voila TK, tu retombes dans tes délires. ça l'amuse de te rendre chèvre, c'est certain. Alors tu sors naturellement que toi et la nourriture, ça fait deux et que tu es un difficile. Garder le rôle du sale gosse ? Un petit ricanement s'échappe de tes lèvres. Avoue-le, il n'a pas tord. « Que veux-tu ~ Si ton rôle c'est de me supporter, alors le miens c'est de te faire chier. Jusqu'au bout. » Cette petite voix pour lui faire comprendre ton amusement mais aussi que cela était bien vrai. S'il veut tant que ça te garder pour lui -ouais tu te fais des films- autant qu'il apprenne à te supporter dans ton rôle de sale mioche. « Hm ~ J'ai pas envie de te le dire. Tu n'as qu'à essayer de deviner ? Au pire, je te servirai aussi de critique » Bah oui, tu es un chieur. Qu'il s'amuse à deviner tes préférences ou non, comme ça, il s'occupera à autre chose. Et puis, il ne pourra pas faire un plat constitué exceptionnellement de chose que tu détestes ou ne supporte pas. De toute, un jour tu auras oublié que tu aimes ça ou non. « Aller un indice ~ J'aime les fraises » Tu ris à nouveau, comme si cela pouvait l'aider (a) En même temps, il ne peut pas faire grand chose comme plat avec des fraises, surtout du salé. Tu aimes le faire chier, c'est officiel.

Direction Apgujeong. Tu ne trouves rien à redire quand ce dernier t'entraîne vers le métro... Sauf peut-être pourquoi prend-t-il le métro ? Il connaît pas le taxi ? Et puis toi, t'aime le bus. Gosh, tu te retiens de justesse de lui faire un interrogatoire surprise et un roman chiant sur le fait que le bus est mieux que le métro. Le métro ça pue et il y a des gens douteux. Comme si toi, tu ne l'étais pas, haha. D'ailleurs, tu croisas un clochard couché sur les bancs et même un mec avec une capuche sur la tête qui vous lançait des regards bizarres. « Pourquoi le métro ? T'imagines pas le nombre de timbré qu'il y a ici ... Comme ce mec là. Regarde comme il nous zieute, on dirait un échappé d'prison. » Bonjour la discrétion, surtout qu'il a du t'entendre. Bon, toi c'est toi, on ne change pas le mec qui ne cesse de parler pour rien dire. En même temps, tu n'as pas tord, on dirait un cinglé. Qu'importe, tu n'attends pas de le prouver et monte dans le premier métro qui va à Apgujeong. Sans oublier le fait que le seul wagon où tu vas et le plus remplie. Bravo TK. Tu en profites pour te coller contre lui, sourire en coin. Les gens ont tendance à rester vers le fond, comme toi quoi.


Move the crowd, Action !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

You make me go insane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
stfu. :: welcome to seoul, the dreaming city. :: kangnam :: rues-