we are family ♥.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

 we are family ♥.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Chang Cassidy
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 38
Ϟ live in seoul since : 16/04/2012


MessageSujet: we are family ♥.   Jeu 19 Avr - 16:47

{ tenue }
alors que son cadran n'arrêtait pas de sonner quelque part dans le fouillis qu'était sa chambre, Cassidy n'avait qu'une envie, se rendormir profondément et ne pas se réveiller avant le lendemain. une seule journée, c'était tout ce qu'elle demandait. de sauter par dessus cette horrible journée qui allait commencer. pourquoi? c'était simple, elle avait un souper de famille. c'était bien assez pour vouloir annihiler cette journée de son calendrier. d'ailleurs, dans son calendrier sur son téléphone, il y avait une note pour qu'elle n'oublie pas, et à côté, elle avait même dessiné un bonhomme pendu... vraiment, que d'optimisme quant au résultat de la soirée. pire, il était hors de question qu'elle puisse s'accrocher à l'alcool pour la soirée, et même si elle ne prenait pas de drogue, ça n'aurait pas été assez discret. avec papa chang à la table, les bonnes manières étaient de mises et il était impossible qu'elle se montre au naturel, avec ses abus et ses gros mots.

« et merde », c'était la seule chose qui lui était venue à l'idée lorsqu'elle avait reçut le message de sa sœur lui annonçant le souper. sur le coup, elle n'avait pas trouvé d'excuse potable pour excuser sa présence. elle aurait pu dire que sa classe faisait un voyage de perfectionnement, mais où irait une classe de math ? elle aurait pu dire que c'était pour chimie, qu'ils allaient visiter un laboratoire... s'ils ne l'avaient pas déjà fait. et elle n'avait pas pu réfléchir à autre chose alors qu'un de ses amis lui arrachait le téléphone des mains pour lui donner un cocktail à la place. donc la conversation c'était terminée sur Cass' criant : « fine! i'll be there! » suivit du grognement de douleur du jeune homme qui venait de se faire écrasé le pied par la chinoise agacée.

se disant qu'il était sans doute temps de se lever, la demoiselle se laissa glisser hors du lit et à la recherche du cadran qui sonnait depuis déjà près d'une demi-heure. heureusement que son colocataire était déjà levé, sinon ç'aurait eu de quoi le rendre complètement dingue... enfin plus qu'il ne l'était déjà. et c'était bien pour cette raison que Cass' appréciait habiter avec lui. il était tellement drôle et fou, que ça mettait un peu de positivisme dans sa vie. d'ailleurs, elle l'entendait sous la douche et vu l'état de la cuisine : immaculée, elle en déduisit qu'il n'avait pas encore mangé. se sentant généreuse et ayant besoin de la bonne humeur du jeune homme pour s'aider à passer au travers de la journée, elle se mit à faire le déjeuner en pyjama. pain doré, bacon, oeuf brouillés, saucisses, petites patates, il avait droit au parfait petit déj' californien. on aurait presque dit des nouveaux mariés, presque. d'ailleurs lorsqu'il sortit de la salle de bain, la nourriture était prête. ils mangèrent ensemble, en faisant des conneries -pour faire changement-. et une fois le repas fini, la demoiselle s'éclipsa dans sa chambre, chargeant son colocataire de faire la vaisselle. eh oui, le pauvre venait de s'être fait avoir! mais bon, c'était comme ça la vie.

bref, une fois dans sa chambre, elle se rendit compte qu'il était déjà 3h de l'après-midi. non d'un raton laveur chauve! combien de temps avait-elle dormi?! enfin elle était déjà presque en retard. vraiment, le temps passait trop vite lorsqu'on était bien installé dans son lit... elle eut envie d'appeler sa sœur et de prétexter une gastro soudaine l'empêchant de venir, mais toute la famille aurait su que ce n'était qu'une excuse. c'est alors qu'une image de son sauveur apparut dans sa tête : kwon ma joon. ce n'était pas tout à fait son petit ami, mais on pouvait dire qu'il agissait comme si. toujours là quand elle avait besoin de lui. elle dut retourner ses vêtements dans tous les sens avant de finalement trouver son téléphone... qui va savoir comment, c'était retrouvé dans le bac à linge sac -maintenant vide-. elle n'eut qu'à appuyer sur le numéro 2, puisque le numéro de téléphone du jeune homme y était en abrégé. « Joon-ah, j'ai besoin de toi ce soir à 4h30 au plus tard. tu me sauverais la vie si tu pouvais m'accompagner à mon repas de famille. je t'attends chez moi à 4h30. » elle lui laissa à peine le temps de répondre qu'elle filait déjà sous la douche après avoir raccrocher.

ah oui, ma joon avait beau être plus âgé d'un an, la demoiselle n'utilisait jamais "oppa" pour lui adresser. elle n'utilisait pas non plus d'honorifique, elle lui parlait comme à un ami en fait. lui parler de façon polie, ç'aurait été beaucoup trop étrange... et "oppa" était un mot qu'elle avait juré ne jamais prononcé après avoir vu les façons dégoutantes dont les coréennes l'utilisait à la télévision. l'aegyo, ce n'était pas du tout son truc. ça lui donnait des frissons dans le dos et l'envie de vomir ses tripes. bref, vint le moment horrible de choisir ses vêtements... chez les Chang, ç'avait toujours été le chic qui régnait. impossible de manger tous ensemble en pyjama... à l'image de son père, tout était rigide, sérieux et horriblement inconfortable. oh merde! elle avait oublié d'en glisser un mot à Joon, saisissant son téléphone, elle lui écrivit rapidement un message texte lui disant simplement de s'habiller chic. elle se rendit directement dans la partie dédié aux vêtements qu'elle ne mettait qu'en présence de sa famille. eh oui, parce que dans la vie de tous les jours, son style était très différent. normalement, elle mettait des trucs plus sexy, un peu aguicheur, mais que dirait son père qui était la rigidité incarné en voyant ça? donc elle et tous ça. elle choisit une robe deux couleurs avec un col blanc et des sandales à talon haut beige. la robe lui donnait un air presque innocent, et c'était l'effet voulu. pour le maquillage, elle en mis peu à son habitude et laissa ses cheveux tomber naturellement en petite vague. et voila qu'il était l'heure d'y aller. elle prit un sac à main blanc et y installa son téléphone cellulaire, seule chose qu'elle avait l'intention d'emmener avec ses clés. le temps qu'elle soit prête, il était 4h30 et on sonnait à la porte. quelle ponctualité quand même.

accompagnée du bruit de ses talons sur le sol, Cass' alla ouvrir la porte et observa son cavalier. il avait fière allure, malgré ses petites cernes et l'expression d'un garçon qui avait une gueule de bois. « lendemain de veille, sexy? » elle sortit sur le perron et barra la porte derrière elle avant de descendre les marches pour arriver à sa hauteur. la californienne aurait pu lui faire un baiser, ou lui faire un compliment, mais ce n'était pas dans ses habitudes d'être très gentille. mais ça il le savait, sinon il n'aurait pas réussit à la supporter aussi longtemps. enfin, il était temps d'y aller et afin de lui montrer le chemin, elle prit sa main dans la sienne. moyen subtil de lui dire merci d'être venu. le chemin ne fut pas long puisque Lauren n'habitait pas trop loin. la cadette ne sonna pas la porte et entra simplement dans l'appartement, soulagée d'être arrivée avant ses parents. après tout, ces derniers croyaient que leurs filles habitaient ensemble. « Lauren, i'm here! » elle ne lui mentionna pas la présence de Joon, de toute façon, elle s'en rendrait bien compte à un moment, et il était trop tard pour le renvoyer puisque la voiture des parents entrait dans la cour au même moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Kwon Ma Joon
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 39
Ϟ live in seoul since : 18/04/2012


MessageSujet: Re: we are family ♥.   Jeu 19 Avr - 22:53

dans le genre, j'vous ponds un roman... offrez-moi une médaille -o- ♥
j'vous rassure j'irai pas au-delà de 1000 mots au prochain xD huhuh!


