take the bull by the horns | feat. Jade



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

 take the bull by the horns | feat. Jade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité


MessageSujet: take the bull by the horns | feat. Jade   Mar 1 Mai - 9:59


La dernière brise avant la nuit noire, le dernier instant d'humanité pour Emile avant de plonger dans les ténèbres des rues et devenir un monstre. Il était presque dix-neuf heure et les derniers rayons de soleil s’effaçaient au profit d'un monde lugubre et sombre... On aura beau remplacer la lumière du jour par celle artificielle, les ténèbres n'étaient pourtant jamais loin et quand on venait à sortir de notre cocon pour rejoindre les méandres de la nuit et qu'on était loin de connaître ce monde opposant à celui du jour, on pouvait sans le vouloir, plonger en enfer. Pour la plupart des séoulites, il était l'heure de dîner calmement devant leur télé ou encore de rentrer chez eux avant que la nuit ne vienne les menacer. Pour Emile la soirée ne faisait que commencer et il ne craignait pas l'enfer y étant destiné au moment même de sa naissance. Cette nuit allait être sûrement l'une des plus calmes, aucune rencontre avec d'autre clan à noter et même si évidemment la violence règne et régnera quelque soit la nuit, elle ne sera que futile et assez monotone pour le jeune Yakuza.

Marchant le long des rues devenues sombres quelques minutes auparavant, Emile commençant à légèrement étouffer par le manque d'air qu'offrait la nuit, se dirigeait en silence vers le tabac le plus proche. Aujourd'hui il n'avait aucune envie d'aller se bourrer en boite de nuit pour rentrer cramé et frapper sur le premier glandu qui lui bloquait le chemin, enfin même sobre il lui arrivait souvent de porter ses points et ça sur n'importe qui, il lui arrivait même de frapper pour un simple regard ne l'ayant pas plu, mais sous l'effet de l'alcool, c'était sûrement pire. Vouloir une soirée libre, vaquant tranquillement dans les rues sans pour autant avoir recourt à la violence était sûrement ce qu'il cherchait ce soit-là. En réalité le jeune Yakuza n'aimait pas être ce qu'il était, il n'aimait pas sa propre nature et sa raison d'exister, ce qu'il était réellement, était loin de l'idée qu'on pouvait s'en faire, il pouvait paraître, effrayant, froid et dur, sans aucun état d'âme mais au fond, il était doté d'une fragilité et d'un cœur qui le rendait humain et parfois même touchant. Fuir, vivre comme il le souhaitait, n'était loin d'être évident car esclave de son père et du monde des Yakuza depuis trop longtemps, ne lui permettait pas de prendre son indépendance, enchaîné à vie, à un état d'esprit qui ne lui plaisait aucunement.

Emile fit quelques mètres supplémentaires dans les étroites ruelles d'Itaewon, cette endroit comme toujours était fréquenté, à cette heure tardive, par des dealers peu scrupuleux. Le jeune homme se mêlant à eux, saluant ses quelques connaissances, ne craignait pas de se faire attaquer, car même si le jour, il n'avait aucun pouvoir en ce lieu, la nuit, il était l'un des rois, fils d'un chef Yakuza dirigeant l'un des plus grands clans de Séoul. Sa simple présence en faisait frémir plus d'un car lui porter un coup, c'est porter un coup au clan et même si le plus souvent il n'y ai aucune conséquence, car Emile ne racontait pas forcément tout à son père, le jeu du hasard et des circonstances pourraient bien, vous jouer des mauvais tour et s'attaquer à Emile, présageait d'en perdre sa peau. Le jeune yakuza, après être enfin arrivé à destination, entra dans un vieux tabac, sans réellement saluer le gérant qui d'ailleurs le connaissait, le jeune garçon posa un billet de dix-mille wons et attendit son dû... ses cigarettes... Il n'avait aucunement besoin de parler et d'utiliser inutilement sa salive car le gérant comprenant la demande de son client rien qu'en voyant la somme déboursée par celui-ci, prit d'un geste rapide, les paquets de clopes et les posa en silence prêt de la caisse. Sans un regard ni un remerciement Emile prit les cigarettes et disparu. Le jeune homme n'était pas vraiment doué pour les relations humaines, ce qui pouvait le rendre brute et effrayant, même si en regardant de plus prêt, il pouvait facilement être qualifié de maladroit, très maladroit.

Dehors, il sortit une clope et d'un mouvement rapide l'alluma pour au final la placer entre ses lèvres et tirer dessus, il était temps qu'il fume, pour qu'il se calme un peu. Vivre drogué et dépendant de la cigarette ne changeait rien pour lui, ce n'était qu'une chaîne en plus parmi tant d'autres. Après avoir fumé quelques gorgés, il reprit son chemin, pour cette fois-ci prendre aucune destination en particulier. Errer sans but pouvait avoir un aspect relativement bénéfique, il n'était cette fois-ci dicté par personne d'autre que lui-même. Tout en gravissant les quelques pattés d'appartement qu'offraient les étroites rues, essayant d'expirer tout en fumant, se sentant toujours autant étouffé par cette atmosphère pesante de la nuit. Le jeune tomba sur une jeune femme se faisant agresser par un groupe d'homme à peu près du même âge que lui, s'arrêtant pour regarder un court instant, le jeune homme se demandait vraiment comment il allait s'y prendre. Son père lui disait que dans ce genre de situation, il fallait laisser faire et tracer son chemin, son clan faisait de toute façon la même chose et respecter le territoire des autres étaient une chose que chaque Yakuza devait faire en temps de paix blanche... Emile étant fils d'un chef Yakuza se devait donc de s'effacer, mais le jeune homme se fichait pas mal de ces histoires de respect et tout le blabla qui suivait, il en avait rien à faire de son père, de son clan, de tout ça et pour lui, il n'avait aucune obligation envers eux. Remplir ses obligations de futurs chefs et suivre un état d'esprit pourrit depuis des années déjà, n'était pas dans les projets d'Emile et même s'il ne faisait rien pour y remédier, il comptait bien partir loin et devenir une personne respectable, un citoyen comme les autres. Le jeune homme resta, la clope en main, à regarder l'agression, quelques minutes supplémentaires. La jeune fille qui se retrouvait au milieu de cette bande de garçon, ressemblait étrangement à sa Rubi, est-ce la nuit, l'obscurité qui lui donnait cette impression ou le sentiment de plus en plus envahissant d'Emile à vouloir fuir avec son ancienne amie.

Décidé sur ses prochaines actions tout en sachant que ça allait provoquer une guerre entre leurs clans respectifs, le jeune homme tout en écrasant son mégot à terre, en prendrait pleinement la responsabilité, car de toute façon que ça soit maintenant ou plus tard, il y aurait forcément un moment où cette paix se verra détruite, alors le plus tôt possible serait sûrement le mieux. D'un mouvement rapide, il s'approcha du petit groupe qui menaçait la jeune femme et agrippa par le col de derrière, celui qui gênait l'accès à la demoiselle et sans laisser le temps d'agir à qui que ce soit, il écrasa l’agresseur violemment à terre pour attraper le poignée de la jeune femme et la placer derrière lui, sans un mot. Encore une nuit de violence pour Emile qui ne les comptait plus.
Revenir en haut Aller en bas
 

take the bull by the horns | feat. Jade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
stfu. :: i want nobody but you, you. :: archives time. :: anciens rps-