Une main posée sur le malade, un rictus aux coins des lèvres, Ma Joon tapotait d'un geste compatissant le dos de l'un de ses meilleurs potes. Pauvre gars va. Il l'avait pourtant prévenu, mais bon... on n'écoutait jamais « Saint Ma Joon ». On préférait lui rire au nez... Maintenant ce dernier en payait les frais, lamentablement vautré au-dessus de la cuvette de SES chiottes ! Ben ouais, allez savoir pourquoi... c'était toujours dans les siennes que ce genre de chose arrivait. Et pourtant des WC, il y en avait au moins sept dans la baraque ! Mais là n'était pas la question puisque son peu fier – et c'était le cas de le dire - invité était presque en train de crever sous ses yeux ! Pauvre gars *bis. Le teint aussi livide qu'un mort, le malheureux gerbait une substance des plus immondes sous la sainte bienveillance du résident de ces lieux. Personnellement, Ma Joon aurait préféré ne jamais voir ça. De l'autre côté de ces murs, la musique continuait de couvrir les cris des plus atteints, et le coréen crut bien entendre quelque chose se briser dans la pièce voisine. Arf. En voilà deux qui ne savaient plus se tenir... Il n'interdisait pas à ses invités les éventuelles parties de jambes en l'air – après tout, les chambres c'est pas juste pour faire joli - en revanche il tolérait difficilement que l'on casse quelque chose chez lui ! Il était peut-être cool et bien gentil, mais Ma Joon était aussi à cheval sur l'ordre et le respect des autres. A ses côtés, son ami poussa un cri abominable avant de se pencher une nouvelle fois en avant. « Buuahh... C'est la dernière fois. » C'était là une sage résolution... sauf que c'était aussi ce qu'il disait à chaque fois avant de recommencer une semaine plus tard !! Pour toute réponse, Joonie lui gratifia une tape à l'épaule gauche. Jaune, vert, orange, noir... C'était un cas à dire, mais il n'avait encore jamais vu quelqu'un revisiter son déjeuner à l'envers avec une telle diversité de couleur ! Un cas à rire... ou à en pleurer ? A vrai dire, il ne savait lui-même pas quoi en penser. Le sourire qui s'étirait de ses lèvres se tordait aléatoirement en mimique et expression grave. Depuis le temps qu'il voyait tous ses potes passer sur ses chiottes, il pensait pouvoir s'y faire un jour... C'était le genre de chose qui arrivait fréquemment... pour ne pas dire, tous les samedi. Tous, ouais ! Parce que presque tous les week-end, ses parents s'octroyaient des sorties en amoureux (avec la présence du cadet, Tae Hoon, cela étant dit). Sa modeste demeure devenait le lieu idéal pour les rassemblements du genre, entre jeunes pas franchement saints, tiens ! Il avait au moins le bénéfice de régner sur son propre territoire. Le seul avantage, dirons-nous. Son petit-frère pouvait difficilement rester à la maison avec de telles soirées... Puis il ne le voudrait pas non plus. Il n'avait que 14 ans, en plus d'être atteint d'autisme. Joon tenait à lui comme à la prunelle de ses yeux et il ne voudrait pas non plus qu'il lui arrive quelque chose en tombant sur d'étranges personnages. Évidemment, en dehors de ses proches amis, il lui était impossible de se souvenir de toutes les têtes qui s'immisçaient dans son salon !! Mais c'était ce qui était marrant, non ?

Bref. La soirée passa... et un éclat de lumière vint lentement mais sûrement cheminer jusqu'au doux minois du coréen. Passant un bras par-dessus ses yeux, sa bouche expulsa une plainte incompréhensible dont lui-seul pouvait saisir. Encore un con qui a ouvert les volets pour gerber ! Triste à dire, mais lorsque ses chiottes étaient malencontreusement et déjà occupées, la seconde option était de dégueuler du 2e étage ! On pouvait dire merde pour tout ceux qui grillaient une cigarette à ce moment précis... mais Joon préférait se plaindre de l'état de ses géraniums ! Nan mais on touche pas au jardin de Maman, sérieux. D'ailleurs en parlant de toucher, quelqu'un venait de lui caresser la jambe. Non d... En moins de temps pour le dire, Ma Joon se redressa si vite de son lit qu'il se cogna brusquement la tête contre le mur. Ca c'était la meilleure ! Il avait partagé son lit avec un mec de sa faculté et une fille qui lui était totalement inconnue ! Cette dernière en le considérant environ deux secondes, sombra dans un profond sommeil. Son copain parut vouloir faire de même, mais Ma Joon ne lui laissa pas l'occasion et le saisit par le bras. « YA ! C'est quoi ce plan ? Je peux savoir c'que vous foutez dans mon lit ? ». Il n'avait pas été particulièrement méchant en disant ça, mais les circonstances avaient de quoi l'alarmer un peu. « Heeein ? T'inquiète on a juste dormi... Dooooorr-miiiii~ On allait pas dormir par terre... ». Bizarrement, il aurait voulu lui répliquer que si. Mais pris de pitié pour ce crétin sans nom, Joonie le relâcha pour mieux lui ficher la paix. Maintenant qu'il jetait un regard circulaire autour de lui, il distingua qu'un autre spécimen avait fait de son placard, sa chambre ! Eh beh. Il devait pas être très net celui-là... Remarque, notre coco était mal placé pour penser ça puisqu'il se souvenait s'être enfilé quelques pétards au cours de la soirée. Par contre, il était certain de s'être couché seul dans son lit. La prochaine fois, il fermerait la porte à clé. A retenir...

Même s'il avait loin d'avoir récupéré ses heures de sommeil, Ma Joon se voyait mal rejoindre les deux autres sous les draps... Si bien qu'il leur déversa une grimace de mauvais goût en les toisant à tour de rôle. Ils avaient bien de la chance que ce soit lui. D'autres gars beaucoup moins tolérants ne se seraient nullement gênés pour les jeter à la porte ! Surtout considérant que cette baraque était sienne. Saint Ma Joon qui pense toujours aux autres avant lui-même... La preuve en elle-même ; il venait déjà de refermer les velux pour replonger la pièce dans le noir. Sa bonté le perdra... En attendant, il traina des pieds jusqu'à la salle de bain annexe, et se massa la nuque en poussant un long bâillement. En découvrant une masse informe à terre, le brun cligna à plusieurs reprises comme pour mieux voir et réalisa que Vomito n'avait pas quitté la cuvette depuis la dernière fois ! Décidément, ça avait été une sacrée soirée. Un sourire amusé cette fois-ci sur les lèvres, Joon pouffa d'un rire adorable avant de s'avancer vers le lavabo pour y contempler son propre reflet. Bon ok, il n'était pas très jojo lui non plus avec ses énormes cernes et ses cheveux électriques au-dessus de la tête. Dragon Ball Z n'avait qu'à se bien tenir ! Il n'empêche qu'il riait comme un imbécile, heureux de sa connerie. Quitte à faire quelque chose d'intelligent, il entreprit l'initiative de se laver, peu importe si l'autre pionçait sur la cuvette. Il n'allait pas se gêner tiens ! Juste fermer le verrou. Il valait mieux désormais !

Lorsqu'il sortit de la douche une demi-heure plus tard, frais comme un gardon et disons, un peu plus présentable, Ma Joon enroula une serviette autour de sa taille et rejoignit sa chambre pour y trouver des vêtements à se mettre. D'ailleurs, celui qui avait dormi dans son placard avait disparu... pas comme le p'tit couple qui profitait toujours dans son lit ! C'est alors qu'un téléphone sonna sur la table de chevet. Le sien, bien sûr. Il ne mit pas bien longtemps pour le saisir et constater qu'il s'agissait de Cassidy. Il n'y réfléchit pas à plusieurs fois et accepta l'appel, un léger rictus aux lèvres. « Joon-ah, j'ai besoin de toi ce soir à 4h30 au plus tard. tu me sauverais la vie si tu pouvais m'accompagner à mon repas de famille. je t'attends chez moi à 4h30. » Il eut tout juste le temps de lui dire « OK » qu'elle raccrocha direct. La saloperie... Ouais et pourtant il souriait encore plus. Sauf que son sourire dévia en une mimique disgracieuse maintenant qu'il réalisait l'heure qu'il était ! Ah ouais c'était dans une heure et demi quoi. Bon, il n'avait pas à paniquer. Pas encore... Il avait juste à s'habiller et y aller tranquillement. Après tout, ils habitaient dans le même quartier. C'était vite fait ! Par contre, jarter tout ce beau monde de chez lui allait être une autre affaire... Sans compter les éventuelles dégâts matériaux produits au cours de la nuit. Et du coup, avec cette histoire de repas, il ne pourrait pas faire le ménage ! Ses parents rentraient habituellement vers 6h00... Il ferait p'tete bien de carburer tout compte fait !

On sautera quelques étapes pas franchement croustillantes pour en venir au plus crucial ; l'instant de vérité. Là, le doigt perché au-dessus de la sonnette, Ma Joon se demanda s'il n'était pas en train de commettre la boulette de sa vie ! Il n'y avait pas pensé sérieusement sur le coup... Mais c'était la première fois que Cassy l'invitait à un repas. A un repas de famille, qui plus est !! Il ne connaissait les Chang que de noms ou de vus... et autant dire qu'entre la cadette et lui, c'était encore trop récent pour une présentation digne de ce nom auprès de ce beau monde... Ouais bon, l'arnaque est bien là. Il n'y avait rien de digne là-dedans puisque entre Cassidy et lui c'était juste... comme ça. Enfin, pas de l'amour. Pourtant ils se disaient en couple, mais ils étaient surtout amis. Des amis qui se comportaient comme un couple et qui franchissaient quelques limites. Pas de quoi narguer sa sainte image pour le moment, mais il n'empêche qu'il hésitait soudainement à sonner tout d'un coup. Bon allez, il était trop tard, rendu ici-même... Il ne pouvait pas abandonner sa « petite chérie » alors qu'elle comptait sûrement sur lui pour lui avoir demandé de venir... Donc Ma Joon inspira un grand coup avant de se lancer. Chicos on avait dit ? Le coréen avait sorti l'une de ses plus belles chemises après avoir reçu le sms. Une chance, sinon il se serait ramené en pull et pantalon jean's! Dans sa famille, ils n'étaient pas aussi... snob. Pour des riches, ils étaient même assez cool et plus ouverts d'esprits que la moyenne ! M'enfin peu importe, la belle Cass' venait de lui ouvrir la porte, élégante comme une princesse. Il n'était pas très habitué de la voir aussi « soignée », non pas à lui en déplaire. Doté de son éternel sourire à faire fondre la banquise, il la regarda venir jusqu'à lui et sa tête s'inclina légèrement pour compenser le manque de gestuel dont elle fit preuve, mais qui au final, ne l'étonna pas plus que ça. A sa remarque, le coréen se passa une main derrière la tête, l'air le plus innocent possible. « Ca se voit tant que ça ? ». Pas le choix, faudra faire avec. Puis elle avait presque l'impression de trouver ça drôle alors bon. En comprenant que les festivités se dérouleraient ailleurs, Ma Joon se laissa entrainer sans broncher, sa main soigneusement entremêlée dans la sienne. En chemin, il ne put s'empêcher de lui souffler d'une petite voix taquine. « Je t'ai dis que t'étais très belle ? Fais attention, je pourrai tomber amoureux... ». Et pourtant, il disait ça pour rire. Elle le savait de toute façon. Par contre, il ne décrocha plus un mot lorsqu'ils pénétrèrent dans le fameux appartement. Pas plus quand sa belle appela un nom qu'il avait déjà entendu à plusieurs reprises. Lauren, hein... Jusqu'à aujourd'hui il ignorait encore à quoi elle pouvait ressembler ! Baah.. Faut bien un début à tout. Allez un petit sourire comme il sait si bien le faire et tout ira pour le mieux ! Après tout, ça fait longtemps maintenant que la Corée et la Chine sont en bons termes... N'est -ce paaaas ?


They forgot how to love and lost their heart to care
They're busy living with their backs turned on each other




Dernière édition par Kwon Ma Joon le Ven 20 Avr - 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Chang Damon
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 73
Ϟ live in seoul since : 15/04/2012


MessageSujet: Re: we are family ♥.   Jeu 19 Avr - 23:29

ça me dérange pas moi ♥ vomitooo rofl
et puis bon. plutôt que d'écrire toujours " il lui parla en anglais " ou " il lui parla en coréen " on va se contenter de vraiment foutre les phrases anglaises en anglais et le coréen en français o/*
Le bruit du claquement de sa langue contre son palais vint briser le silence qui s'était installé tout juste après avoir éteint la télévision. Même s'il profitait d'une journée de congé pour ce souper familial, Damon aurait largement préféré aller travailler. Non pas qu'il n'appréciait pas sa famille, loin de là. Disons simplement que les repas organisés chez la famille Chang n'étaient pas toujours des plus mouvementés. Les parents étaient très fiers de qui ils étaient et leurs enfants devaient le démontrer tout autant. C'était le genre de souper que, même juste entre eux cinq, tout le monde devait bien se comporter et être habillés chics. Ils étaient tous adultes à présent et plus aucune excuse n'était acceptée pour expliquer un comportement. Une autre raison pour laquelle Damon n'avait pas tellement envie d'y aller : c'était toujours interminable. Pas de grosses bouchées, pas d'engloutissement de bouffe. Non. Chez les Chang, on mange avec dignité et extrême lenteur. Un repas des plus simples pouvait parfois prendre jusqu'à deux heures et, mon dieu, on ne parle même pas des jours spéciaux où le tout pouvait s'étirer indéfiniment.

Le jeune homme soupira, fermant les yeux et laissant le derrière de sa tête aller s'accoter contre le dossier du divan. Il allait devoir se bouger s'il voulait avoir le temps de tout faire et ne pas arriver après les parents. Parce que, bien sûr, maman et papa devaient être les derniers à se pointer le bout du nez sinon ce serait irrespectueux. Le demi-chinois posa ses mains à plat contre la surface moelleuse pour l'aider à se relever, rouvrant les yeux pour éviter de se prendre le pied dans la table basse du salon et de se faire une éventuelle blessure. Étonnement, Damon ne se dirigea pas vers la salle de bain, mais plutôt vers la cuisine pour y ouvrir le réfrigérateur et en inspecter le contenu. Instinctivement, il sortit quelques aliments pour ensuite se mettre à cuisiner. Il avait amplement le temps après tout. Trois heures se dressaient encore entre lui et le repas familial. Environ quarante-cinq minutes plus tard, Chang referma la porte du lave-vaisselle et lança le cycle de lavage. Dam trouva le traditionnel bloc-notes et le stylo pour écrire un mot fort sympathique à l'égard de son colocataire. « Je t'ai préparé du steak, patates pilées et légumes. Ne fout pas le feu à mon appartement en plaçant le plat aux micro-ondes. Range la vaisselle et te couche pas trop tard, t'as un examen demain à 11h tête de gland. Je sais pas à quelle heure je vais rentrer. » Maman Damon put retourner se cacher aux tréfonds de sa personnalité alors qu'il déposait le papier sur le comptoir, bien en vue et quittait la cuisine pour la salle de bain.

Prendre une bonne douche était probablement l'une des choses les plus relaxantes à faire. Surtout quand une soirée aussi emmerdante se dressait à l'horizon. Il aurait préféré supporter son psychopathe de colocataire que l'air froid de son paternel – faut pas croire que Damon tirait son manque d'expressions faciales sympathiques de nulle part –. Heureusement, Lauren serait là et sa mère aussi. Il avait aussi appris à développer une certaine affection envers Cassidy mais la tension entre eux ne semblait pas être capable de s'estomper après autant d'années de haine.

Après vingt minutes à abuser de l'eau chaude, Chang quitta la douche pour envelopper sa taille dans une serviette blanche et alla se poster devant la glace. Il tira le troisième tiroir du comptoir de la salle de bain pour en sortir le séchoir et procéder à un séchage de cheveux rapide car, attendre qu'ils le fassent d'eux-même aurait été un peu trop long, en plus de leur donner une chance de prendre un pli horrible qui risquerait de froisser sa mère. Il s'assura que ses cheveux pâles tombaient correctement à leur place avant de débrancher le sèche-cheveux et le ranger à sa place pour ensuite quitter la salle de bain en direction de sa propre chambre. Aussitôt, une boule de poils élancée vint lui attaquer le pied, mais il se contenta de le repousser d'une douceur qui lui était peu commune. « Not now Ying. Play with your toys. » ( Pas maintenant Ying. Joue avec tes jouets. )  Pour appuyer ses propos, il alla chercher une des petites balles en mousse qui avait la particularité d'émettre un bruit très énervant et la donna à son furet qui sauta sur l'occasion pour s'amuser, laissant son maître en paix. Damon gagna sa commode pour en prendre une paire de chaussettes et un sous-vêtement qu'il enfila immédiatement. Prochaine étape : le dressing. Parce que oui, l'appartement comportait deux chambres ainsi qu'une grande pièce qui leur servait d'un dressing commun pour les vêtements qu'ils portaient moins souvent. Il y choisit des vêtements chics sans pour autant l'être beaucoup trop ; le truc juste parfait pour les goûts de la famille américano-chinoise.

Une fois correctement vêtu pour un repas avec sa famille, il passa se jeter un dernier coup d’œil dans le miroir de la salle de bain. Décidément, il n'avait absolument aucune envie d'aller là-bas et il ne connaissait personne d'assez bien pour être traîné de force là-bas pour l'aider à passer au travers de ce calvaire. Enfin, oui mais... Damon ne voulait pas traumatiser ses parents en ramenant Soo Hyun, qui était encore en cours présentement de toute façon. Ou plutôt qui venait de terminer vu l'heure... Et aussi parce que son colocataire était non seulement un peu psychopathe sur les bords avec sa tronche, mais aussi car ça aurait fait un peu gay. Même s'ils le connaissait déjà tous depuis le temps. Le demi-chinois laissa un nouveau soupire s'échapper de ses lèvres et gagna le hall d'entrée pour se chausser et partir, prenant soin de verrouiller la porte derrière lui. Heureusement, l'appartement de Lauren n'était pas situé tellement loin du sien, peut-être cinq minutes pour quelqu'un qui marchait plutôt rapidement ou qui était simplement capable de faire de grands pas : ce qui était son cas.

Fuck. Il arriva dans le stationnement du bloc en même temps que la luxueuse bagnole de ses parents. Au moins, Damon n'était pas arrivé après eux, c'était déjà ça. Le fils attendit que son paternel stationne la voiture et rejoint ses parents pour se voir offrir un câlin par sa mère. Urg. Elle savait pourtant qu'il détestait ce genre de démonstration et qu'il ne s'y laissait aller publiquement qu'avec sa grande sœur... mais elle restait sa maman et il se força pour le lui rendre, glissant par la suite un rapide regard à son père ainsi qu'un léger hochement de tête en guise de salutation. « You're so pale. Do you eat well at least ? It seems not with your skin tone. » ( Ce que t'es pâle. Tu manges bien au moins ? On dirait pas vu ton teint. ) Sacrée maman. Le pire, c'est qu'elle lui disait ça avec un magnifique sourire et Damon savait for bien que c'était son instinct de mère qui parlait. Dans un sens, elle prouvait qu'elle était bien sa génitrice avec une telle façon de lui dévoiler ce qu'elle pensait. « Yes mom, don't worry » ( Oui maman, t'inquiète pas. )

Bien élevé, il ouvrit la porte de l'appartement de Lauren et la tint ouverte pour laisser entrer ses parents en premier. Ça le faisait bien chier d'être là, mais par respect pour sa mère et sa sœur aînée – et un peu par peur interne de son père – il s'efforça de ne pas trop l'afficher sur son beau visage. Ne croyez pas qu'il souriait, loin de là. Disons que Dam se contentait de n'afficher aucun sentiment... Jusqu'à voir un pur inconnu sur qui son regard se posa immédiatement avec venimosité. Il le détailla rapidement de son œil voyant jusqu'à voir sa main tenir celle de Cassidy et crispa la mâchoire devant ce geste si simple. Les parents dégagèrent rapidement pour aller faire le tour de l'appartement – surtout grâce à la curiosité de la californienne de souche – et Chang put enfin froncer les sourcils et retrousser légèrement le nez dans une expression de dégoût. Qui était-il pour oser toucher sa petite sœur, après tout ? Néanmoins, Damon se contenta d'un dernier regard méprisant envers cet inconnu avant de porter son entière attention sur Cassidy, passant près d'elle pour aller rejoindre le reste de la famille un peu plus loin. « I'm as motivated as you to be here, but let's make an effort for Lauren » ( Je suis aussi motivé que toi d'être ici, mais faisons un effort pour Lauren. ) Parce que, forcément, le jeune homme était prêt à supporter une soirée aussi emmerdante que pour faire plaisir à sa grande sœur. Remarque, peut-être que cet étranger apporterait un peu de divertissement ?


« if happy ever after did exist, i would still be holding you like this. all those fairytales are full of shit. one more fuckin' love song i'll be sick. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Chang Lauren
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 46
Ϟ live in seoul since : 16/04/2012


MessageSujet: Re: we are family ♥.   Ven 20 Avr - 13:20

{faites des romans si vous voulez, mais j'en fais pas moi *sors*
& coucou savadi, je savais pas que t'allais faire parti du rp *fixe myr & raie*

tenue}

Contrairement à ses cadets, Lauren était plutôt contente d’accueillir toute sa famille chez elle. Certes elle aurait probablement préféré que ce soit chez ses parents, elle aurait eu plus de temps à elle, mais que ce soit chez elle ne l’embêtait pas plus que ça. Dans tous les cas, elle était contente de pouvoir voir son frère et sa soeur, ses parents aussi, mais disons qu’elle appréciait un peu moins ses géniteurs que ses cadets. Ce qui ne l’empêchait pourtant pas d’être soudainement plus occupée dans sa journée. Elle n’eut pas le droit à une journée de congé comme Damon, simplement parce qu’elle ne travaillait pas dans l’entreprise familiale et son père n’avait donc pas de possibilité de la libérer de ses occupations. Néanmoins, elle avait demandé l’après-midi de congé pour avoir le temps de tout préparer, parce qu’il y avait beaucoup à faire, c’était évident. Si sa famille n’était pas trop nombreuse, et encore c’était très relatif en comparaison avec les autres, il fallait cependant que tout soit parfait si elle ne voulait pas supporter des commentaires de son père. Elle connaissait suffisamment son géniteur pour savoir cela et elle ne voulait pas en plus l’imposer à ses cadets.
Lorsque son cadran sonna pour la réveiller le matin, Lauren se dépêcha de préparer un minimum de choses. D’abord, il fallait qu’elle s’assure qu’Ilyah ne serait pas présent au souper, elle n’avait pas envie de devoir expliquer à ses parents pourquoi elle avait un colocataire en plus de la présence, fausse et complètement inventée, de Cassidy dans son appartement. D’autant plus qu’elle entendait d’or et déjà les commentaires de son père et Damon. Ce pourquoi elle décida, encore une fois, de faire un vacarme monstre en se levant. Elle lui sourit joyeusement lorsqu’elle le vit tirer du lit, alla l’embrasser sur la joue avant de filer au travail.

Une fois sa demi-journée de travail terminée, demi-journée où elle avait pris soin d’éviter Charles, Lauren rentra à son appartement, contente de le retrouver vide. Elle s’affaira rapidement à la nourriture, préparant plusieurs plats typique de leur famille - principalement un mélange de toute leurs cultures. Heureusement, elle pouvait compter sur l’attitude de ses parents qui ne voulaient pas que personne se gave pour ne pas se tuer en faisant des milliers de kilos de nourriture. Une fois le repas complètement préparé, ce qui était surtout la suite des préparations de ce matin, la jeune femme fila sous la douche pour s’assurer d’être prête lorsque ses parents arriveraient. C’était moins grave devant ses cadets, mais elle ne pouvait pas se permettre un faux pas devant son père. En soit, elle pouvait être fière d’elle d’être aussi prompte sur le ménage, parce que ce n’était pas Ilyah qui le serait, de cette façon elle n’avait pratiquement rien à ranger. Une fois habillée, elle s’installa devant le miroir pour arranger ses cheveux dans un chignon. C’était la manière la plus simple de placer sa chevelure et c’était surtout ce qu’il y avait de plus rapide.

Seize heure trente, voilà l’heure qui s’affichait dans le cadran de sa chambre. Il ne lui restait plus tellement de temps avant que tout le monde rapplique chez elle. Elle était assez prête, il ne lui restait que des détails à régler ce qu’elle s’empressa de faire. Les apéritifs étaient dans le four et elle terminait de dresser la table en s’assurant d’avoir mis tout le nécessaire, les milliers d’ustensiles requis pour le repas. Bref, tout était finalement près et quelques minutes plus tard c’était Cassidy qui passait le pas de la porte. Comment Lauren savait qu’il s’agissait de sa petite soeur ? Eh bien, elle était probablement la seule personne dans sa famille qui entrait sans au moins cogner à la porte. Du moins, c’était ça et le fait qu’elle s’annonça. Essuyant ses mains sur un linge qu’elle replaça rapidement, la jeune femme se dirigea vers l’entrée pour accueillir sa petite soeur. La trouvant accompagnée d’un jeune homme, elle finit par arquer un sourcil. Qu’est-ce que Cassidy allait sortir à leurs parents pour expliquer la présence de ce type ? Cela dit, elle décida de prioriser les bonnes manières aux questions si bien qu’elle accueillit rapidement sa petite soeur et son... ami : « Cass’, I’m glad you showed up before father and mother. » ( Cass', je suis contente que tu sois arrivée avant mère et père. ) Habituée de parler en anglais avec sa famille, elle ne savait rien des capacités de ce jeune homme au niveau des langues si bien qu’elle ajouta : « Enchantée, je suis Lauren, la soeur ainée de Cassidy. Vous êtes ? » Oh, elle se doutait bien que les mêmes questions quand toute la famille serait arrivée mais bon.
Ce fut ensuite au tour de Damon et des parents à pénétrer dans l’appartement. En temps normal, elle aurait sauté dans les bras de son frère, mais l’attitude de sa mère la força à la surveiller de loin et même de la suivre dans l’exploration de l’appartement. Laissant ses deux cadets en compagnie de l’inconnu, Lauren s’assura rapidement que sa mère ne ferait rien de terrible avant de rappliquer vers son frère pour aller le serrer dans sa bras. « I’m so happy to see you Damon. You don’t look so well, do you eat enough ? » ( Je suis si contente de te voir Damon. Tu n'as pas l'air si bien, manges-tu assez ? ) Pas le temps de s’attarder sur le teint pâle de son frère ou de lui dire qu’il devrait faire plus attention que ses parents avaient terminer leur petite visite rapide. Peut-être aurait-elle des commentaires pour ne pas les avoir accompagnés, mais Lauren les devança : « The appetizers should be ready... Si vous voulez bien me suivre. » ( Les apéritifs devraient être prêts... ) Elle se sentait mal d’utiliser l’anglais devant ce type comme ça, mais l’habitude était présente. Alors qu’elle se dirigea vers le salon pour installer tout le monde sur les divans, elle entendit sa mère faire un commentaire sur l’appartement qu’elle partageait supposément avec Cassidy: « My sweet little girls, your place is so pretty but you should put more colors in it. » ( Mes chères petites filles, votre appartement est joli, mais vous devriez mettre plus de couleurs. ) Haussant les épaules avec un sourire, elle fit mine de lancer un regard complice à sa petite soeur avant d’aller chercher les apéritifs qu’elle alla déposer sur la table avec un petit : « Et voilà, j’espère que ça conviendra à tout le monde. » Avant d’aller s’assoir près de Damon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Chang Cassidy
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 38
Ϟ live in seoul since : 16/04/2012


MessageSujet: Re: we are family ♥.   Sam 21 Avr - 18:45

Cass' et ses hommes. franchement, vu le nombre de garçons qu'elle pouvait fréquenter, des inconnus comme des connaissances et des amis, elle aurait aussi bien pu vendre le concept et en fait une émission pourrie à la télévision que les gens écouteraient rien que pour dire à quel point elle était horrible. et c'était une idée à explorer du point de vue de la demoiselle. aussi idiot que le concept puisse être, elle était certaine que ça marcherait, il n'y avait qu'à regarder les côtes d'écoute de jersey shore pour comprendre que même la pire cochonnerie pouvait attirer les gens. enfin, elle y reviendrait plus tard, l'important en ce moment, c'était le garçon à sa porte. on ne pouvait pas le considérer comme un parmi tant d'autres, mais on ne pouvait pas dire qu'il était vraiment spécial comparé aux autres. c'était un bon ami, et plutôt que de compter sur ses meilleurs amis, elle l'appelait lui. d'abord parce que son psychopathe de meilleur ami refuserait surement s'il ne recevait pas quelque chose en échange et par quelque chose, il fallait lire argent. quant à son autre meilleur ami, il était toujours trop occupé par ses études en médecine. donc le meilleur choix restait Ma Joon. ce bon vieux Ma Joon toujours prêt à aider et à se ramener à ses côtés. c'est peut-être pour ça qu'elle avait décidé de faire de lui son petit ami. enfin, petit ami dans le langage cassidien, c'était plus ami avec des avantages qui agit comme dans un couple, mais sans les sentiments débiles qui viennent tout compliquer.

« Ca se voit tant que ça ? » erf, ce qu'il était mignon. si elle avait été du genre émotive et toutes ces conneries, il y a de bonnes chances qu'elle serait tombée sous le charme du jeune homme. mais ce n'était pas le cas, mais ça avait aidé. Cass' n'allait jamais bien loin avec les gens qui ne lui plaisaient pas physiquement. elle adorait d'ailleurs la forme que prenait son visage lorsqu'il faisait un sourire. elle prit cependant de le regarder un peu plus attentivement, se mettant dans la peau de sa mère qui était toujours à la recherche du moindre défaut. « hm... nan ça va. tu ne sens pas le vomi, tu ne pus pas l'alcool, juste de bonnes cernes et l'air un peu fatigué. » personnellement, ça amusait la demoiselle et lui faisait plaisir à la fois. malgré le fait qu'il venait probablement d'avoir une méga fête, il était quand même venu, même si sa tête devait le faire souffrir et qu'il n'avait qu'une envie, qui était de dormir. enfin, il était trop tard pour se sauver maintenant qu'elle le tenait par la main pour le mener en enfer. « Je t'ai dis que t'étais très belle ? Fais attention, je pourrai tomber amoureux... » un sourire moqueur prit place sur les lèvres de la demoiselle. « qui a dit que tu avais le droit? je n'ai pas eu d'invitation à ta fête, tu n'as pas le droit de tomber sous mon incroyable charme! » eh oui, même le bloc de glace Cassidy arrivait à faire des blagues. mais ce n'était qu'avec les gens qui la mettaient à l'aise. et il n'y en avait pas beaucoup. mais voila qu'ils étaient arrivé aux portes de l'enfer, enfin les portes pour ce soir. sans hésiter -parce que si elle hésitait, elle risquait de se sauver en courant- elle anchit les portes, trainant avec elle son porte-chance? ou peut-être plus son seul espoir. « Cass’, I’m glad you showed up before father and mother. » ( Cass', je suis contente que tu sois arrivée avant mère et père. ) pour être honnête, elle était tout aussi contente, ou plutôt soulagée. ç'aurait vraiment été un drame si elle était arrivée après eux. et afin de réussir à passer au travers de la soirée, il valait mieux éviter les drames. ne sachant pas trop quoi répondre, elle ne fit qu'un petit sourire inconfortable. parce que même avec sa famille, ou plutôt, surtout avec sa famille, Cass' ne savait jamais sur quel pied danser.

et à peine quelques minutes plus tard, voila que satan et mini-satan arrivaient. lire ici que son père et son frère venait d'arriver dans la cour. sa mère quant à elle, était une mère normale -aussi normale que pouvait l'être une californienne aux cheveux bruns et yeux verts-. elle donnait un minimum d'attention à ses enfants. mais comme d'habitude, c'était surtout Damon et Lauren qui la recevait. « mom, dad. » et elle s'inclina légèrement. mais elle n'eut droit qu'à un petit signe de la main de sa mère et rien du tout de son père. enfin, elle n'allait pas se laisser aller à être totalement déprimée, cela faisait déjà 19 ans qu'elle vivait ce traitement chaleureux de la part de son géniteur. et pour dire vrai, elle fut drôlement soulagée lorsqu'ils disparurent dans l'appartement pour visiter. mais bon, il y avait toujours son frère, presque aussi sympathique que son père. « I'm as motivated as you to be here, but let's make an effort for Lauren » ( Je suis aussi motivé que toi d'être ici, mais faisons un effort pour Lauren. ) comme si elle avait besoin qu'il lui dise quoi faire. elle avait toujours mis des efforts lorsqu'ils étaient toute la famille au complet. pour qui il se prenait d'ailleurs? il n'avait aucun droit de lui dire quoi faire. « don't boss me around Damon. » ( me donne pas d'ordre Damon. ) elle lui donna même droit à son regard le plus froid. la soirée s'annonçait déjà pleine d'emmerdes. n'importe qui ayant sentit l'atmosphère peu agréable entre les membres de la famille se serait sauvé en courant, mais malheureusement, le pauvre Ma Joon était toujours prisonnier de la main de la demoiselle. eh oui, elle ne l'avait pas lâché jusque là, et n'avait pas la moindre intension de le faire. alors que son frère les laissait seul pour aller rejoindre le reste de la famille dans une autre salle, la demoiselle laissa échapper un soupire, eh oui, elle était déjà exténuée et la soirée ne faisait que commencer. « désolée de te faire subir ça... » mais il était là, et même si ses parents n'avaient pas réagit, c'était évident qu'ils savaient qu'il était là, ce n'était qu'une question de temps avant que les questions ne fusent de tous les côtés. mais elle hésitait à lui dire, de peur qu'il ne parte en courant malgré tout. donc pour donner un peu plus de courage, ou plutôt l'inciter à ne pas se sauver, elle lui offrit un baiser langoureux. ce n'était pas son genre d'utiliser les paroles et de devoir se montrer sincère. non, vraiment, la sincérité, ça n'avait jamais été son point fort, elle devait toujours faire les choses de façon détournée. mais bon, s'ils restaient trop longtemps dans leur coin, les autres membres de la famille allait sentir quelque chose de suspicieux ou alors ils allaient s'imaginer qu'ils faisaient des choses inappropriée, alors elle le mena dans le salon où le reste de la famille était déjà. « My sweet little girls, your place is so pretty but you should put more colors in it. » la cadette roula légèrement les yeux, tandis que sa sœur haussait simplement les épaules. c'était bien le genre de maman Chang de s'intéressé à la déco. mais aucune des deux filles ne donnèrent le moindre commentaire. si maman Chang disait qu'il manquait de couleur, c'est qu'il en manquait. il valait mieux ne pas la contredire si on ne voulait pas se lancer dans un interminable débat. voyant qu'un silence s'installait, elle y vit le moment parfait pour lâcher une nouvelle digne d'une bombe. « i think it's time i introduce my boyfriend to you. his name's Kwon Ma Joon. » ( je crois qu'il est temps que je vous présente mon petit ami. il s'appelle Kwon Ma Joon. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Kwon Ma Joon
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 39
Ϟ live in seoul since : 18/04/2012


MessageSujet: Re: we are family ♥.   Dim 22 Avr - 12:49

dday; j'espère que c'était une bonne surprise alors ♥
Ma Joon et les femmes... c'était toujours du sérieux ! Ça l'était jusqu'au jour où il accepta la proposition la plus insensée sur terre ; devenir le faux petit-ami de Chang Cassidy. Pour peu de le dire, la nouvelle avait vite fait le tour du pays -merci facebook- et tout le monde n'y voyait que du feu ! En même temps, Joon ne plaisantait jamais avec l'amour et avec les sentiments humains. C'était presque contre nature... Mais il avait brisé ses principes dès l'instant où il avait subi le regard implorant de la californienne. Impossible pour Joonie de rester de marbre. Oh bien sûr, techniquement dit, Cassidy n'était qu'une amie parmi tant d'autres. Sans véritable surprise, ils s'étaient rencontrés dans le night club le plus branché de la ville, et ils ne s'étaient jamais vu dans d'autres circonstances. Enfin ça, c'était avant. Car comédie ou non, Ma Joon tenait tout de même à la jeune femme pour s'être lancé dans une histoire vouée à l'échec. Ou tout du moins, programmée pour ne pas durer. Une grande première pour lui. Il admettait d'ailleurs que l'inconnu avait quelque chose d'excitant. Sortir avec une fille telle que Cassidy promettait son lot de frayeur à coup sûr, mais bizarrement il ne craignait rien. Même s'il ne savait pas encore grand chose d'elle, de sa famille, de sa vie, le coréen se disait qu'il n'avait rien à perdre au final. On pourrait même penser qu'elle l'utilisait, simplement. L'idée lui avait effleuré, mais il s'en fichait. Ce n'était pas comme s'il était amoureux, par exemple. Puis d'une certaine manière, il y voyait aussi son compte. S'il pouvait l'aider en quoi que ce soit et lui redonner le sourire, alors c'était tant mieux. C'était une bonne occasion de la connaître telle qu'elle était. Après tout, il était bien placé pour savoir que dans leur monde il y avait toujours un « laisser paraître » pour dissimuler la vraie façon de penser des gens. Un monde d'hypocrites. Heureusement, les Kwon n'étaient pas comme ça. Il était donc psychologiquement préparé au meilleur comme au pire maintenant qu'il devait rencontrer sa belle-famille !

« Je t'aurai bien invité... si ça avait été prévu ! ». Cela avait été sa réponse à cette pertinente réplique. Il n'allait pas lui faire le topo de la soirée passée, mais comme tous les samedi soir, des amis à lui et les amis des amis s'étaient tous incrustés chez lui pour une fiesta magistrale ! Impossible de penser à tout, si ce n'est de se mettre dans l'ambiance tout en assurant les festivités. C'était avec ces petits moments de complicités que Ma Joon découvrait sa belle sous un autre jour. Beaucoup plus rayonnante et légère. Il se disait qu'il voyait juste en elle et que sous ses grands airs qui dupent tout le monde, se cachait une fille beaucoup plus sensible et fragile qu'il n'y paraissait. Cassidy l'intriguait par tant de facettes... et il lui était impossible d'abandonner en cours de route. Ils iraient en enfer jusqu'au bout maintenant. Et ça débutait tout de suite.

La première impression qu'il eut de Lauren en la voyant arriver fut positive. D'instinct, Ma Joon sentit que l'aînée de la famille était du genre studieuse et aimante. Non non il n'était pas là pour juger, mais il ne pouvait pas s'en empêcher non plus. Un sourire timide aux lèvres, le coréen inclina poliment la tête pour la saluer. Il se doutait que sa présence allait susciter de nombreuses interrogations et qu'il dérangerait, très probablement. Dans ces cas-là, se taire et sourire était la meilleure des options à prendre. Après tout, il entrait en territoire inconnu. Et pour vaincre, il devait d'abord analyser ses adversaires avant de répliquer. En soit, la jolie Lauren ne semblait pas être une menace. A l'inverse, lorsqu'elle s'adressa à lui en coréen, Ma Joon releva aussitôt la tête. Parler américain était une façon simple et concrète de le foutre à part. Sans non plus entrer dans la paranoïa -puisque c'était leur langue maternelle- le jeune Kwon ressentit un profond soulagement de ne s'être pas fait ignorer. Toujours fidèle à lui-même et doté de son éternel sourire, il lui répondit d'une voix calme et assurée : « Kwon Ma Joon, le petit-ami de Cassidy. Enchanté de faire votre connaissance. » Il n'empêche qu'il était aussi capable s'exprimer en américain. Son niveau était plutôt bon puisqu'il avait fait des études, bien qu'il soit plus lent à la détente forcément. Quitte à se taire, il allait devoir se montrer plus vigilent et attentif qu'une tout autre personne. C'était une bonne occasion pour lui de se lancer, mais il n'osait tout simplement pas. La peur de se vautrer, sans doute. Il verrait bien par la suite de toute façon.

Le reste de la belle famille ne tarda pas à débarquer. L'instant fatidique et oui... Bien élevé, Ma Joon s'inclina à leur arrivé et pourtant, il passa quasiment inaperçu auprès de Monsieur et Madame Chang ; ce qui eut le don de le soulager aussi paradoxalement que ça lui jetait un froid. En revanche, celui qui devait très probablement être Damon, le toisa d'un regard dédaigneux. Fronçant des sourcils face à cette « inspection », il se rappela alors ce que Cassidy lui avait dit à propos de son grand-frère. Il se souvenait aussi de la façon dont elle avait brièvement décrit son père, et pour l'un comme pour l'autre, « Peace&Love » ne semblait pas le thème le plus approprié pour les décrire. Alors qu'elle le retenait toujours par la main, la brune répliqua à Damon une chose que même le plus abruti des hommes sur terre aurait saisi ! Woah tenduuu. Il y avait de quoi en venir aux conclusions hâtives... En plus d'entrer en territoire inconnu, ce territoire était en guerre ! Bouarf. De toute façon, aucune famille n'était parfaite. Il avait bien senti l'étrange tension entre chacun des membres (à part peut-être pour Lauren). A vrai dire, il s'était senti un peu mal pour Cassy par le manque d'attention venant de ses propres parents. Raison pour laquelle il avait doucement caressé le revers de sa main avec son pouce dans un geste de soutien moral. Elle n'était pas seule. Elle ne devait pas oublier. Il était l'épaule sur laquelle elle pouvait se reposer ou même pleurer. Elle pouvait compter sur lui. Il ferait de son mieux.

« désolée de te faire subir ça... ». Pendant un instant, il se sentit un peu bête. Bête, parce qu'il n'avait pas su quoi lui dire pour lui remonter le moral. De toute façon elle se jeta bien vite sur ses lèvres. Étonné par cette attitude soudaine, Ma Joon referma les yeux et posa lentement sa main sur sa hanche. Il avait beau répondre à son baiser, il ne pouvait s'empêcher de se poser des questions. Qu'est-ce qui avait germé dans sa tête pour agir de manière aussi impulsive ? Le brun était tenté de dire que c'était à cause du mal-être. Il n'était pas dupe non plus. Il savait que ce n'était pas un acte d'amour, mais plus un appel à l'aide. Avec ce qu'il avait eu d'aperçu, il pouvait supposer qu'elle ne se sentait pas à sa place auprès des siens. Aussi étrangère qu'il pouvait l'être... Alors lorsque leur baiser fut rompu, le coréen glissa une main dans les cheveux de Cassidy de façon à ce qu'elle le regarde. Comme toujours, il avait ce petit air jovial et téméraire au minois ; preuve de son optimiste ou de son inconscience à toute épreuve. « T'en fais pas pour moi. On forme une équipe hein ? Sois juste Chang Cassidy ! ». Celle qu'elle devait être ou celle qu'elle était réellement... Peu importe le stratagème, lui il serait juste Kwon Ma Joon.
Voilà qu'ils étaient les derniers à débarquer dans le salon... mais au moins on les remarquerait cette fois-ci ! Discret sans être envahissant, le coréen s'installa sur l'un des divans aux côtés de sa dulcinée. En bon timing, Lauren leur apporta des amuses-gueules qu'il s'efforça de ne pas regarder. Il n'avait peut-être rien avalé à son réveil, mais la raison n'était pas suffisante... Bien sûr, il sentit à nouveau le regard révolver de Damon se poser sur lui, et le silence qui s'installa marqua l'élément perturbateur de la soirée. Bon ben c'était parti... Son courage restait intact, mais son sourire se crispa un peu lorsque l'heureuse nouvelle éclata au grand jour. Pour gagner contenance, sûrement, Joon scella sa main dans celle de Cassidy. Il les considéra tous d'un regard circulaire, et s'arrêta sur le visage du Papa Chang pour de se présenter comme il se doit. « Bonsoir abeonim ( beau-père ). Je suis Kwon Ma Joon. Enchanté de faire votre connaissance. J'espère que ma présence ne vous dérangera en rien... ». Sans oublier la belle-maman bien sûr, il se tourna vers la californienne pur souche et hésita soudain à se prononcer. « Eomeonim ( belle-mère ) ... ». Oui sauf que le dire en anglais aurait été mieux. Certes, mais puisqu'il ne s'en rappelait plus et que la pression venait soudain de monter, il improvisa une tout autre connerie qui -il l'espérait bien- allait les faire sourire ! « Pretty mother ! Nice to meet you... ». Ouais... c'était carrément maladroit de sa part, mais au moins il avait gardé le sourire jusqu'au bout. Huh.


They forgot how to love and lost their heart to care
They're busy living with their backs turned on each other


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Chang Damon
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 73
Ϟ live in seoul since : 15/04/2012


MessageSujet: Re: we are family ♥.   Dim 22 Avr - 16:08

Un timing divin lui permit d'arriver pile poil en même temps que ses parents. Il aurait préféré arriver avant eux pour avoir un peu de temps avec ses sœurs avant qu'ils ne pointent leur nez, mais il n'allait pas se plaindre. Après tout, arriver après papa Chang était bien la dernière chose qu'il souhaitait puisqu'il n'avait pas tellement envie de se faire refaire le coup du sermon sur son état de personne impolie et immature. Oui, son père le traitait d'immature car, Damon avait toujours eu la manie de ne pas prendre ses devoirs et responsabilités en main par lui-même. Il avait toujours fallu que le chinois lui pousse dans le dos pour le forcer à se discipliner. Certes, il y avait longtemps que Dam avait appris à agir de façon purement autonome, mais dans le regard d'un parent, son enfant ne grandit pas. Ce qui se révélant souvent assez chiant puisque même au travail, le père ne semblait pas avoir suffisamment confiance en son fils pour passer une journée entière sans aller voir si tout allait bien de son côté. Ah les parents des fois...

L'enfer ouvrait ses portes sur une soirée des plus traditionnellement ennuyeuses. À peine le demi-chinois avait-il posé le pied dans l'appartement de Lauren qu'il sentait déjà l’oppressante envie de rebrousser chemin pour retourner glander à son appartement ou de se préparer à sortir passer la soirée et la nuit à traîner dehors. Tout, mais pas ça. Toutefois, la présence de cet inconnu le travaillait beaucoup trop pour inventer un truc et s'en aller. Pour l'instant, il se contenta de l'ignorer. Le temps viendrait où il pourrait s'en donner à cœur joie pour le juger et essayer de deviner ce que Cassidy pouvait bien trouver à cette jolie gueule. Quoi ? Ce n'est pas parce qu'il n'appréciait pas sa présence – et encore moins sa main dans celle de sa petite sœur – qu'il était incapable d'admettre lorsqu'il croisait un beau visage. « don't boss me around Damon. » En guise de réponse, le jeune homme posa son regard sur elle avec son visage particulièrement inexpressif. Il était son grand frère, il pouvait lui donner des ordres s'il le voulait bien. Puis, il désirait simplement que la soirée de Lauren ne soit pas horrible puisqu'elle semblait si contente. Parlant de l'aînée de la famille, elle revint vers lui après avoir suivi les parents pendant un moment et le serra dans ses bras. Immédiatement, les bras du demi-américain vinrent envelopper le corps de sa frangine pour lui rendre son câlin. La seule personne envers qui il démontrait constamment de l'affection, et ce, depuis toujours et peu importe qui se trouvait dans les parages. « I’m so happy to see you Damon. You don’t look so well, do you eat enough ? » Maman deux, mais cette réplique força un très mince et subtile sourire à se dessiner sur ses lèvres. « You're just like mom, you know ? » ( tu es comme maman, tu le sais ? ) Dam desserra son étreinte sur la jeune femme tout en retrouvant son visage neutre pour la suivre jusqu'au salon et laisser la cadette accompagnée de son intrus seuls dans l'entrée.

Il s'installa sur un des divans en suivant du regard sa sœur poser les apéritifs sur la petite table après avoir écouté un commentaire de maman sur la décoration des lieux. Du coup, puisque le sujet ne le concernait pas, il ignora ledit commentaire et fit une place pour son aînée à sa droite. Après tout, il voulait l'avoir dans son champ de vision et lui laisser une place à gauche aurait résulté à se tordre le cou constamment pour la regarder. Finalement, Cassidy se ramena avec sa tache sur deux pattes pour rester debout et forcer l'entière attention de la famille sur eux. Damon en profita pour poser son regard critique et froid sur le second jeune homme et le détaillé, cherchant le truc qui clochait chez lui. « i think it's time i introduce my boyfriend to you. his name's Kwon Ma Joon. » Évidemment. Elle ne lui tiendrait pas la main s'il avait été un pauvre clochard ramassé sur le bord de la route en train de crever dans des vêtements en loques. Il l'observa se présenter dans son langage coréen à son papa puis à sa maman. Dam glissa un coup d’œil à ses parents pour voir leurs réactions et ne fut pas bien étonné de constater que le visage du père restait d'un marbre indéchiffrable tandis que sa mère affichait un large sourire chaleureux. « Pretty mother ! Nice to meet you... » Pardon ? Il entendit le doux rire de sa mère remplir les lieux, après tout, elle n'était pas bien méchante. Sauf que lui darda un regard sur le prénommé Majoon. Quand on ne sait pas parler une langue : on l'évite. L'effort était là, mais Damon voyait toujours le côté sur lequel il pouvait basher mentalement. D'ailleurs, il fut bien le seul membre de sa famille a demeurer complètement atone puisque même le père eut une subtile réaction devant l'effort de Kwon. Devant le fait que même son père ne semblait pas détester profondément cet inconnu, Damon fit craquer sa mâchoire d'agacement. Si ça avait été Lauren, le chinois aurait probablement été beaucoup plus sec envers le nouveau venu. Comme quoi, Cassidy était la cadette qui n'avait pas été prévue et envers qui l'instinct de protection était un peu moins fort.

« Dis-moi, Ma Joon, dans quoi travaillent tes parents ? » Maintenant, Damon reconnaissait son père avec ses questions de rang social. Il savait où cette interrogation conduisait et il était évident qu'il cherchait à savoir si Kwon était digne de fréquenter la cadette de la famille. Du même coup, le fils allait pas se gêner pour évaluer la situation non plus. Avec Dam, tout le monde commence au bas de l'échelle et doit gravir les échelons par eux-même s'ils veulent gagner ne serait-ce qu'une seule once de respect. Au moins, ce dernier pouvait avoir l'honneur de s'être bien vêtu, mais ça, c'était sûrement grâce à Cassy. Puis, quand on regardait un peu mieux, il avait l'air d'avoir une sale gueule avec ses cernes. Soit il était beaucoup trop studieux et se couchait à des heures impossibles, soit il était quelqu'un qui aimait s'amuser. Ou alors c'était un truc naturel contre lequel il ne pouvait lutter, mais c'était un peu plus rare.


« if happy ever after did exist, i would still be holding you like this. all those fairytales are full of shit. one more fuckin' love song i'll be sick. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Chang Lauren
avatar

❖ wonderful pawns.
they became useful as pawns in a game of chess.

Ϟ messages postés : 46
Ϟ live in seoul since : 16/04/2012


MessageSujet: Re: we are family ♥.   Lun 23 Avr - 1:26

{nah c'était pas une belle surprise je suis allée battre myr à cause de ça uwu *sors*}

La présence de l’inconnu qui accompagnait Cassidy intriguait grandement Lauren, cela dit, elle avait un minimum de bonnes manières si bien qu’elle ne pouvait pas tout de suite poser des milliers de questions. Se présenter, surtout après l’avoir ignoré en parlant en anglais - bien que c’était principalement une habitude plus qu’autre chose, était la moindre des choses. Aussi, ça lui permettait de lui demander son identité d’une manière plus polie, ce qui était un peu l’idée de base. Elle s’arrêta néanmoins dans son élan pour aller s’occuper d’on ne sait trop quoi avant que ses parents arrivent lorsque le jeune homme pris la parole. Son petit ami ? Passant rapidement du jeune homme à sa petite soeur, Lauren essayait d’assimiler la nouvelle le mieux possible. Elle n’avait jamais vu Ma Joon, et même si elle était consciente qu’elle n’occupait pas une si grande place dans la vie de Cassidy, donc qu’elle n’en savait pas grand chose, elle aurait quand même pensé avoir pu voir plus d’indices que ça. Probablement que la surprise se lisait assez bien sur son visage, mais elle finit par se reprendre alors qu’elle souriait à pleine dents. Bien sur qu’elle était contente pour sa petite soeur, il n’y avait pas de doute là-dessus ! « Cass’ tu ne m’avais pas dit ça... » Pour une fois, elle avait réussi à contrôler son habitude de parler en anglais, mais son reproche était très probablement inutile et ce n’était même pas un point important de la situation. « Je crois qu’un bienvenue dans la famille est de mise dans ce cas. Prenez soin de ma petite soeur. » Et un sourire chaleureux s’étendit sur ses lèvres alors qu’elle essayait de se montrer le plus accueillante possible. Elle serait bien la dernière qui voudrait être menaçante ou le rejeter d’une manière ou d’une autre. Son regard se posa ensuite sur Cassidy, avec un mélange de joie et de jalousie. Si ça pouvait la rendre heureuse, c’était tant mieux, après tout Lauren voulait que le mieux pour ses cadets. Cela dit, autant parce que les relations amoureuses n’étaient pas son fort que parce qu’elle n’était pas idiote au point de manquer le froid qu’il y avait entre sa soeur et elle, voir Cassidy en couple de cette façon la rendait pratiquement jalouse.
Peut-être aurait-elle du profiter du moment qu’elle avait seule avec ces deux-là pour s’assurer que Ma Joon était au courant que la cadette vivait supposément ici. Peut-être aurait-elle du l’encourager, lui souhaiter bon courage pour ce qui allait s’en suivre. Après tout, même si la demoiselle adorait sa famille, ignorait volontairement bien de leurs défauts, elle était plus que consciente que sa famille pouvait être dure. Elle se doutait bien que sa mère ne serait pas aussi dure que son père ou son frère le serait, mais sait-on jamais. Lauren ne pouvait qu’espérer que tout le monde ferait un effort pour le bien de Cassidy et aussi pour celui de son copain, mais elle ne pouvait rien contrôler avec sa famille, c’était son père et son frère qui avait généralement le dernier mot sur pratiquement tout. Pas que ça la dérangeait tant que ça, mais pour quelqu’un qui n’était pas habitué à l’ambiance familiale, ça allait peut-être être dur.

L’heure fatidique arriva lorsque les parents arrivèrent en compagnie de Damon. Forcément, Lauren était beaucoup plus contente de voir son petit frère que ses parents, mais elle priorisa tout de même l’accueil de ses géniteurs pour la bonne cause. Néanmoins, elle ne jugea important de les suivre par tout. Serrer son cadet contre elle lui faisait plaisir et elle était contente de voir qu’il ne changeait toujours pas de comportement avec elle. « You're just like mom, you know ? » Une moue se dessina sur son visage et elle plissa le nez alors qu’elle le fixait. On voyait toujours un sourire sur ses lèvres alors qu’elle s’exclama : « That’s not true at all. » ( Ce n'est pas du tout vrai. ) Oh, elle savait bien que si, elle avait beaucoup de traits communs avec sa mère, cela dit, elle ne pouvait pas le laisser dire ça sans réagir, même si ça ne la dérangeait pas réellement.

Alors qu’elle prenait place à côté de Damon après avoir amené les apéritifs, Lauren leva le regard vers Cassidy qui lâchait ce qui serait probablement la bombe de la soirée. Ayant déjà était mis au gout de la sauce, l’ainée se contenta de sourire avant de se concentrer sur Ma Joon. C’était à lui de parler et elle espérait qu’il ferait une bonne impression, mais elle n’avait pas à se prononcer sur la nouvelle. Si l’introduction semblait plutôt pas mal, elle fut surprise de de le voir tenter l’anglais : « Pretty mother ! Nice to meet you... » Tout comme celui de sa mère, le rire de la jeune femme faillit s’élever dans la pièce, mais elle retint. Elle savait que ce n’était pas méchant venant de la californienne, mais elle pouvait bien croire que Ma Joon pourrait être gêné de ce qui se passait. Elle se contenta d’étirer son sourire en quelque chose d’encourageant alors qu’elle réalisait l’attitude de Damon à côté d’elle. Alors que tout le monde attendait une réaction de la part de papa Chang, la demoiselle attrapa un apéritif et avant de le manger elle glissa à l’intention de son frère : « Laisse lui une chance, pour Cass’. » Pour la plus vieille tout le monde était beau et gentil, elle ne voyait donc pas l’intérêt de le juger comme ça. Cela dit, si elle pouvait demander un effort de Damon, même si elle savait bien qu’elle ne le changerait pas, c’était tout simplement impossible de faire une telle demande à son père. Ce dernier commença les questions par ce qui était sans doute la plus importante à ses yeux. Si Lauren fut tentée de lui demander d’attendre plus tard, elle changea plutôt son approche en proposant : « Sinon comment vous vous êtes rencontré me semble encore plus intéressant, n’est-ce pas mère ? » Gagner la californienne de son côté lui permettrait d’éviter des réprimandes de son père et comme prévu, sa mère s’exclama joyeusement : « What a brilliant idea ! » Lauren espérait que ça éviterait l’escalade des questions si rapidement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

we are family ♥.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
stfu. :: welcome to seoul, the dreaming city. :: apgujeong :: résidences :: appartement de chang lauren-